LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

24/08/2015

Grand Prix de Belgique

Grosjean, un pneu, beaucoup, passionnément

par Raphaël OLIVIER

Spa Francorchamps - Les Ardennes belges réservent souvent leur lot de surprises. Météo capricieuse, circuit légendaire, mythe historique, nous sommes ici dans l'antre du sport auto et ce week-end, une nouvelle page s'est écrite avec en fil rouge, une inquiétante énigme. Un pneu arrière droit qui explose lors de essais sur la Mercedes de Rosberg à plus de 300 km/h. Et remise de couvert en course, toujours à l'arrière droit, mais cette fois sur la Ferrari de Vettel…



Hamilton en pole, le tour de formation ne suffira pas, Huckelberg restant immobilisé sur la grille, chacun aura droit à un nouveau tour gratuit, mais décompté et c'est en fait 43 tours qui attendent les 18 voitures, Sainz devant partir des stands. Nouvelle procédure de départ, histoire de rendre (un peu) d'autonomie aux pilotes… les feux s'éteignent et contrairement à Hamilton, Rosberg se loupe et perd 5 places, laissant Ricciardo et sa Force India, mais aussi Perez se lancer aux trousses d'Hamilton. Maldonado perd son moteur dès le T3 et signe ici son 11ème abandon en 11 GP.

 

Au T4, Verstappen est en P10 devant Ericsson et Raikkonnen dont la Ferrari sous vireuse glisse beaucoup. Bottas et Grosjean se disputent la P6 et Kyat passe Massa au T6. Nouveau meilleur tour pour Hamilton au T7 avec un temps de 1'56"722. Les pneumatiques souffrent avec des problèmes de surchauffe sur la plupart des voitures et ici, plus qu'ailleurs, le gestion des Pirelli sera un atout préalable à la performance finale. Grosjean passe en P5 au T8 alors que Bottas est en difficulté.

La course s'anime et c'est le bal des pneus dans les stands. Surprise et incohérence chez Williams, la voiture de Bottas quittant le stand avec des pneus tendres à l'avant et des mediums à l'arrière, ce qui est interdit. Au T12, Rosberg repart des stands en P3 devant Perrez qui attaque, mais Nico tient bon. Vettel prend un instant la tête de la course quand Hamilton change les pneus à son tour.  Ce dernier reprend son bien au T14 lorsque Vettel procède à son tour au changement des pneus.

 

Au T16, Rosberg n'est plus qu'à 3"4 d'Hamilton et Bottas effectuera sa pénalité en repassant par les stands. On peut légitimement se poser la question de savoir pourquoi on laisse courir une voiture dont la config pneus est interdite??? Grosjean, contrairement à son habitude nous gratifie d'une jolie course. Il passe Ricciardo au T18 et se lance à l'assaut de Perez. Au T19, Grosjean (P4) a déjà rejoint Perez (P3) qui compte 14" sur Rosberg, lui-même à 3" du leader. Le stand Lotus libère une cartographie Qualif sur la voiture de Grosjean qui peut dépasser Perez. Le français est virtuellement sur le podium. Mais au T21, Ricciardo est immobilisé en bord de piste suite à une panne moteur, les drapeaux annoncent le VSC et c'est 80 km/h pour tout le monde. Grosjean en profite pour passer en medium et à la relance au T22, sous un ciel de plus en plus menaçant, le tiercé de tête est composé d'Hamilton, de Rosberg suivi de Vettel. T24- Massa signe 1'54"093. T29- Vettel doit-il changer ses pneus ou aller au bout des 14 tours restants sachant que Grosjean n'est plus qu'à 3"5…?



 

Au T31, Alonso est à la ramasse, le nouveau moteur Honda ne tenant aucune de ses promesses. Rosberg signe le meilleur tour en course au T34 avec 1'52"416 et Grosjean se rapproche de plus en plus de Vettel. Un écart de 1"8 au T36, à quelques centièmes de la zone DRS.

Tandis qu'on annonce un nouveau moteur Renault pour le GP de Russie et une nouvelle évolution du Ferrari, sur la piste, ça bagarre ferme pour la P5 entre Perez, Massa, Kviat et Raikkonnen et une nouvelle fois, Grosjean bénéficie d'un coup de pouce de son stand pour une nouvelle plage qualif de son moteur. C'est un podium qui est en jeu et les pneus agonisent… Pas de quoi expliquer cependant la coup de théâtre sur la  Ferrari de Vettel qui explose son pneu ARD.

Nous sommes à 2 tours de l'arrivée et c'est l'abandon pour le pilote Ferrari qui laisse Romain monter sur la 3ème place du podium, derrière un nouveau doublé Mercedes, Hamilton en 1 et Rosberg en 2, ce dernier payant cash son départ calamiteux.

L'AVIS DE PIRELLI

En novembre 2013, Pirelli avait demandé à ce que des règles régissent le nombre maximum de tours pouvant être effectués avec le même train de pneumatiques, parmi d’autres paramètres ayant trait à un usage correct des pneumatiques. Cette demande n’avait pas été acceptée. Cette proposition prévoyait une distance maximale de 50% de la distance de la course pour les pneus « prime » et 30 % de la distance de la course pour les pneumatiques « option ». Si ces conditions avaient été remplies hier, à Spa, elles auraient limité le nombre de tours réalisés sur les pneus « médiums » à 22.

 

 
 
CLASSEMENT DU GP D'AUTRICHE  
  PILOTES ECURIES TEMPS
1 L.Hamilton Mercedes 1.23.40.387
2 N.Rosberg Mercedes +2.058
3 R.Grosjean Lotus Mercedes +37.988
4 D.Kvyat Red Bull Racing Renault +45.692
5 S.Perez Force India Mercedes +53.997
6 F.Massa Williams Mercedes +55.283
7 K. Raïkkönen Ferrari +55.703
8 M.Verstappen STR Renault +56.076
9 V.Bottas Williams Mercedes +1.01.040
10 M.Ericsson Sauber Ferrari +1.31.234
11 F.Nasr Sauber Ferrari +1.42.311
12 S.Vettel Ferrari +1 tour
13 F.Alonso McLaren Honda +1 tour
14 J.Button McLaren Honda +1 tour
15 R.Merhi Manor Ferrari +1 tour
16 W.Stevens Manor Ferrari +1 tour
ABANDONS    
  C.Sainz Jr STR Renault  
  D.Ricciardo Red Bull Racing Renault  
  P.Maldonado Lotus Mercedes  
  N.Hülkenberg Force India Mercedes  
       
       
MEILLEUR TOUR EN COURSE  
T34 N.Rosberg Mercedes 1:52.416
CLASSEMENT DES PILOTES F1  
Rang Pilotes Points  
1 L.Hamilton 227  
2 N.Rosberg 199  
3 S.Vettel 160  
4 K.Raïkkönen 82  
5 F.Massa 82  
6 V.Bottas 79  
7 D.Kvyat 57  
8 D.Ricciardo 51  
9 R.Grosjean 38  
10 M.Verstappen 26  
11 S.Perez 25  
12 N.Hülkenberg 24  
13 F.Nasr 16  
14 P.Maldonado 12  
15 F.Alonso 11  
16 C.Sainz Jr. 9  
17 M.Ericsson 7  
17 J.Button 6  
19 R.Merhi 0  
20 W.Stevens 0  
CLASSEMENT DES CONSTRUCTEURS F1  
1 Mercedes 426  
2 Ferrari 242  
3 Williams 161  
4 Red Bull 108  
5 Lotus 50  
6 Force India 49  
7 Toro Rosso 35  
8 Sauber 23  
9 McLaren 17  
10 Manor 0  
 
 
Notez



Recherche





presscar magazine automobile