LMA, le portail de l'actualité automobile

les news en live

23/01/2015

Variations de coccinelles à Autoworld


Durant le mois de février, avec sa Fête des amoureux et sa Love Bugs Parade, Autoworld a l'habitude de consacrer une exposition aux coccinelles ou à ses dérivés, comme ce fut le cas l'année dernière avec les Fun Cup.



Cette année, le visiteur découvrira quelques variations intéressantes de la traditionnelle choupette : quelques véhicules dont le châssis ou le moteur sont ceux d'une Cox mais dont la carrosserie a été adaptée.

Choupette 53 sera bien évidemment mise à l'honneur. Elle trônera fièrement sur le bus rouge de State of Art.
On verra également un Combi VW T1, fidèle partenaire des coccinelles auxquelles il est souvent associé.

Mais, surtout, on découvrira d'autres véhicules construits sur le châssis d'une Cox mais dont les formes n'ont rien en commun avec leur modèle de référence.

Une VW Karmann Ghia décapotable : cette voiture de sport fut produite entre 1955 et 1974. Dessinée par Luigi Segre de la Carrozzeria Ghia et assemblée par le fabricant automobile Karmann, elle est montée sur le châssis et le moteur de la Coccinelle VW.
 

Un VW buggy Ritter : cette invention de l'Américain Bruce Meyers (fin 1960-début 1970) et développée sur la base d'une Coccinelle suscita un véritable phénomène buggy aux États-Unis. C'est Edmond Péry (le patron d'Apal, une entreprise fabriquant des objets en polyester à Blegny-Trembleur) qui importa l'idée du buggy en Belgique. Il proposa à Claude Thiry, du Garage de la Cloche, à Jemeppe, de s'associer avec lui pour créer l'un de ces véhicules. Apal prit en charge la construction de la caisse et Claude Thiry, qui avait obtenu l'homologation de la recoupe des châssis de Coccinelle sur la base d'instructions de Volkswagen, toute la partie mécanique. C'est ainsi que naquirent les buggies Apal, d'une part, et Ritter (du même nom que les Coccinelle " gonflées " de Thiry), de l'autre. Le succès des buggies belges fut considérable. Le buggy Ritter, à lui seul, fut exporté dans plus de 80 pays !

Une VW 181 : dérivé utilitaire produit par Volkswagen entre 1968 et 1983 et conçu à la demande de l'armée qui désirait un véhicule léger, robuste, fiable et économique. Son design est inspiré de celui du Kübelwagen, la jeep allemande de la Seconde Guerre Mondiale.

Très rare, la coccinelle pick-up (1963) transformée par Beutler en Suisse et dont il ne reste que quatre exemplaires au monde sur les dix qui furent transformés par les frères Beutlers.

Ces voitures nous ont aimablement été prêtées par la D'Ieteren Gallery, State of Art et Raoul Verbeemen, un collectionneur privé en ce qui concerne le pick-up.

L'exposition sera visible durant tout le mois de février et bien sûr !, le dimanche 15 février à l'occasion de la Love Bugs Parade qui rassemblera plus de 200 coccinelles devant le musée, sur l'Esplanade du Cinquantenaire.


Infos pratiques :    
Autoworld - Esplanade du Cinquantenaire - 1000 Bruxelles
Ouvert tous les jours - même le lundi - de 10h à 18h
Prix d'entrée :     * 9€/adulte * 7€/senior & étudiant * 5€/enfant 6-13 ans * gratuit - de 6 ans
Infos : www.autoworld.be ou +32.2.736.41.65 - et Facebook fanpage
 


Notez

Tags : autoworld

dans la même rubrique...
< >

Mercredi 22 Août 2018 - 09:00 Le nouveau crossover de Renault s'appelera Arkana

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque



presscar magazine automobile