LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
éco green
02/07/2015

Vendée Electrique Tour 2015

Exemple d'électromobilité

par Anne-Sophie DESCAMPS

La Vendée, championne de la transition énergétique, a toujours un cran d’avance, une volonté d’avancer vite et bien, quel que soit le domaine. En matière d’électromobilité, c’est aujourd’hui le 1er département français pour le déploiement de bornes de recharges pour véhicules électriques, et pas seulement des « normales » ou des « accélérées ». Des Quick Charger, Chademo et Combo sont également judicieusement installées, au nombre de 5 sur ce territoire.



C’est ce qui permet à ce département de pouvoir organiser un Vendée Électrique Tour avec de nombreux véhicules. Ils étaient 35 en 2014, ce sont cette année 73 équipages qui se sont lancés sur les routes vendéennes plus deux deux-roues électriques (moto et scooter), pour la plupart sur un parcours de 160 kms au départ de Fontenay-le-Comte avec une arrivée à La Roche-sur-Yon. Une arrivée en fanfare, mais en silence, avec des véhicules de particuliers et de collectivités qui se joints aux participants pour une parade autour de la place Napoléon, soit 150 voitures au total, dont 11 Tesla.
 

À l’origine de cet élan, une volonté du département à travers le SyDEV, service public des énergies vendéennes et son président, Alain Leboeuf, également député, qui ont décidé d’implanter des bornes de recharge, mais également de faire du département, un département dont l’origine de l’énergie serait propre, le plus rapidement possible, soit 50 % d’énergie éolienne et photovoltaïque d’ici 2030…. Ce qui permettrait à tout possesseur de VE qui charge la nuit de dire qu’il roule véritablement propre.

Mais revenons à nos oignons. Trois jours étaient organisés. Un premier jour, le jeudi 4 juin pour sticker, faire connaissance, se confronter au road-book et à la chaleur immense ce jour-là : 35 ° à l’ombre, non pas sous le capot, mais dans la cour du Conseil Général. Les équipes de Jean-Fançois Villeret à la manœuvre afin que tout se passe le mieux possible, avec distribution d’eau en non-stop. Pascal Houssard, directeur du SyDEV, également à la manœuvre pour faire connaissance, rassembler, expliquer et faire la promotion du VE auprès des officiels arrivés pour l’inauguration.
 

Le second jour se déroulait sur le circuit de Fontenay-le-Comte pour le salon de l’électromobilité, ouvert à tous. De nombreuses marques étaient présentes et il était possible d’essayer les voitures sur le circuit : e-up, i3, Bluecar, e-golf, Leaf, e-NV200, Prius, Outlander… ainsi que de tester le karting électrique sur une partie du circuit. Un show moto trial a prouvé l’efficacité de l’énergie électrique pour un deux-roues…
 

Mais le meilleur restait à venir pour tous les propriétaires de VE, ZO2, Leaf, Tesla S, Outlander, e-NV200,  e-up… le rallye en lui-même, un rallye d’éco-conduite avec road-book et une jolie ballade dans cette région vallonnée et chargée de lieux historiques de toute beauté. Les concurrents sont passés par l’abbaye de Maillezais, Vouvant dans la forêt de Mervant, le Prieuré de Grammont avec pause-déjeuner chez Fleury-Michon à Pouzauges, entreprise qui a opté pour le VE en auto-partage pour son personnel. Pour ma part, invitée sur le parcours long, 240 kms avec charges sur les bornes rapides et avec mon co-pilote Claude Foulon, également aventurier de VE, nous nous en sommes plutôt bien sorti, malgré un départ du mauvais côté (la faute au road-book !), la première borne rapide à Ste Gemme la Plaine HS, mais ça, on le savait, il a donc fallu gérer périodes de charge et périodes de roulage afin de ne jamais tomber en rade. Pari gagné malgré une petite frayeur à l’arrivée de la borne de Ste Florence. Ayant pu charger en accéléré à Bazoges-en-Pareds, j’ai eu tendance à négliger ma conduite avant le déjeuner. Sans doute avais-je faim… rejoindre la borne suivante m’a obligé à gérer l’énergie restante et donc rouler plus lentement. Le relief très vallonné à cet endroit n’a pas joué en ma faveur. Nous sommes arrivés à Ste Florence avec 4% de charge restante… soit pas plus de 6 kms… en fait, nous n’étions pas si mauvais que ça !!! Claude a pris le volant pour la suite. Propriétaire d’une Renault Zoé, il a été plus qu’agréablement surpris par la Leaf, plus grande, plus souple, plus confortable… « Une vraie voiture » a-t-il fini par lâcher !
 

Ne restait plus maintenant qu’une dernière charge à Boufferé (87 %) avant de revenir sur La Roche-Sur-Yon et anticiper le retour vers chez moi, soit 85 kms supplémentaires. Nous y avons retrouvé nos partenaires du parcours long, comme à la charge de Bazoges-en-Pareds, avec priorité aux dames... et à la Leaf ! Au final, tout le monde est arrivé à bon port. Le e-nv200 Nissan d’Automobile propre piloté par Jérôme Fresnay et Michaël Torregrossa a même pu réaliser le parcours complet sans recharger, avec encore 22 kms possible. La remise des prix a eu lieu sur la place Napoléon de La Roche-sur-Yon, magnifiquement rénovée et le lancement du Vendée Énergie Tour 2016 annoncé par Alain Lebœuf.

Les prochaines épreuves d’éco-conduite de Tour Véhicules Électriques seront le Rallye Européen en Moselle et le Tour Poitou-Charentes Véhicules Électriques en Septembre et une nouveauté du 5 au 8 octobre : le France Electrique Tour. www.tour-vehicules-electriques.com
 

Notez




Dans la même rubrique :

R 240 - 10/07/2015

MIA - 28/05/2015

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile