LMA, le portail de l'actualité automobile
LMA le mag'

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

07/03/2015

Très haute couture pour la Touring Berlinetta Lusso


Touring Superleggera est de retour sous les projecteurs au Salon de Genève 2015 avec une première mondiale, la Berlinetta Lusso. Ce coupé 2 places exceptionnel, fait sur mesure, fait d'abord l'objet d'une série de cinq unités.
En amont du projet, le désir d'un collectionneur passionné Ferrari qui souhaitait posséder sa propre F12, un coupé somptueux dans le plus pur esprit de la Carrosserie Italienne qui dispose ici d'une architecture tricorps, elle-même auréolée d'une débauche de luxe.



L'effet Touring ajoute à la F12 et à son irrésistible aspiration naturelle V12, une allure encore plus spéciale. La Touring Berlinetta Lusso célèbre l'héritage né avec la fameuse Ferrari 166 MM, la première série produite sur une Ferrari. On retrouve l'inspiration créative du carrossier italien, saluée récemment par de nombreux prix dans différents concours.
Genève confirme la place unique de Touring en tant que fabricant de carrosseries sur mesure, de la conception à la fabrication. Tout cela suscite l'intérêt croissant de clients individuels et des fabricants.

Conception
Le Touring Berlinetta Lusso s'inspire de l'âge d'or de l'industrie automobile italienne avec des dimensions qui ne nous sont plus communes. L'ampleur du luxe est exprimée par la séparation apparente de volumes, un long capot évoquant le moteur V12 puissant, un cockpit résolument conçu pour deux et une poupe tronquée pour abriter les bagages précieux. "Nous avons consacré du temps à magnifier les proportions parfaites, la marque de la conception Touring Superleggera. Il n'est pas nécessaire de dissimuler ou de surdimensionner. Aujourd'hui, nous concentrons notre énergie dans ce qui est devenu le plus important: marier harmonieusement les volumes et les proportions. Nous appliquons la philosophie de conception de Touring originale" nous rappelle Louis de Fabribeckers, chef de l'équipe de conception qui ajoute "le volume nous définit et nous montre notre chemin".
 

Il y a aussi des signatures Touring évidentes dans le traitement de surface, comme la ceinture de caisse incomparable jaillissant du passage de roue avant pour rejoindre l'arrière musclé. Cette forme ne peut être reproduite que manuellement à partir de feuilles d'aluminium. La peinture extérieure choisie pour le Touring Berlinetta Lusso est l'Azzurro Niourlague, un soupçon de Méditerranée dans une journée ensoleillée et venteuse. L'ombre fraîche contraste avec l'intérieur, sorte de cocon bleu foncée souligné d'une bande de couleur crème tout autour de l'habitacle dont les sièges somptueux sont rehaussés de coutures bleues du plus bel effet.

Tous les artifices inutiles ou gênants sont éliminés pour aider le conducteur à se concentrer sur le plaisir de conduire. Les touches d'aluminium brossé à la main sont un rappel de l'artisanat impliqué dans la construction de cette merveilleuse œuvre d'art. Seulement cinq exemplaires seront produits, tous personnalisés afin de satisfaire les exigences des futurs propriétaires, tous personnalisés dans la plus pure tradition Touring.
 

Le processus de production

Le Touring Berlinetta Lusso utilise le châssis de la F12 berlinetta, dont les caractéristiques exceptionnelles (mécanique, équipements électriques et électroniques et de groupes motopropulseurs) demeurent inchangées. Pas moins de douze différents types d'alliage sont utilisés - certains d'entre eux utilisé pour la première fois dans l'automobile - en plus de nouveaux moyens d'assemblage et de composants de raccordement. Tout cela conduit à maîtriser le poids limité à 1525 kg tout en apportant une augmentation de 20% de la rigidité en torsion.

Avant de mettre en œuvre un nouveau process dans la phase de construction, Touring effectue des enquêtes précises visant à respecter ou à améliorer la performance et la qualité de la voiture d'origine sans oublier l'obtention de l'homologation. Une recherche typique implique des sous-systèmes structurels, tandis que l'aérodynamique est évaluée au Computational Fluid Dynamics avec une attention particulière pour maintenir l'appui du train arrière.
En outre, chaque connexion entre châssis et la carrosserie est analysée afin de garantir la qualité et l'absence de vibrations.
 

La fibre de carbone et l'aluminium

Bien que Touring Superleggera maîtrise le façonnage manuel de l'aluminium, la carrosserie combine les panneaux d'aluminium et la fibre de carbone pour gagner du poids. Dans l'étude préliminaire, l'étude préliminaire est consacrée à l'analyse des matériaux ultimes en termes de réduction de poids, la raideur, la qualité de surface et la facilité de réparation en cas de dommages. Touring Superleggera a choisi le carbone pour le capot, le pare-chocs avant, les jupes, le hayon, les répartiteurs avant et le diffuseur arrière. La structure des fibres est étudiée pour optimiser le rapport poids / rigidité.
Les ingénieurs et les artisans de Touring consacrent à chaque unité fabriquée plus de 5000 heures de travail hautement qualifié. L'intervention humaine et les soins minutieux de chaque détail marqueront toujours la différence vis-à-vis de la production en série. L'ensemble du processus est exécuté dans l'atelier Touring Superleggera près de Milan.

 

Finition et contrôle qualité

Les contrôles de qualité comprennent les tests statiques et dynamiques avant que le véhicule soit validé. Un protocole d'examens doit respecter les exigences des normes fixées pour l'alignement des surfaces, la qualité de la peinture et le polissage, la finition intérieure. Les tests fonctionnels sont gérés dans des chambres climatiques.
Les tests dynamiques valident l'agrément de conduite, le freinage et tous les aspects fonctionnels. Le procès verbal mentionne le comportement en vitesse de pointe que ce soit sur un sol sec et humide ou sur des surfaces rugueuses.

Patrick RENZI
Notez


Recherche





reve-et-prestige