LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

15/06/2015

Rallye des Vins Mâcon 2015

La pluie n'est pas venue

par Patrick RENZI

Mâcon – Devenu le rendez-vous incontournable de la Coupe de France des Rallyes et désormais haut-lieu de la 2ème Division enfin relancée cette année, le Rallye des Vins qui s'est déroulé ce week-end dans les merveilleuses contrées mâconnaises, fut une totale réussite. Organisation au top, spéciales choisies, plateau de qualité, accueil chaleureux, les ingrédients étaient réunis pour offrir aux passionnés et autres amateurs, un spectacle de tout premier plan.



Une première pour ce duo Gilles Nantet-Corinne Murcia qui gravent leurs noms au palmarès du Rallye des Vins Mâcon.
Une première pour ce duo Gilles Nantet-Corinne Murcia qui gravent leurs noms au palmarès du Rallye des Vins Mâcon.
Reste que pour certains, la pluie aurait pu favorablement redistribuer les cartes. Mais chacun sait qu'il n'est jamais bon de mettre de l'eau dans son vin et l'orage n'est pas venu perturber l'ordre des choses que ce soit dans les rangs des modernes ou des VHC, puisque les 2 catégories étaient invitées à en découdre au fil des 12 épreuves spéciales savamment tracées. Au final, un plateau de plus de 160 équipages dont le tenant du titre, Christophe Vaison qui avait glané les lauriers 2014 sur une Porsche 997 GT3 et qui comptait bien réitérer l'exploit cette année à bord d'une 206 WRC. Mais les challengers ne manquaient pas dont le limougeaud Jean-Charles Beaubelique sur Fiesta WRC et quelques autres prétendants aux ambitions avérées.

LA COURSE

La nouvelle monture de l'ami Voisin ne lui a pas porté chance... Tout est dans la boîte...
La nouvelle monture de l'ami Voisin ne lui a pas porté chance... Tout est dans la boîte...
ES1. La 5 Turbo de Del Fiacco en VHC et la 997 Cup de Nantet montent à l'assaut malgré des réglages aléatoires sur la Porsche. Vaison et sa 206 sont à l'affût. Tout ce petit monde enfonce leur clou respectif dans l'ES2, tandis que Vaison signe son scratch en ES3. Oddoux, en délicatesse avec sa Xsara et Beaubelique en mode découverte de la Fiesta de location, ferraillent pour la 3ème marche du podium. Côté VHC, c'est Eouzan sur l'Escort qui prend la relève. En fait, d'un côté comme de l'autre, c'est l'ES4 qui va réellement déclencher les hostilités, chacun ayant pu prendre en main leur monture respective. Nantet est enfin satisfait de la tenue de sa Porsche et en remet une couche dans les modernes, Thizy faisant enfin surface pour un scratch VHC. Que serions-nous sans les Porsche???
 

A l'arrache, Cyrille Oddoux et Julien Giroux ont récupéré leur 2ème place de justesse.
A l'arrache, Cyrille Oddoux et Julien Giroux ont récupéré leur 2ème place de justesse.
Nous sommes déjà dans l'ES5, 18 km entre Bourgvilain et Serrières, et c'est toujours Gilles Nantet qui officie suivi de l'ami Vaison toujours mal à l'aise avec sa 206 qui glisse de plus en plus. On devait s'y attendre, cette fois, en VHC, Pascal Eouzan conforte sa position de leader. On notera ici et surtout là, de bien jolies pirouettes et autres figures de style de quelques téméraires dont Oddoux, mais aussi Mottard et sa 307 WRC, tandis que Barbara rend les armes. Laurent Lecki est en totale osmose avec sa 207 S2000… du pur bonheur à la veille de ses 40 ans…

Pour le Champagne, c'est un peu tôt, il reste encore une spéciale avant de clôturer cette première journée. Une ES6 et Vaison qui attend toujours cette pluie qui ne vient pas, une pluie qui lui permettrait de faire la différence avec la Porsche de Gilles Nantet. Pas de pluie, pas de scratch pour Christophe et c'est Nantet qui est leader des modernes en fin d'ES6, Nantet devant Vaison à 18"6 et Beaubelique à 1mn39"8 et un surprenant Oddoux à 1mn46"8 malgré ses têtes à queues, devant la 208 T16 de Mauffrey à 1mn48"6.

Pour les VHC, Eouzan et sa superbe RS2000 sont aux avant-postes avec plus de 50 secondes sur la Porsche de Thizy et 1 mn sur la Kadett de Guillemin.
 

Voiture de loc, mais une volonté farouche d'effacer le mauvais souvenir du dernier Charbo. Mission réussie pour Jean-Charles Beaubelique et Julien Vial
Voiture de loc, mais une volonté farouche d'effacer le mauvais souvenir du dernier Charbo. Mission réussie pour Jean-Charles Beaubelique et Julien Vial
Et nous voici dimanche, 2ème étape du rallye, et première spéciale de la journée, 11.3 km entre Bissy et Grevilly, ciel gris…, mais on reprend les mêmes et on recommence, sans changement au bout du bout. Dans l'ordre Eouzan, Thizy, Guillemin en VHC. Nantet, Vaison, Beaubelique en moderne. Dans l'ES8, Gilles Nantet part en chasse… de moineaux qu'il tape au détour d'un virage. Les mécaniques se fatiguent et quelques ennuis à la clé, comme la direction d'Hernandez, le frein à main de Beaubelique ou l'embrayage de Corsin, les pilotes… aussi. Mais que seraient les pilotes sans leurs copilotes, qu'ils soient hommes ou femmes… Sans leurs précieuses notes, leurs informations indispensables, leurs attentions bienveillantes… C'est aussi cela le Rallye… un pilote, un coéquipier, une auto, une assistance et des amis… bénévoles…
 

Cerise sur le gâteau d'anniversaire, cette 5ème place donne le sourire à Laurent Lecki bien secondé par Jérémy Lamur.
Cerise sur le gâteau d'anniversaire, cette 5ème place donne le sourire à Laurent Lecki bien secondé par Jérémy Lamur.
On parle, on parle, mais déjà le départ de la 9ème spéciale est donné, ES9, 10.35 km entre Lugny et Viré… coup de théâtre, l'abandon de la 206 WRC de Vaison, boîte bloquée…  Dommage! L'ami Lecki s'éclate comme un petit fou au volant de sa 207 S2000… C'est beau… la jeunesse !!! Dans la famille VHC, Pascal Eouzan gère désormais la course sans prise de risques excessive. Pas de faits marquants dans la 10ème, si ce n'est le tête à queue de Favrat, mais jolie revanche dans la 11ème où Jean-Charles Beaubelique signe ici son scratch tout à fait mérité dans cette longue spéciale de plus de 12 km. Ca fait du bien quand ça passe…

Et nous voici déjà dans l'ES12, la der de der, celle qui va couronner un Gilles Nantet magistral lors de ce 32ème Rallye des Vins Mâcon, Nantet qui n'a pas résisté au plaisir de s'offrir un dernier scratch en guise de cerise sur le gâteau.
 

Pascal et Pascale sur leur Kadett GTE... La famille Eouzan monte sur la plus haute marche du podium VHC.
Pascal et Pascale sur leur Kadett GTE... La famille Eouzan monte sur la plus haute marche du podium VHC.
Sur le podium des modernes, Gilles Nantet montait sur la première marche accompagnée de sa jolie et performante coéquipière Corinne Murcia tandis que Cyrille Oddoux et Julien Giroux prenaient la deuxième place au nez et à la barbe de Jean-Charles Beaubelique et Julien Vial pas mécontents d'avoir effacer la violente sortie de route et par voie de conséquence l'abandon lors du dernier Charbo. Au pied du podium, Eric Mauffrey-Gaëtan Houssin sur la 208 T16, Laurent Lecki-Jérémy Lamur, 5ème sur la 207 S2000.

Sur celui des VHC, Pascal Eouzan (Ford Escort RS2000) remporte la course des véhicules historiques. Une course sans histoire pour le vainqueur qui a vu disparaître des écrans Del Fiacco et Godié dès la première étape. Au final, il compte 19"4 d’avance sur Thizy (Porsche 911 RS) et 57"9 sur François Guillemin (Opel Kadett GTE).
 

LES DECLARATIONS

Un peu trop tôt, un peu trop tard, freiner est tout un art... L'essentiel est de participer.
Un peu trop tôt, un peu trop tard, freiner est tout un art... L'essentiel est de participer.
Gilles Nantet (Porsche 997 Cup), vainqueur : « Nous sommes très heureux d’avoir gagné ce rallye des Vins Mâcon. J’adore ces spéciales qui conviennent très bien à la Porsche et sur lesquelles j’ai déjà vécu de belles bagarres. Le premier jour j’ai dû revoir le set-up de l’auto qui correspondait au rallye d’Antibes. Mais j’ai trouvé une voiture performante dès le 2e passage. Aujourd’hui, on craignait la météo, mais le team a fait un travail remarquable et je suis toujours parti serein. »

Cyrille Oddoux (Xsara WRC), deuxième : « On a attaqué, on a tout donné On est allé chercher cette deuxième place. Jean-Charles Beaubelique nous l’avais prise à l’avant-dernière spéciale et on a fait ce qu’il fallait pour la récupérer. »

Jean-Charles Beaubelique, troisième : « Malheureusement on a crevé dans l’avant dernière spéciale on est donc partis dans la dernière avec trois pneus slicks et un pneu pluie. Dans ces conditions-là, impossible de lutter. Mais le rallye est très positif pour nous, l’auto a très bien marché et on a pu reprendre confiance après notre grosse sortie au rallye Lyon-Charbonnières. »

Rémi Jouines, vainqueur de la manche de l’Opel ADAM Cup : « Je suis super content de cette victoire. C’est très positif pour le championnat. C’était un week-end parfait, sans aucun problème. On a roulé vite en gérant notre course alors que nos adversaires ont chuté. »
 

LE BILAN

Après un début de rallye en fanfare, Jean-Pierre Di Fiacco a du se résoudre a du rentrer au stand...!
Après un début de rallye en fanfare, Jean-Pierre Di Fiacco a du se résoudre a du rentrer au stand...!
Avant de refermer cette 32ème édition, la question restera de savoir si, la pluie étant venue, la 206 WRC de Vaison aurait pu aller chercher et mettre KO la Porsche de Nantet, particulièrement inspiré tout au long de cette manche du Championnat de France désormais 2ème Division. La boite de vitesses de la 206 ayant eu raison des aspirations de son pilote, le soleil ayant fait preuve d'une jolie ténacité, il restera de ce rallye un spectacle fabuleux à travers une des plus belles régions de France, sur un parcours diversifié et tracé avec talent. Un clin d'œil amical à tous ces organisateurs et ces bénévoles qui contribuent par leur disponibilité, leur passion à offrir ici et là, aux quatre coins de France et au-delà, des compétitions automobiles qui donnent aux participants l'occasion de s'éclater dans la joie et la bonne humeur et aux spectateurs, l'idée que l'on peut se faire de la convivialité du vrai sport automobile.
 

LES CLASSEMENTS

Clt N. Equipage Voiture G/C Temps Ecarts  
1 1 NANTET Gilles
MURCIA Corinne
PORSCHE 997 Cup GT+
15
1:23:50:1    
2 4 ODDOUX Cyrille
GIROUX Julien
CITROËN Xsara WRC FA
8W
1:26:12:1 02:22:0  
3 2 BEAUBELIQUE Jean-Charles
VIAL Julien
FORD Fiesta WRC A
8W
1:26:29:5 02:39:4  
4 8 MAUFFREY Eric
HOUSSIN Gaëtan
PEUGEOT 208 T16 R
R5
1:26:42:1 02:52:0  
5 10 LECKI Laurent
LAMUR Jérémy
PEUGEOT 207 S2000 A
7S
1:27:41:7 03:51:6  
6 23 ARTZNER Mathieu
GIRARD Vincent
PEUGEOT 106 S16 F2000
13
1:28:16:1 04:26:0  
7 34 CARRET Julian
DE TURCKHEIM Gilles
CITROËN DS3 R3 R
R3
1:29:00:8 05:10:7  
8 9 GREIFFENBERG Philippe
FOURCADE Laurent
CITROËN DS3 R5 R
R5
1:29:03:4 05:13:3  
9 24 BERNOLLIN Sébastien
DENIZOT Damien
PEUGEOT 306 S16 F2000
14
1:29:26:2 05:36:1  
10 81 HERNANDEZ Nicolas
BRONNER Kévin
RENAULT Clio RS F2000
14
1:29:41:8 05:51:7  
11 15 FAVRAT Pascal
DUVAL Jean-Luc
PORSCHE 997 GT3 GT+
15
1:30:45:9 06:55:8  
12 11 DAPOIGNY Jérémy
FERRO Bernard
PEUGEOT 207 S2000 A
7S
1:31:12:2 07:22:1  
 
Clt N. Equipage Voiture G/C Temps Ecarts  
1 202 EOUZAN Pascal
EOUZAN Pascale
FORD Escort RS 2000 4
C5
1:36:20:50    
2 208 THIZY Jean-Louis
BONNARD Christelle
PORSCHE 911 RS 4
B8
1:36:39:90 00:19:40  
3 206 GUILLEMIN François
VAITEY Sébastien
OPEL Kadett GTE 2
C5
1:37:18:40 00:57:90  
4 207 CHAVET Benoît
BOYER Pascal
PORSCHE 911 SC 4
C8
1:39:15:60 02:55:10  
5 217 DUCHENE Benoît
VEISSIERE Gilles
RENAULT 5 GT Turbo N
D5
1:39:46:10 03:25:60  
6 209 GELIN Norbert
BEAUDET Sylvain
PORSCHE 911 3
C8
1:39:46:30 03:25:80  
7 215 DOMINIQUE Laurent
LOURENÇO Pedro
SIMCA Rallye III 2
C3
1:41:58:10 05:37:60  
8 211 VOISIN Robert
LOIZEAUX Quentin
PORSCHE 911 SC 4
C8
1:42:39:50 06:19:0  
9 214 PETIT Daniel
CARADOT Maurice
ALPINE A 110 3
B5
1:42:57:40 06:36:90  
10 216 GUINCHARD Jean-Marie
GUINCHARD Agnès
OPEL Kadett GTE 2
C5
1:46:42:40 10:21:90  
 
 

Notez



Recherche





le magauto magazine automobile