LMA, le portail de l'actualité automobile
LMA le mag'

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

07/08/2014

Triomphe de Latvala chez lui en Finlande

Nouveau succès de la Polo R WRC


Un grand jour pour Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila, un grand jour pour Volkswagen, et un grand jour pour la Finlande. Pour la première fois depuis quatre ans, un équipage finlandais a triomphé chez lui dans le cadre du WRC, permettant à ses compatriotes de s’abandonner à leur immense joie. Latvala/Anttila ont en effet remporté "leur" Rallye sur la Polo R WRC, au terme d’un véritable roman à suspense du départ à l’arrivée.



C'est aussi cela, la Finlande...
C'est aussi cela, la Finlande...
Car ils ne devancent leurs camarades d’écurie Sébastien Ogier/Julien Ingrassia que de 3’’6 ! Ce beau succès d’équipe de Volkswagen dans l’un des Rallyes les plus difficiles au monde a été complété par la quatrième place au classement général d’Andreas Mikkelsen/Ola Fløene. Volkswagen a donc égalé son meilleur résultat à ce jour en WRC, obtenu en mai dernier en Argentine. Le Rallye de Finlande, surnommé "la Formule 1 en forêt", marque le douzième succès d’affilée pour la marque de Wolfsburg, et c’est aussi son huitième de la saison. Si bien qu’à l’approche du Rallye d’Allemagne, Volkswagen obtient trois balles de match pour remporter les trois titres mondiaux 2014 : constructeurs, pilotes et coéquipiers.

"Ce week-end en Finlande a été formidable", a déclaré le Dr Heinz-Jakob Neußer, Membre du Directoire Volkswagen, en charge du Développement technique, qui s’est déplacé pour venir encourager l’équipe. "Á eux deux, Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier ont dominé 25 des 26 épreuves spéciales, et le dernier jour du Rallye ne pouvait pas être plus excitant. Personne n’était en mesure de dire qui allait gagner avant que la ligne d’arrivée ne fut franchie. La Power Stage a démontré une fois de plus de quoi sont capables l’équipe et la Polo R WRC. Nous sommes très heureux de ce résultat en Finlande, et nous félicitons Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila pour cet énorme succès devant la foule de leurs compatriotes."


- La recette du succès : auto-confiance et "sisu"

Le terme finnois de "sisu" est celui qui convient le mieux pour qualifier le succès de Jari-Matti Latvala dans son jardin. "Sisu" est difficilement traduisible, mais on peut tout de même essayer en parlant d’une combinaison de puissance, d’endurance et de ténacité, le tout enrobé d’esprit de conquête sans aucune concession. Chez nous, on appelle cela : ne rien lâcher en toute circonstance. C’est de tout cela dont a fait preuve Latvala depuis jeudi au Rallye de Finlande. Samedi, le Finlandais, deuxième au classement général du Championnat, a dominé durant toute la matinée, avant de rencontrer ses premiers ennuis dans le courant de l’après-midi, sous la forme d’un passage dans un gros nid de poule, qui l’a ensuite privé de freins sur la roue avant droite (ES 20). Cela lui a coûté 27 secondes. Il a ensuite abordé dimanche matin la dernière partie de l’épreuve toujours au commandement, mais avec une marge réduite à tout juste 3’’4. L’occasion pour lui de démontrer non seulement tout son talent, mais aussi sa force de caractère.

Depuis le début de la saison, Jari-Matti Latvala est suivi par son gourou, le préparateur mental Christoph Treier. Une initiative qui s’avère payante, car il s’est montré détendu tout au long du Rallye, en dépit de l’énorme attente de son public et de sa non moins énorme motivation pour s’imposer chez lui. Résultat : avec son coéquipier Mikka Anttila, le Finlandais s’est offert 14 meilleurs temps, sur les 26 possibles dans ce Rallye.


- Duel au sommet jusqu’au tout dernier mètre

Le Rallye de Finlande, considéré comme le père de tous les autres rallyes, a été une affaire entre Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila et Sébastien Ogier/Julien Ingrassia, dès lors que les deux équipages Volkswagen ont enlevé 25 des 26 épreuves spéciales au programme. Les seuls en mesure de leur donner la réplique ont été Kris Meeke/Paul Nagle (Citroën), auteurs du seul scratch restant, et qui ont terminé sur le podium, en troisième position. L’écart entre Latvala et Ogier, de 3’’7 avant la Power Stage, s’est finalement arrêté sur le chiffre de 3’’6 à l’arrivée. A plusieurs reprises pendant leur duel chaud-bouillant, les deux pilotes ont atteint des vitesses de l’ordre de 200 km/h, jusqu’à toucher le limiteur de régime. Et ils ont constamment fait preuve d’une parfaite précision, sur les sauts innombrables – certains pouvant atteindre 60 mètres de long ! – et en négociant sans relâche des courbes et des sommets aveugles. Ainsi, pour la 38eme fois dans l’histoire du Championnat du monde, un Rallye a été remporté sur un écart de moins de dix secondes.


- Success Story, chapitre 2 : balles de match pour Volkswagen avant le Rallye d’Allemagne

Grâce à son doublé en Finlande, Volkswagen a porté son avance au Championnat constructeurs à 175 points sur son plus proche concurrent, Citroën. Ce qui offre à Volkswagen sa première balle de match à l’approche de son étape à domicile : le Rallye d’Allemagne. Si, après cette épreuve, son avance est d’au moins 172 points, le titre ira à Wolfsburg pour la deuxième année d’affilée. Le Rallye d’Allemagne pourrait également s’avérer décisif au niveau du Championnat pilotes. Après la Finlande, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia possèdent 121 points d’avance sur l’équipage non-Volkswagen le plus proche, Mads Østberg/Jonas Andersson (Citroën). S’ils conservent 121 pts d’avance après le rallye d’Allemagne, le titre pilotes et coéquipiers reviendra inévitablement à un équipage Volkswagen. Ogier/Ingrassia sont toujours au commandement, avec 187 points, suivis par leurs camarades d’écurie Latvala/Anttila (143 pts) et Mikkelsen (95 pts).


- Des chiffres qui en disent long…

Le Rallye de Finlande inclus, Volkswagen a couvert une distance totale de 19.996,66 km en 391 épreuves spéciales, depuis son engagement en WRC avec la Polo R WRC (janvier 2013). Ce qui équivaut à un demi-tour du monde… à la vitesse de course, naturellement ! Durant cette période, Volkswagen s’est adjugé 269 temps scratch et s’est classé 618 fois dans le top 3 en spéciales. Chiffres auxquels il convient d’ajouter 18 victoires en 21 Rallyes WRC, dont 12 d’affilée, à cheval sur deux saisons. En gagnant en Finlande, Volkswagen a aussi égalé le record de 8 victoires de rang au cours d’une seule saison, que Citroën avait établi en 2011. Pour le constructeur de Wolfsburg, le résultat du 8e Rallye de l’année constitue son 5e doublé 2014, et son 7e résultat d’ensemble avec les trois voitures à l’arrivée. Jari-Matti Latvala a célébré pour sa part son 44e podium en WRC, dont 12 sur Volkswagen. La Finlande constitue sa 11e victoire en Championnat, sa 4e sur Polo R WRC.


- Cerise sur le gâteau :

bonus pour les pilotes Volkswagen dans la "Power Stage"

Volkswagen a marqué les points de bonus en Power Stage en 37 occasions, au cours des 20 disputées à ce jour. En outre, Sébastien Ogier lui a offert ce week-end sa 15e victoire d’affilée dans cet exercice. Jari-Matti Latvala, vainqueur en Finlande, en a remporté 5 au cours de sa carrière, dont deux sur Volkswagen. Sébastien Ogier en compte 15, dont 11 sur Volkswagen. Andreas Mikkelsen lui aussi en a remporté une à bord de sa Polo R WRC.


- Ils ont dit :

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC n° 1)

"Je pense que ni les fans ni nous-mêmes ne sommes prêts d’oublier ce Rallye de Finlande ! Même si je n’ai pas gagné, nous avons vécu un formidable épilogue, avec une grande bataille jusqu’à la dernière seconde. Félicitations à Jari-Matti Latvala et à Mikka Anttila, qui méritaient vraiment cette victoire chez eux. Cette fois-ci, ils étaient tout simplement imbattables. Je savais ce matin qu’il serait très difficile de combler l’écart, même s’il était mince. Lorsque la victoire est en jeu et que chacun se donne à fond, même 3’’4 ne se rattrapent pas facilement, si l’autre ne commet aucune erreur. Dans l’avant-dernière spéciale, Julien et moi avons pris tous les risques, mais Jari-Matti a évolué au même rythme. Dans l’ensemble, c’est un excellent week-end, avec les points de la deuxième place à la clé."


Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC n° 2)

"Notre succès, ici, en Finlande, a un goût très spécial pour Mikka et moi. Nous avions gagné pour la dernière fois en 2010, et après le résultat en demi-teinte de l’an dernier (NDLR : 17e), cette victoire n’a pas de prix. Dès le début, et tout au long du rallye, j’ai ressenti un excellent feeling au volant de la Polo R WRC, qui a été parfaite. Un très grand merci à mon équipe, qui a accompli un travail formidable. Et aussi à tous les fans, qui nous ont constamment soutenus et encouragés, Mikka et moi. Ce succès est l’aboutissement de beaucoup de travail. Samedi, en fin de journée, nous nous sommes retrouvés dans une situation très délicate, lorsque nous avons été privés de freins à l’avant droit. Mais nous n’avons rien lâché, et continué à attaquer sans nous poser des questions. Je suis très, mais alors très content du résultat !"


Andreas Mikkelsen (Volkswagen Polo R WRC n° 9)

"Le Rallye de Finlande s’est une fois encore avéré être une épreuve pas comme les autres, avec un parcours qui compte parmi les plus difficiles du Championnat du monde. Ola et moi sommes donc très satisfaits de notre quatrième place. Depuis samedi, nous nous trouvions en position confortable au classement général, avec une bonne marge de sécurité sur nos plus sérieux adversaires. De sorte que nous avons pu aborder la dernière journée en mode gestion, tout en décidant d’attaquer dans la Power Stage pour tenter de marquer quelques points de bonus au championnat. A l’arrivée, nous terminons quatrième, mais très heureux de notre prestation. Félicitations à Jari-Matti et à Mikka pour leur belle victoire. Ils méritaient vraiment de gagner."


Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport)

"A ma connaissance, vous ne trouverez personne dans le parc d’assistance pour estimer que Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila ne méritent pas ce succès - marqué par beaucoup d’émotion - dans leur propre rallye. Je suis spécialement ravi pour eux aujourd’hu,i parce qu’ils ont énormément travaillé pour l’obtenir. Ils l’ont construit à force de volonté, en dépit de quelques revers mineurs. Dans ce Rallye, nous avons eu droit au meilleur Jari-Matti Latvala de tous les temps, animé par attitude totalement nouvelle : très concentré, mais en même temps assez détendu. Il a piloté enfermé dans sa bulle, et seul Sébastien Ogier a été en mesure de lui disputer la victoire à la fin. Andreas Mikkelsen lui aussi a été brillant, il a décroché la quatrième place dans ce Rallye hautement probant, c’est fantastique. Le doublé nous permet d’envisager de décrocher le titre des constructeurs avant la limite, dès le prochain Rallye d’Allemagne. Nous aimerions le faire avec la manière, si possible sur une victoire. Nous tenons à faire appel du résultat de l’an dernier sur notre terrain. Et Jari-Matti Latvala nous a montré, ici en Finlande, comment faire pour gagner chez soi devant la foule de ses fans, en dépit d’une énorme pression sur les épaules et d’une énorme attente de la part de tous les supporters."

Au feu ! - Une alarme incendie a retenti dimanche matin dans l’hôtel où sont descendus tous les pilotes. Un réveil inopiné déclenché malencontreusement par Luis Moya, ancien coéquipier de Carlos Sainz, avec lequel il a décroché deux titres de Champion du monde des Rallyes. L’Espagnol, qui officie comme consultant de Volkswagen Motorsport, avait oublié un toast dans le grille-pain du petit déjeuner. La tartine a brûlé, dégageant de la fumée qui a elle-même déclenché l’alarme.


- Classement final :

1. Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila (FIN/FIN) Volkswagen, en 2h 57’ 23’’ 2;
2. Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (FRA/FRA) Volkswagen, à 3’’ 6;
3. Kris Meeke/Paul Nagle (GB/IRL) Citroën, à 50’’ 6;
4. Andreas Mikkelsen/Ola Fløene (NOR/NOR) Volkswagen, à 1’ 52’’ 5;
5. Mikko Hirvonen/Jarmo Lehtinen (FIN/FIN) Ford, à 2’ 49’’ 7;
6. Juho Hänninen/Tomi Tuominen (FIN/FIN) Hyundai, à 4’ 29’’ 0;
7. Elfyn Evans/Daniel Barritt (GB/GB) Ford, à 5’ 25’’ 8;
8. Hayden Paddon/John Kennard (NZ/NZ) Hyundai, à 6’ 17’’ 8;
9. Henning Solberg/Ilka Minor (NOR/AUT) Ford, à 12’ 07’’ 0;
10. Karl Kruuda/Martin Järveoja (EST/EST) Ford, à 14’ 44’’ 7, 1ers WRC2, etc.
Patrick RENZI
Notez


le magauto magazine automobile