LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

05/04/2018

Théo Pourchaire

Première course réussie


A seulement 14 ans et demi, Théo Pourchaire attendait beaucoup de sa première course en monoplace, après une brillante carrière en karting marquée par de nombreux titres. Sur le circuit de Nogaro, dans le cadre du Championnat de France F4 2018, le pilote de Grasse a fourni une forte impression en se montrant fréquemment l'un des pilotes les plus rapides du peloton. Avec deux podiums à son actif, un meilleur tour, la 3e place provisoire du championnat et trois trophées récompensant le meilleur Junior, Théo tire un bilan très positif de ses débuts.



Champion de France en Minime, en Cadet et en Junior, membre de l’équipe de France FFSA Karting, 3e du Championnat du Monde Junior et parmi les grandes révélations chez les espoirs du OK au plus haut niveau du karting mondial en 2017, Théo Pourchaire s’est lancé dans un nouveau défi en accédant cette saison à la monoplace.

“Le Championnat de France de F4 organisé par la FFSA Academy a révélé de nombreux champions ces dernières années, dont certains ont accédé à la F1 comme Jean-Eric Vergne, Charles Pic et plus récemment Pierre Gasly, actuel pilote Toro Rosso en Grand Prix. Comme eux, mon ambition est de grimper les échelons jusqu’au sommet de la pyramide du sport automobile. Dans cette optique, je pense que c’était une excellente solution de débuter dans ce championnat F4,” avoue Théo Pourchaire. “En marge de notre programme d’essais privés hivernaux, notre partenariat avec Simumotion m’a permis de passer du temps sur le simulateur de monoplace, afin de préparer au mieux cette saison.”
 
Un premier podium au scratch
Le samedi, la pluie est présente au dessus du circuit de Nogaro pour la première journée du meeting. Auteur du 3e temps des essais libres sous l’averse, Théo s’élance de nouveau avec des pneumatiques “pluie” pour la séance de qualification. Durant plusieurs minutes, il occupe la pole position provisoire, mais la piste s’assèche au fil des tours. En fin de session, Théo est malheureusement gêné dans le trafic au moment où ses rivaux profitent d’un surplus d’adhérence pour améliorer leur temps. Le jeune français chute à la quatrième place, une position qu’il conservera dans la Course 1 du dimanche matin
“La piste n’avait pas complètement fini de sécher et il restait encore pas mal de partie humide en dehors de la bonne trajectoire, si bien qu’il était vraiment difficile de tenter un dépassement.”
 
Avec le principe de la grille inversée pour les 10 premiers, Théo Pourchaire s’élance en 7e position. En plus de réussir un excellent départ, les réglages apportés sur sa monoplace s’avèrent positifs. Théo se lancent dans une superbe remontée, laquelle s’achèvera en 2e position, synonyme de nouvelle victoire chez les Juniors avec le meilleur tour en course en prime.
 
Une prestation qui promet
Le lundi de Pâques confirme la pointe de vitesse de Théo dans la Course 3. Il est incontestablement dans le bon rythme et améliore ses chronos à chaque tour. Au terme d’un effort intense de plus de 20 minutes, il coupe la ligne d’arrivée en 3e position, non sans avoir mis la pression sur les deux premiers. A sa descente de podium, Théo Pourchaire analyse son week-end de manière lucide.
“La séance de qualification du samedi a joué un rôle très important et nul doute que le résultat aurait pu être différent si j’avais pu conserver la 1ère, voire la 2e position. Malgré tout, j’occupe la 3e place provisoire au championnat avec 40 points, contre 46 aux deux pilotes qui me précèdent. Je me suis positionné parmi les favoris au championnat de France, ce qui était mon objectif pour ce premier rendez-vous à Nogaro. Pour tous les partenaires qui me soutiennent, ainsi que mon entourage, j’attends vraiment avec impatience la prochaine course pour tenter de décrocher ma première victoire.”
 
Calendrier F4 2018
1-2 avril: Nogaro (32, Gers)
12-13 mai: Pau Ville (64, Pyrénées Atlantiques)
2-3 juin: Spa-Francorchamps (Belgique)
14-15 juillet: Dijon (21, Côte d’Or)
8-9 septembre: Magny-Cours (58, Nièvre)
6-7 octobre: Jerez de la Frontera (Espagne)
13-14 octobre: Paul Ricard-Le Castellet (83, Var)
 

En 2012, Sébastien envoie la Civic dans le rail. La saison doit être écourtée et certaines courses doivent être annulées. Une casse moteur couronnera la saison, 21 points, 2 courses! Putain de budgets qui sont toujours en berne! Malgré une préparation poussée en 2013, il a fallu zapper Nogaro et attendre Dijon pour se placer 10. Bilan de la saison mitigé, 146 points, 14ème sur 36 et seulement 3 épreuves sur 10 avec Dijon, Albi et le Val de Vienne. Dur, dur!
 
Petit à petit, Sébastien engrange l'expérience, avalent des kilomètres et bouffent du bitume. Les compétitions se succèdent, quelques sponsors répondent favorablement aux sollicitations de notre pilote fétiche.
 
Nous sommes à mi saison 2016, la voiture est performante. Son comportement piste s'améliore, la mécanique tient le coup et le pilote est un fin limier. Les résultats sont plus qu'encourageants et on note une jolie progression dans l'échelle des résultats. Sébastien et sa Civic se classent 17ème du Groupe N à Nogaro, 10ème à Dijon, 4ème sur l'Anneau du Rhin et 6ème à Croix en Ternois et à chaque fois, une victoire de Classe en prime...
 

Notez

Tags : pourchaire


Recherche





le magauto magazine automobile