LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

08/03/2015

Smart Forfour Edition #1 71 ch

Un grain de raison


par Patrick RENZI

Chacun d'entre nous se souvient de la première génération de Smart Forfour qui n'a jamais pu séduire une clientèle peu réceptive. Pourtant, cette première mouture de Forfour méritait le détour en apportant sur le marché un concept jovial conforme à la philosophie Smart. A l'époque Mercedes avait fait ce qu'il fallait pour condamner la petite bougresse qui revient aujourd'hui sous l'allure d'une Twingo des beaux quartiers.



QUELQUES GENERALITES

Ce qui fait que ce n'est plus une Twingo: c'est une Smart !
Ce qui fait que ce n'est plus une Twingo: c'est une Smart !
Pour des impératifs de rentabilité économique, Smart s'est tourné vers Renault (à moins que ce ne soit l'inverse…!) et c'est donc dans le centre de production Renault de Novo Mesto, en Slovénie que Twingo et Forfour se fabriquent côte à côté. Il est vrai que les 2 clones ne se différencient que par de toutes petites revues de détails, l'avantage allant tout de même vers la Smart qui demeure ainsi fidèle à ses principes initiaux. Tout cela fait un peu jeu d'assemblage et on peut légitimement se poser la question du bien fondé de ce mariage sans raison, la nouvelle Twingo faisant tâche dans la gamme du losange alors que la Forfour 2 se révèle plus amène de séduire nos bobos… c'est une Smart by Mercedes… Tout un programme….
 

LE TOUR DU PROPRIO

Souris des villes par excellence, la Forfour est avant tout une citadine.
Souris des villes par excellence, la Forfour est avant tout une citadine.
Hormis la façade avant entièrement reprise à la petite sœur Fortwo et les optiques arrière qui en reprennent plus que l'esprit, rien de bien nouveau sous le soleil de Twingo. Normal me direz-vous! Il y a bien la cellule de sécurité Tridion qui dans notre cas se distingue d'un lava orange à l'aspect très jeune et dynamique tandis que les panneaux de carrosserie sont habillés d'un gris métallique un brin chicos. Si la rigueur teutonne de Daimler a eu raison de l'esprit smart des premières tours que l'on voyait à des kilomètres à la ronde est bien loin, il en demeure au moins quelques sympathiques touches de fantaisie… et c'est tant mieux.

 

ESPACE INTERIEUR

Smart joue sur les teintes vives pour ravir ses futures clientes.
Smart joue sur les teintes vives pour ravir ses futures clientes.
Ici, c'est l'espace jeu. Pour un peu, on se retrouverait au cœur d'une maternelle où foisonnent avec une apparente maladresse, formes et couleurs. Eveil des tout petits selon la formule consacrée ou bienveillance juvénile des plus grands, histoire d'oublier quelques sombres quotidiens… Mais la Forfour demeure une vrai citadine et son habitabilité est des plus mesurée avec des places arrière que l'on pourrait quasiment qualifier de symboliques. Ceci étant, suffisant pour emmener les bambins à l'école et même aller les rechercher. Byzance! Bien entendu, même si quelques accessoires un brin Playmobil de la Twingo ont été un brin repensés, tout cela fait un peu chip…


 

ASPECT TECHNIQUE

Dire que le moteur de la Forfour est d'un accès difficile parait une évidence. Et il vous réchauffe vos courses gracieusement !
Dire que le moteur de la Forfour est d'un accès difficile parait une évidence. Et il vous réchauffe vos courses gracieusement !
Le moteur arrière de la Forfour est conforme au concept de la Fortwo. Smart n'a jamais prôné les fantastiques avancées de la traction avant et cela ne choque pas grand monde, contrairement à Renault qui fait le parcours inverse au prétexte d'économies d'échelles. Bien sûr, tout cela n'est pas un ravissement. Certes le ridicule petit rayon de braquage de Forfour lui permet toutes les manœuvres les plus insolites en se garant dans un mouchoir de poche ou en se faufilant dans les plus tortueuses des ruelles. Mais côté chauffe plat, mêmes causes mêmes effets. Les Smart sont des jouets…

SUR LA ROUTE

Evidemment connectée, la Smart profite ici du système cher au losange.
Evidemment connectée, la Smart profite ici du système cher au losange.
Soulignons le tout net… la Forfour est incapable d'avaler des centaines de kilomètres sans laisser à ses occupants une impression de confinement pathologique doublé de douleurs musculaires intenses. Espace intérieur réduit, confort minimaliste, capacité de charge restreinte, la Forfour est une vraie citadine très à l'aise quand elle ne noit entre pacmètres et feux rouges. C'est là que la Smart excelle d'autant que son petit 3 cylindres ici dans une variante 71 ch, fait tout ce qu'il faut pour donner du peps à la voiture. Suffisant pour les déplacements usuels, pour le reste, chacun verra midi dans l'œil de sa voisine…

CONCLUSION

Que serait une Forfour sans ses places arrière, pas très habitables, mais commercialement disponibles.
Que serait une Forfour sans ses places arrière, pas très habitables, mais commercialement disponibles.
Nous étions des fans de l'ancienne Forfour, certes imparfaite, mais combien pétillante et séduisante sous une robe dynamique qui ressemblait à une voiture moderne. Elle apportait à la production automobile, un regard moins consensuel et sans une opération massacre indignement organisée, cette première Forfour aurait percé. Aujourd'hui, elle est devenue le fruit d'une union déraisonnée entre le généraliste Renault et le petit lutin Smart (toujours sous l'œil étoilé de Daimler) et a perdu de sa superbe, histoire de rentrer dans le rang de l'élevage intensif? L'avenir nous apportera un éclairage sur la volonté des acheteurs ici ou là, voir ailleurs car le choix des mini citadines est vaste. L'effet Smart jouera-t-il encore à ce niveau de prix?


 

NOTRE NOTATION

Une Forfour accidentée? Non, juste avec un capot quincaille qu'il est délicat de remettre en place sans être la risée des passants.
Une Forfour accidentée? Non, juste avec un capot quincaille qu'il est délicat de remettre en place sans être la risée des passants.
RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 500 389
EQUIPEMENT 800 447
COMMANDES DIVERSES 300 218
INSTRUMENTATION 400 210
SECURITE 800 640
PERFORMANCES 600 435
CONFORT DE CONDUITE 800 587
COTE PRATIQUE 500 191
COTE TECHNIQUE 800 597
BUDGET ET SAV 500 351
     
TOTAL GENERAL 6000 4065
MOYENNE 20,00 13,55

Quitte à doter la Smart de 2 portes supplémentaires, autant les doter les vitres d'un mécanisme traditionnel.
Quitte à doter la Smart de 2 portes supplémentaires, autant les doter les vitres d'un mécanisme traditionnel.
NOS COUPS DE COEUR
Conception urbaine
Rayon de braquage
Image Etoile Smart
Réseau bienveillant


NOS COUPS DE GUEULE
Confort minimaliste
Héritage boudé
Habitabilité artificielle
Moteur sans pétillance

ETOILES        2                               COEURS        3

FICHE TECHNIQUE

Prix du modèle essayé (€) :  16720
Prix (à partir de/€) :               11600
Puissance fiscale (CV) : 04
Code moteur : NC
Nbre de cylindres/soupapes : 3/12
Carburant : SP95
Cylindrée (cm3) : 999
Alésage/course (mm) : NC
Puissance maxi (ch/tr) : 71/6000
Couple maxi (Nm/tr) : 91/2850
Transmission : AR
Boîte : BVM5
Freins AV : Disques P
Freins AR : Disques P
Diamètre de braquage (m) : 8.65
L / I / h (cm) : 349/166/155
Empattement (cm) : 249
Poids (kg) : 975
Coffre (dm3) :  185/975
Réservoir (L) :  35
Vitesse maxi (km/h) : 151
0 à 100 km/h (s) : 15.9
Rejet CO2 (g/km) : 97
Conso urbaine (L/100 km) : 4.8
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 3.8
Conso mixte (L/100 km) : 4.2
Conso de l’essai (L/100 km) : 6.9



 

Notez

Tags : nissan, pulsar, tekna

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile