LMA, le portail de l'actualité automobile
LMA le mag'

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

13/01/2016

Tesla Model S 90 D

L'usurpatrice


Cela fait à présent un peu plus de 10 ans que Tesla tente de rayonner aux quatre coins du monde, au nom du "laver plus blanc" et de "Monsieur Propre" réunis. A coup de dizaines de millions de dollars déversés par le richissime américain Elon Musk (Paypal, c'était lui et ebay aussi!), l'illusionniste californien tente de faire le nouveau coup du siècle. Mais le monde automobile a ses travers et surtout une solide culture que ne connait manifestement pas notre homme. Et pour gagner ce pari fou, il faudra autre chose que des figures de mode, des stars bien en vue ou des dollars. De la modestie et le respect d'autrui seraient un bon début.



QUELQUES GENERALITES

Une fausse calandre... était-ce bien utile de faire semblant?
Une fausse calandre... était-ce bien utile de faire semblant?
Pourtant, sur le papier, l'idée conceptuelle est loin d'être stupide. Créer une grande berline de prestige, 100% électrique, technologiquement hyper pointue et intégrant une autonomie digne de ce nom, même les râleurs disent ok. C'était sur le papier, car Tesla a confondu le marché automobile et Amazon, un réseau avec Ebay, une relation commerciale avec Paypal et une négociation de standing avec le Bon Coin. On ne vend pas une voiture de plus de 100000 euros sans les pincettes, ni le rituel qui vont bien. Bref, à ce prix, on doit savoir accueillir le client… et là, c'est un zéro pointé.
 

LE TOUR DU PROPRIO

Tout est caréné, lissé, aseptisé... histoire de ne pas résister à l'air... nous avons pourtant résisté.
Tout est caréné, lissé, aseptisé... histoire de ne pas résister à l'air... nous avons pourtant résisté.
Après bien des vicissitudes inimaginables pour dégoter une voiture à tester autrement que dans des livres, on parvient enfin à dénicher une Tesla S dans une version 90D équipée en outre de la toute nouvelle mise à jour 7.0  "Conduite autonome". Vaste programme… Jolie et grande berline 5 portes élancée, notre Tesla s'affiche sous son meilleur jour, habillée en outre d'une robe bleu outremer du meilleur effet. Gadget ici et là comme les poignées de portes rétractables, beaucoup d'artifices aérodynamiques, histoire de réduire les résistances à l'air, notre Tesla est moderne, un brin futuriste. Tout est lissé, rien ne dépasse. Un peu trop peut-être. La Tesla possède son propre style et une griffe identitaire.

 

ESPACE INTERIEUR

Certains trouveront cela futuriste... nous l'avons trouvé quelconque et indigne de la cible premium.
Certains trouveront cela futuriste... nous l'avons trouvé quelconque et indigne de la cible premium.
Quand on franchit le seuil de la Tesla et qu'on pénètre dans l'habitacle, les choses commencent à se gâter. L'ambiance générale nous rapproche plus d'un prototype en phase de développement, la touche low cost en prime. Tout cela est bien loin de la berline de prestige promise. Sièges inconfortables, planche de bord minimaliste dominée par un écran géant central de 17 pouces dont on ne maîtrise les subtilités qu'après un stage ad hoc, les matériaux font quincaille et je ne vous parle même pas du confort de la banquette arrière. Et on se dit que le ramage ne semble pas valoir le plumage. A savoir qui, du renard ou du corbeau va gagner le match…
 

ASPECT TECHNIQUE

C'est ici que les kilowatts s'emballent offrant de réelles prestations bluffantes.
C'est ici que les kilowatts s'emballent offrant de réelles prestations bluffantes.
C'est bien entendu, non pas sous le capot, mais dans les replis du châssis que se joue la bataille des kilowatts. Et de ce point de vue, personne n'est déçu. Selon les versions, les variantes, les déclinaisons, les mises à jour logicielles, les puissances se modulent, les autonomies s'amplifient, les euros s'envolent. L'arrivée de la transmission intégrale Dual Motor l'été dernier avec la greffe d'un moteur compact sur l'avant permet à la Tesla de s'embarquer dans des contrées un peu plus hostiles. La gestion électronique des moteurs est optimale bien que simplissime. Deux moteurs, un calculateur, une batterie, rien d'exceptionnel si ce n'est la qualité haut de gamme des composants et la gestion logicielle des protocoles développés avec efficience et chaque voiture peut recevoir les mises à jour qui vont bien au fil des évolutions, le cas échéant moyennant grosses finances. Au fond, quand on y réfléchit de plus près, c'est plus le soft qui fait la différence que le hard somme toute bien rudimentaire. Et c'est en cela que la Tesla est une usurpatrice, particulièrement quand elle s'affiche avec la conduite autonome, devenue au fil des échanges Tesla semi autonome, pour ne devenir en fin de course qu'une option sans intérêt et dangereuse, car mal maitrisée par le constructeur.
 

SUR LA ROUTE

L'habitacle ne manque pas d'espace, mais le confort y est spartiate, surtout sur cette vulgaire banquette peu accueillante.
L'habitacle ne manque pas d'espace, mais le confort y est spartiate, surtout sur cette vulgaire banquette peu accueillante.
C'est ici que la 90D va donner son réel potentiel. Les observateurs avisés qui s'émeuvent d'un rien et s'émoustillent à la moindre frivolité s'attarderont à juste titre sur le 0 à 100 km/h diabolique abattu en quelques 3 petites secondes et sur les 250 km/h de V Max. Mais si la Tesla se veut missile sol  terre, elle rate le coche avec son fichu pilotage autonome qui prend les mauvaises sorties dès que les marquages sont incompatibles avec les capteurs. Tout cela fait fantaisie, pas sérieux, prototype. Pas grave en soi? Si tout de même, déjà parce que Tesla vend ses modèles à des tarifs éhontés. Certes la recherche et le développement ont un coût, mais ici, on dépasse l'entendement. Le produit n'est pas fini et Tesla compte sur les généreux donateurs tendance écolo pour parfaire l'œuvre de son narcissique concepteur. Sauf qu'ici, le zéro compromis est loin de rimer avec zéro tracas et encore moins zéro compromis à commencer par le confort routier totalement absent. Et je n'ose même pas aborder la relation commerciale et les vagues infos distillées sporadiquement par le marketing. Ici, le flou artistique prend tout son sens, surtout au niveau des autonomies fluctuantes selon les variantes. La 90D s'offrant 6% de plus que la 85, elle-même annoncée à 491 km tandis que la 70D annonce 442 (528 pour la 85D) et le folklore continue avec les puissances. Là, on frise la correctionnelle… 700 ch évoqués à un moment, pas de doc précise, juste une estimation commerciale, 510 ch à l'arrière? et 262 à l'avant, mais limités par la batterie embarquée… A quand un éventuel scandale à la sauce VW? Nous sommes au States, haut lieu des procédures! Et si les baisés n'allaient pas tarder à se compter… Tesla refusant d'ailleurs de communiquer sur ses ventes…
 

ON SE RESUME

Ne cherchez pas les sorties d'échappement. Tesla n'a pas poussé le vice jusque là.
Ne cherchez pas les sorties d'échappement. Tesla n'a pas poussé le vice jusque là.
On craignait le pire et on n'a pas été déçu. Car à part les performances époustouflantes de la Tesla 90D, trop d'ombres ternissent le décor. Comme un mauvais film dans lequel le pognon tiendrait le rôle principal. Outre le tarif démentiel, il y a le coût des options et des mises à jour qui viennent égrainer le quotidien des propriétaires, heureux de débourser 10900 euros par exemple pour bénéficier de l'option Ludicrous (5000 dollars pour les anciens clients) pour quelques chers centièmes gagnés… ou encore 3400 euros pour le pilotage automatique qui ne vaut pas un pet de lapin. Au fond, Tesla ressemble a un club hyper privé avec des tickets d'entrée grotesques, d'autant que si le concept de base peut rencontrer certains intérêts, au final, le produit vendu est très ordinaire, car non abouti, un peu brouillon, comme les fiches techniques ou les infos presse. Et puis, pour l'autonomie, divisez les chiffres par deux pour ne pas vous tromper. D'ailleurs, Tesla le sait bien puisqu'il maille son réseau de superchargeurs (20 minutes pour 50% et ce gratuitement, tous les 250 km mais jamais dans les hôtels Formule 1!). Une affaire de pognon, je vous dis et c'est cela qui est détestable, car non justifié. Et puis franchement, comment oser proposer une Tesla de plus de 150000 euros par simple commande internet? 2000 euros d'acompte par carte bleue, vous choisissez la couleur, les options, vous serez livrés dans 3 mois et pour la reprise, faudra voir avec un des partenaires, car Tesla ne reprend pas… Malin, le Lynx! On se fout du monde… A ce prix, le client exige certains égards… Quant au bonus écolo, franchement, quand on a 100 ou 150 000 euros à mettre dans un véhicule aussi marginal, on ne demande aucune aide à l'Etat. Indécent !

NOTRE NOTATION

Sur demande facturée, les étriers prennent de la couleur pour donner un peu plus de peps à la voiture. Effet garanti.
Sur demande facturée, les étriers prennent de la couleur pour donner un peu plus de peps à la voiture. Effet garanti.
RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 410 500
EQUIPEMENT 720 800
COMMANDES DIVERSES 261 300
INSTRUMENTATION 350 400
SECURITE 730 800
PERFORMANCES 565 600
CONFORT CONDUITE 402 800
COTE PRATIQUE 365 500
COTE TECHNIQUE 667 800
BUDGET ET SAV 150 500
     
TOTAL GENERAL 4617 6000
MOYENNE 15.39 20.00

Tesla a eu la bonne idée de doter sa berline d'une cinquième porte bien pratique au quotidien et offrant un vrai volume de charge modulable.
Tesla a eu la bonne idée de doter sa berline d'une cinquième porte bien pratique au quotidien et offrant un vrai volume de charge modulable.
NOS COUPS DE COEUR
Performances bluffantes
Technologie pointue
Esthétique épurée
Un plein dix euros

NOS COUPS DE GUEULE
Impudence tarifaire
Habitacle sans âme
Véhicule non abouti
Marketing indigne

ETOILES        ****          
COEURS         ♥♥♥♥♥

Prix du modèle essayé (€) : 158390
Prix (à partir de/€) :              72300
Puissance fiscale (CV) : NC
Motorisation électrique  
Nbre de moteurs : 1 AV + 1 AR
Puissance maxi (ch) : 262+510
Couple maxi (Nm) : 967
Transmission : 4x4
Poids (kg) : 2239
Freins AV : Disques V
Freins AR : Disques P
Diamètre braquage (m) : 11.30
L/l/h (cm) : 487/218/144
Empattement (cm) : 296
Coffre (L) : 750/1792
Autonomie (km) : 520
Vitesse maxi (km/h) : 250
0 à 100 km/h (s) : 3.0
Rejet CO2 (g/km) : 0

par Patrick RENZI
Notez

Tags : tesla

Recherche





reve-et-prestige