Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

27/09/2015

Grand Prix de Japon

L'ombre de Jules

par Raphaël OLIVIER

Suzuka - Un an après le terrifiant accident de Jules Bianchi et sa disparition quelques semaines plus tard, le monde de F1 se donnait une nouvelle fois rendez-vous sur ce circuit japonais généralement apprécié des pilotes. Et si certains évoquaient la mémoire de Jules, beaucoup semble avoir oublié, qu'un jour d'Octobre 2014, une Marussia avait quitté la piste pour aller se fracasser contre un engin de levage qui n'avait manifestement rien à faire à cet endroit…



Dannil Kvyat a pu récupérer sa Red Bull totalement détruite dans son crash de la veille et reconstruite dans la nuit par une équipe plus que motivée. Rosberg en pole, on pensait bien que l'Allemand était bien décidé à faire front aux ambitions de son coéquipier, mais il n'aurait fallu attendre que le premier virage à Lewis Hamilton pour écarter virilement son rival et lui ravir la place de leader qu'il affectionne particulièrement. Dans la manœuvre un brin musclée, Rosberg laissait passer Vettel et Bottas, tandis qu'à l'arrière, Massa et Ricciardo jouaient la touchette sanctionnée chacun par une crevaison et un retour au stand au ralenti.

Rapidement, Hamilton prend 3" sur Vettel et 6 sur Bottas, reléguant Rosberg en P4, Raïkkönen en P5 et Grosjean en P6. Alerte au T5, lorsque Rosberg fait part d'une température anormalement élevée de son moteur et au T10, Ericsson s'offre une figure de style et laisse passer Nasr. Bottas et Grosjean débute le bal des pneumatiques en repassant par les stands dès le T11. Après Vettel, c'est Raïkkönen qui chausse les pneus durs. Sainz signe un record du tour au T17 alors que Alonso, Kvyat et Verstappen sont en bagarre pour la P10. Vettel comprend dès le T20 que sa Ferrari ne peut pas rivaliser avec la Mercedes d'Hamilton et c'est une gestion de course qui s'installe chez les rouges. Au T22, Bottas qui se trouve en P4 n'a plus que 6 dizièmes d'avance sur la Ferrari de Raïkkönen qui revient très fort. Alonso profite d'être à Suzuka, l'antre de Honda, pour distiller plus ou moins vigoureusement quelques messages ciblés.

On s'en doute depuis plusieurs GP, l'espagnol rage de ne rien voir venir du côté du motoriste de sa McLaren qui mérite mieux qu'un "moteur de GP2"… Voilà, c'est dit, à voir, si les Japonais daigneront enfin doter la McLaren d'une mécanique digne d'une F1, performante et fiable… A suivre. Au T26, Verstappen réussit un très beau dépassement sur Alonso, merci de DRS! En rentrant à son stand au T29, Sainz nous fait un blocage, petit travers et explose son aileron avant contre un cône, à la grande surprise des mécanos qui perdront un peu de temps à tout remettre d'équerre. Undercut réussi de Raïkkönen qui passe Bottas, mais échec de Vettel qui repart derrière Rosberg… Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas!
 

Rosberg profite l'occasion de sa nouvelle P2 pour signer un meilleur tour en 1'37"147 et au P32, le classement est le suivant: Hamilton, Rosberg, Vettel, Raïkkönen, Bottas, Maldonado…. Grosjean nous fait un tout droit dans une chicane et c'est un nouveau chassé croisé dans les stands pour de nouveaux changements de pneus. La Force India de Perez a du mal à passer la Sauber d'Ericsson qui résiste bien. Au P44, Ricciardo est en souffrance tandis qu'un tour plus tard, on passe à deux doigts d'un gros carton. La Minor d'Ericsson glisse et part à l'équerre juste devant celle de Rossi qui n'a que quelques dizièmes pour éviter son équipier. Ouf! Même si la fin de course se profile et que les dés sont quasi jetés, à l'arrière, Ericsson, Perez, Kviat et Ricciardo se tirent la pige pour la P12. Pour la course, pas pour les points. C'est aussi cela, un Grand Prix. Le spectacle est souvent à l'arrière.

Il faudra attendre l'avant dernier tour pour enregistrer le seul abandon de ce GP, celui de Nasr et c'est sans surprise que le drapeau à damier tombe sur un nouveau doublé Mercedes avec Hamilton en P1 et Rosberg à 19", tandis que Vettel monte sur la 3ème marche du podium… Pas si mal! 

L'AVIS DE PIRELLI

En dépit de températures qui n’avaient pas encore été rencontrées ce week-end, ainsi que les fortes charges appliquées sur la gomme, les deux mélanges nominés ce week-end ont démontré leur constances et leurs performances du premier au dernier tour du Grand Prix du Japon. Nous avons pu observer divers choix stratégiques et différentes manières de faire fonctionner les pneumatiques, le timing des arrêts aux stands se révélant ainsi particulièrement crucial. Avec les averses qui se sont abattues vendredi, les écuries n’ont pas pu analyser la somme habituelle de données, qui conditionnent leur compréhension de la course et la manière dont les pneumatiques se comportent.

CLASSEMENT DU GP DU JAPON  
  PILOTES ECURIES TEMPS
1 L.Hamilton Mercedes 1:28:06.508
2 N.Rosberg Mercedes +18.964
3 S.Vettel Ferrari +20.850
4 K. Raïkkönen Ferrari +24.720
5 V.Bottas Williams Mercedes +36.746
6 N.Hülkenberg Force India Mercedes +55.559
7 R.Grosjean Lotus Mercedes +1:12.298
8 P.Maldonado Lotus Mercedes +1:13.575
9 M.Verstappen STR Renault +1:35.315
10 C.Sainz Jr STR Renault +1 tour
11 F.Alonso McLaren Honda +1 tour
12 S.Perez Force India Mercedes +1 tour
13 D.Kvyat Red Bull Racing Renault +1 tour
14 M.Ericsson Sauber Ferrari +1 tour
15 D.Ricciardo Red Bull Racing Renault +1 tour
16 J.Button McLaren Honda +1 tour
17 F.Massa Williams Mercedes +2 tours
18 A.Rossi Marussia Ferrari +2 tours
19 W.Stevens Marussia Ferrari +3 tours
20 F.Nasr Sauber Ferrari +4 tours
ABANDONS    
       
       
       
       
       
       
MEILLEUR TOUR EN COURSE  
T33 L.Hamilton Red Bull Racing Renault 1:36.145
CLASSEMENT DES PILOTES F1  
Rang Pilotes Points  
1 L.Hamilton 277  
2 N.Rosberg 229  
3 S.Vettel 218  
4 K.Raïkkönen 119  
5 V.Bottas 111  
6 F.Massa 97  
7 D.Ricciardo 73  
8 D.Kvyat 66  
9 R.Grosjean 44  
10 S.Perez 39  
11 N.Hülkenberg 38  
12 M.Verstappen 32  
13 F.Nasr 17  
14 P.Maldonado 16  
15 C.Sainz Jr 12  
16 F.Alonso 11  
17 M.Ericsson 9  
17 J.Button 6  
19 R.Merhi 0  
20 W.Stevens 0  
CLASSEMENT DES CONSTRUCTEURS F1  
1 Mercedes 506  
2 Ferrari 337  
3 Williams 208  
4 Red Bull 139  
5 Force India 77  
6 Lotus 60  
7 Toro Rosso 44  
8 Sauber 26  
9 McLaren 17  
10 Marussia 0  
Notez



Recherche





presscar magazine automobile