LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

06/05/2017

Suzuki Ignis 1.2 Dualjet SHVS Allgrip

Pas piquée des hannetons


par Patrick RENZI

Rome - On ne le dit jamais assez, mais Suzuki est probablement le constructeur qui progresse le plus sûrement sur nos terres. Avec une structure minimaliste, un réseau moyennement représentatif et une gamme resserrée, le japonais avance sereinement et impose ses modèles dont on ne soupçonnait pas forcément la portée. Régulièrement, Suzuki remet à niveau son catalogue, soigne ses finitions, ses assemblages, innove ici ou là. Sans pour autant cibler les cimes des productions, le géant nippon fêtera son centenaire en 2020.



QUELQUES GENERALITES

Soucieux de se diversifier et d'occuper des niches nouvelles, Suzuki nous gratifie d'un petit SUV hyper compact, un brin boîte à malices, un tantinet piqué des hannetons. Produit original ultra compact comme ils disent, Suzuki décline une nouvelle mouture de l'Ignis devenue iconique à souhait. Dotée d'une identité forte et d'une réelle personnalité, cette Ignis nous intrigue et sa silhouette particulière qui ne passe pas inaperçue auprès des badauds est un signe... mais lequel ?
 

LE TOUR DU PROPRIO

Si la face avant de l'Ignis est traitée avec bonheur, on ne peut pas en dire autant des faces latérales dégradées par la présence d'une custode digne du plus piteux utilitaire tôlé. Cette surcharge vulgairement emboutie au niveau de la custode, sans aucun enjoliveur venu apaiser la verrue est franchement disgracieuse. Elément d'autant plus regrettable que l'ensemble a été traité avec modernité, praticité. Au final, 14 teintes, une offre bicolore, et ce petit SUV de poche apparait taquin, marrant et nous invite à monter à bord... juste pour voir !

 

ESPACE INTERIEUR

C'est en fait ici que se concentrent les premières meilleures surprises, à commencer par une habitabilité surprenante, en particulier au niveau des places arrière agrémentées d'une banquette coulissante qui dégage quelques centimètres modulables bienvenus. Mais le voyage des bonnes fées ne s'arrêtent pas là. L'équipement est complet, l'ambiance est soignée, les matériaux sont de facture acceptable et le choix stylistique des designers correspond peu ou prou à l'esprit du véhicule y compris les couleurs toniques assorties à l'extérieur.


ASPECT TECHNIQUE

Cette petite Ignis regorge de technologies innovantes à commencer par le moteur essence 1.2 Dualjet sur lequel les ingénieurs ont travaillé les frottements pour plus de performances et moins de consommation. Comment ne pas évoquer le très utile quoique simplissime système SHVS hybride qui procure une dynamique moteur au démarrage tout en ménageant la conso et la recharge de la batterie? Enfin pour ne citer qu'elles, ne passons pas à côté de la transmission intégrale Allgrip qui répartit le couple là où il faut quand il le faut et fait de l'Ignis un SUV bien plus performant que certains.

 

SUR LA ROUTE

Décidément, cette Ignis nous réserve bien d'agréables surprises. Sans aucune prétention dévoyée, elle ne rechigne pas à sortir de quelques sentiers pour se frotter à des terres moins fréquentables. Allgrip répond présent et le Dualjet secondé par sa boîte 5 ne déçoit pas. Dommage que la direction ne soit pas un modèle du genre, que l'insonorisation figure aux abonnées absentes et que le confort de suspension soit obsolète. D'autant plus dommage que le reste suit sans peine à commencer par un freinage endurant, un équipement complet dont les caméras stéréo, une plateforme nouvelle génération et un poids plume.



 

ON SE RESUME

Les mauvaises langues que nous ne sommes pas... évoqueront sans doute une image constructeur déficiente, un réseau éparse, un produit décalé, une revente aléatoire... Mais l'Ignis vaut mieux que cela Son look mérite une attention réelle, son équipement vaut le détour et la technologie qu'elle embarque fait déjà pâlir quelques modèles de segments supérieurs. Bien sûr, on ne peut que regretter sa suspension franchement tape cul, son insonorisation minimaliste, mais pour un peu plus de 15000 euros, Suzuki permet à son client de posséder un SUV intégral hybride jovial hors norme. Qui peut le plus peut le moins...

NOTRE NOTATION

RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 361 500
EQUIPEMENT 577 800
COMMANDES DIVERSES 219 300
INSTRUMENTATION 267 400
SECURITE 649 800
PERFORMANCES 437 600
CONFORT DE CONDUITE 559 800
COTE PRATIQUE 376 500
COTE TECHNIQUE 656 800
BUDGET ET SAV 411 500
     
TOTAL GENERAL 4512 6000
MOYENNE 15.04 20.00

NOS COUPS DE COEUR
Concept novateur
Hybridation bienvenue
Excellent duo moteur boîte
Tarif aguicheur

NOS COUPS DE GUEULE
Custodes utilitaires
Insonorisation médiocre
Suspension raidillarde
Direction surprenante

Prix du modèle essayé (€) : 17690
Prix (à partir de/€) :              12790
Puissance fiscale (CV) : 05
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : SP95
Cylindrée (cm3) : 1242
Alésage/course (mm) : 73.0x74.2
Puissance maxi (ch/tr) : 90/6000
Couple maxi (Nm/tr) : 120/4400+50
Transmission : ALLGRIP
Boîte : BVM5
Freins AV : Disques V
Freins AR : Tambours
Diamètre de braquage (m) : 9.40
Long/Larg/Hauteur (cm) : 370/169/159
Empattement (m) : 243
Poids (kg) : 885
Coffre (L) : 204/1086
Réservoir (L) : 30
Vitesse maxi (km/h) : 165
0 à 100 km/h (s) : 11.5
Rejet CO2 (g/km) : 106
Conso urbaine (L/100 km) : 5.2
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 4.4
Conso mixte (L/100 km) : 4.7
Conso de l’essai (L/100 km) : 6.0

Notez

Tags : allgrip, ignis, suzuki

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile