Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

21/09/2015

Grand Prix de Singapour

Et de quatre pour Vettel !

par Raphaël OLIVIER

Singapour - Les essais n'avaient pas été propices aux Mercedes qui n'avaient pas su s'adapter correctement aux exigences de ce circuit asiatique particulier. Une terre promise pour l'allemand Vettel, déjà vainqueur ici à 3 reprises et qui profitait de l'aubaine pour placer sa Ferrari en pole devant la Red Bull de Ricciardo et l'autre Ferrari de Raïkkönen. Le nouveau venu Alexander Rossi occupait pour la première fois le baquet "laissé libre" d'une Minor écopait d'une pénalité tout comme Stevens.



Il fait nuit à Singapour quand le dernier s'éteint et libère la meute pour 61 longs tours, Verstappen restant scotché à la grille, moteur calé.  Pas d'autres bobos et l'ordre est pur le moment respecté avec Vettel en P1 suivi de Ricciardo, Raïkkönen, Kviat, Hamilton et Rosberg. Dès le T6, il y a bagarre pour la P11 entre Grosjean, Sainz et Alonso, l'ami Romain décide de décaler sa stratégie de course en repassant par le stand pour chausser des pneus jaunes et repartir sur une piste éclaircie. Cette manœuvre donne des idées à quelques petits copains se sentant obligés de faire du copier coller. Beaucoup se dirigent désormais vers une stratégie à 3 arrêts. Au T13, personne ne peut comprendre la maladresse de Hülkenberg qui détruit sa Force India en tapant Massa qui sortait des stands. Cela lui coutera 3 places sur la prochaine grille au Japon et c'est le Safety car qui permettra de nettoyer la piste. encombrée de débris. La Williams n'a pas l'air d'avoir souffert et c'est un nouveau bal dans les stands pour changer les pneus pendant cette épisode SC. On remet les compteurs à zéro et Vettel doit refaire son avance mise à néant. Du coup, Ricciardo est à l'affût, mais Vettel n'est pas un perdreau de l'année et lâchera les chevaux de sa Ferrari dès que la SC aura quitté la piste. Nous sommes au T18 et nous retrouvons nos furieux dans le même ordre sauf pour Kviat qui a perdu 2 places dans le feuilleton.
 

Au T19, la boite de Maldonado fait des siennes et Grosjean est en P10 derrière Nasr. Une seconde sépare Ricciardo de Vettel. On mesure une fois encore l'effet désastreux du DRS qui, dans ce cas, pénalise le leader. Les Mercedes sont en souffrance et ne parviennent pas à coller le trio de tête. Ici, à Singapour, les pneumatiques et les freins ne sont pas à la fête. Hamilton enregistre une vraie perte de puissance de sa Mercedes qui s'écroule dans le classement malgré les efforts de son stand qui tente plusieurs télé- sauvetages. Lewis Hamilton se demande s'il est vraiment utile de poursuivre le GP et mettre des kilomètres à son moteur… pour rien.  On saura rapidement que la panne est due à un capteur d'accélérateur déficient. Une première amère pour Hamilton pas franchement habitué à jouer les seconds couteaux, encore mois à abandonner… Mauvais week-end! Mais la course continue tandis que Vettel économise ses pneus en pilotant plus soft sans pour autant jouer les cagouilles. Les hostilités reprennent au T28 avec un Vettel qui enfonce le clou en mettant 2" à ses petits copains de jeu. T29, Ericsson et Sainz passent au stand, Massa a lui aussi des problèmes de boîte qui passe au point mort sans prévenir… On suspecte rapidement un pont ferroviaire qui jetterait de mauvaises ondes électriques, mais…? A la mi course, Vettel est à 4" de Ricciardo, lui-même devant Raïkkönen et Rosberg à 16". Chaleur et humidité sont le lot de Singapour, hommes et machines sont au taquet.
 

Au T32, Massa abandonne, dommage pour Williams qui avait fait une jolie perf' à Monza, abandon aussi pour Hamilton et Alonso et au T34, la tête de course, c'est dans l'ordre, Vettel, Ricciardo, Raïkkönen, Rosberg et Button qui revient en P5.
 

AU T37, les drapeaux jaunes s'affolent et chacun de s'interroger sur la cause de cette nervosité soudaine. On apprendra très vite qu'un idiot est en train de se balader sur la piste pas franchement piétonne. Et voici une fois encore la SC qui fait une sortie et à chacun de s'adapter à cette nouvelle donne. Pneus jaunes pour tout le monde, mais il faudra attendre le T40 pour que la SC rentre au bercail et c'est une nouvelle relance. Nouvel incident de course au T42, quand la Lotus de Maldonado vient éperonner l'aileron de la McLaren de Button, qui, pour une fois, semblait loin de ses démons. 1'50"298, c'est le nouveau record du tour, mais cette fois c'est pour… le surprenant Verstappen qui a refait une partie de son retard en super tendres. Les deux pilotes Toro Rosso passent Grosjean, tandis que les meilleurs tours s'alternent désormais entre Vettel et Ricciardo qui ne lâche rien et c'est une nouvelle victoire pour Vettel, la 4ème sur ce circuit, la 42ème de sa carrière, devant Ricciardo et Raïkkönen.

L'AVIS DE PIRELLI

Les choix tactiques et la gestion des pneumatiques ont été les clés de la réussite durant cette épreuve nocturne. Les conditions ont été éprouvantes, typiques de celles que l'on rencontre traditionnellement à Singapour avec de la chaleur, de l'humidité, et une course longue parfaitement maîtrisée par Sebastian Vettel. Le pilote Ferrari en a fait la démonstration, s'appliquant à attaquer lorsque nécessaire et à ralentir lorsqu'il devait rester sur la réserve. Une course parfaite de sa part. Les deux interventions du Safety Car ont par ailleurs affecté les stratégies des teams et allongé les relais. Certains en ont ainsi profité pour basculer sur une stratégie à deux arrêts, plutôt que trois. Au sein du peloton, on a en revanche observé des ordres différents de choix de pneumatiques, animant par conséquent la fin de l'épreuve.

CLASSEMENT DU GP DE SINGAPOUR  
  PILOTES ECURIES TEMPS
1 S.Vettel Ferrari 2:01:22.118
2 D.Ricciardo Red Bull Racing Renault +1.478
3 K. Raïkkönen Ferrari +17.154
4 N.Rosberg Mercedes +24.720
5 V.Bottas Williams Mercedes +34.204
6 D.Kvyat Red Bull Racing Renault +35.508
7 S.Perez Force India Mercedes +50.836
8 M.Verstappen STR Renault +51.450
9 C.Sainz Jr STR Renault +52.860
10 F.Nasr Sauber Ferrari +1:30.045
11 M.Ericsson Sauber Ferrari +1:37.507
12 P.Maldonado Lotus Mercedes +1:37.718
13 R.Grosjean Lotus Mercedes +2 tours
14 A.Rossi Marussia Ferrari +2 tours
15 W.Stevens Marussia Ferrari +2 tours
       
       
       
       
       
ABANDONS    
  J.Button McLaren Honda  
  F.Alonso McLaren Honda  
  L.Hamilton Mercedes  
  F.Massa Williams Mercedes  
  N.Hülkenberg Force India Mercedes  
       
MEILLEUR TOUR EN COURSE  
T52 D.Ricciardo Red Bull Racing Renault 1:50.041
CLASSEMENT DES PILOTES F1  
Rang Pilotes Points  
1 L.Hamilton 252  
2 N.Rosberg 211  
3 S.Vettel 203  
4 K.Raïkkönen 107  
6 V.Bottas 101  
6 F.Massa 97  
7 D.Ricciardo 73  
8 D.Kvyat 66  
9 S.Perez 39  
10 R.Grosjean 38  
11 M.Verstappen 30  
12 N.Hülkenberg 30  
13 F.Nasr 17  
14 P.Maldonado 12  
15 F.Alonso 11  
16 C.Sainz Jr. 11  
17 M.Ericsson 9  
17 J.Button 6  
19 R.Merhi 0  
20 W.Stevens 0  
CLASSEMENT DES CONSTRUCTEURS F1  
1 Mercedes 463  
2 Ferrari 310  
3 Williams 198  
4 Red Bull 139  
5 Force India 69  
6 Lotus 50  
7 Toro Rosso 41  
8 Sauber 26  
9 McLaren 17  
10 Marussia 0  
Notez



Recherche





presscar magazine automobile