LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
les coups de Massu

22/05/2016

Toyota Avensis

Statutaire et moderne


par Yann MASSU

Avec près de 10 millions de voitures mises sur le marché international, Toyota continue de disputer la première place sur le podium mondial au Groupe Volkswagen . En dévoilant la nouvelle gamme Avensis en première mondiale au Salon de Genève 2015, Toyota braquait pleins phares sur un fleuron européen lancé en 1997 et dont près de 1720 000 exemplaires des trois générations de ce modèle conçu, développé et fabriqué en Europe y ont été mis en circulation.



Installée dans le même segment que la Prius, celui des grandes routières, l'Avensis se distingue surtout par sa qualité, sa robustesse et sa fiabilité, points forts sanctionnés par de nombreuses enquêtes de satisfaction, en particulier en Allemagne en 2014. Toujours mû par son souci de favoriser les vie des automobilistes, Toyota apporte à l'Avensis 2015 d'importantes évolutions dans cinq grands domaines, le style, le confort, la sécurité, les équipements et le plaisir de conduite.

RESTYLAGE DYNAMIQUE

Depuis 1997, l'Avensis a toujours conservé une silhouette classique donc indémodable, conformiste et rassurante. Dans un effort de séduction, le nouveau modèle gagne en élégance et en dynamisme. Pour preuve, la modification des ailes et du capot, l'emprunt de la calandre à celle de l'Auris et un restylage de l'arrière pour une posture plus campée. Les feux arrière à LED reprennent également ceux de l'Auris. En deux versions, la berline longue de 4,75 mètres et le break Touring Sports de 4,82 mètres, l'Avensis affirme , avec des lignes plus élancées dorénavant, son caractère familial, et se lance à la conquête de nouveaux clients, tout en fidélisant les particuliers et surtout les flottes d'entreprise, un très gros marché pour le constructeur.

HABITACLE PLUS RAFFINE

A l'intérieur, l'effort de Toyota a porté sur la qualité perçue et le niveau sonore. L'habillage et les finitions sont premium avec la présence sur les sièges de cuir Alcantara dès le milieu de gamme. La planche de bord épurée met en valeur le tableau de bord où, encastrés dans un cylindre réduit cerclé de chrome satiné, compteur de vitesse et compte-tour encadrent un grand écran couleur multifonctions. En partie basse, la console centrale est dominée par un écran tactile couleur de 20 centimètres. Confortablement assis dans des fauteuils ergonomiques, les passagers bénéficient d'un niveau sonore sensiblement diminué par l'emploi généralisé de matériaux épais renforçant l'isolation et l'absorption phonique. Même la climatisation est désormais plus silencieuse. Le volume du coffre est minimal de 543 litres et la modularité est toujours présente avec des rails de fixation et de nombreux rangements.

EVOLUTION MECANIQUE INTERESSANTE

En adoptant pour le marché français et monégasque trois nouveaux moteurs sobres et propres, Toyota met en pratique sa volonté de réduire la consommation, les émissions polluantes et les coûts d'utilisation. En diesel l'Avensis se dote de deux blocs thermiques empruntés à BMW, un turbo diesel 1,6 litre D-4D de 112 chevaux, champion de CO2, au couple disponible dès le bas régime et un 2 litres D-4D de 143 chevaux, vif et aux accélérations franches. Accouplés à une boite manuelle à 6 rapports, ces deux diesel, ô surprise, ne reçoivent pas de boite automatique. Contrairement au moteur essence 1,8 litre équipé de la boite Toyota CVT qui procure un agrément de conduite appréciable. Le comportement routier traditionnellement irréprochable s'améliore encore grâce à des suspensions plus souples et une barre anti-roulis plus efficace. Le ressenti directionnel ajoute au confort de conduite et la direction assistée se raffermit en tournant le volant. Conduire une Avensis s'avère ainsi très reposant. Un projet hybride n'est toujours pas d'actualité. La Toyota Safety Sense (sécurité active) offre nombre d'aides à la conduite rassurantes en oubliant toutefois le capteur d'angle mort. Pour acquérir une Avensis, en berline ou en break, il faut compter de 28 900 à 34 000€, avec de rares options.

 

LES PLUS
Design modernisé  
Confort acoustique en sensible amélioration
Motorisations sobres, vertueuses et performantes
Rapport prix/équipement favorable

LES MOINS
Absence de boite automatique en diesel
Pas de Stop&Start sur l'essence
Pas de capteur d'angle mort
Hybride encore non envisagé



 

Notez

Tags : avensis

au hasard des essais déjà parus...
< >

Dimanche 4 Octobre 2015 - 12:33 Mercedes Classe A

Dimanche 4 Octobre 2015 - 12:33 Toyota Avensis 2015

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile