LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

18/05/2016

Renault Talisman Estate dCi 130 EDC Intens 4-Control

Un break en chasse


par Patrick RENZI

Il fut un temps où les berlines du losange, de la Renault 16 à la Laguna affichaient les bienfaits du hayon novateur. Renault innovait et créait des automobiles. Pour ratisser large hors de France et d'Europe et satisfaire quelques principes établis par de grands penseurs, le losange, bien aidé par son illustre Président, a tranché pour les berlines tricorps doublées de leur inévitable Estate.



QUELQUES GENERALITES

A défaut donc d'une Talisman cinq portes, c'est le break qui aujourd'hui part en chasse d'une concurrence dense et affamée. A commencer par l'autre côté du Rhin, là où sévissent les références Audi, Mercedes et BMW, là où le break est une religion ancestrale, familiale et culturelle. Face à ce petit monde, le Talisman n'a pas que des atouts dans son jeu, même si.... Revue de détails!
 
Le style Van Der Acker a généreusement envoûté le Talisman Estate.
Le style Van Der Acker a généreusement envoûté le Talisman Estate.

LE TOUR DU PROPRIO

Inutile de chercher l'innovation dans la proue de l'Estate... On a copié la berline.
Inutile de chercher l'innovation dans la proue de l'Estate... On a copié la berline.
Extérieurement, le Talisman Estate est superbe et si Laurens Van der Acker a toujours la main un peu lourde au moment de surcharger ses lignes, il a su doter la Talisman et sa déclinaison famille, d'une forte identité statutaire et d'une élégance rare. Bien entendu, l'avant est un simple copier coller, tandis que la poupe intègre parfaitement les codes stylistiques de la berline sans pour autant jouer le sac à dos. On regrettera à coup sûr le proéminent becquet par trop massif, mais on aime avec fougue les signatures lumineuses bien pensées, qu'elles soient avant ou arrière.

 

ESPACE INTERIEUR

Plus que des sièges..., ces fauteuils accueillent les hôtes dans un confort total.
Plus que des sièges..., ces fauteuils accueillent les hôtes dans un confort total.
Grâce à un empattement conservé en l'état, l'habitabilité est demeurée identique à celui de la berline. La planche de bord sans grande saveur reçoit désormais un encadrement d'écran central moins sujet au traces de doigt, mais reste trop épurée. Nous revendiquons les fonctions directes de certaines touches dédiées. L'écran central pas si grand que cela à l'usage d'autant qu'il regroupe toutes les commandes et fonctions. Nous avons adoré les larges fauteuils massants vibrants ventilés absolument parfaits, ainsi que la place aux jambes à l'arrière et la garde au toit améliorée grâce à un pavillon moins galbé, mais nous rejetons en bloc la finition indigne d'une telle voiture ainsi que l'abus de plastiques dignes des poubelles WC. Quand on affiche un modèle entre 30 et 40000 euros, on respecte le client. Ce que l'on pourrait pardonner à une Dacia est insupportable sur une Talisman qui plus est, soucieuse d'aller taquiner une A4 ou une Classe C. Un satisfecit pour le volume de charge satisfaisant et naturellement plus pratique sur l'Estate que sur la berline dont le coffre étroit et profond demeure un handicap, un autre bon point pour la fonction Easy Break, mais une grosse interrogation sur la fiabilité de la fonction pieds libres trop souvent récalcitrante.

 

ASPECT TECHNIQUE

Ce groupe mal insonorisé et secondé par une boîte EDC nonchalante n'est pas le meilleur atout de l'Estate.
Ce groupe mal insonorisé et secondé par une boîte EDC nonchalante n'est pas le meilleur atout de l'Estate.
Economies d'échelle obligent, les ingénieurs n'ont pas cherché midi à quatorze heures pour motoriser les variantes Estate disponibles en dCi 110, 130 et 160 ou en TCe 150 et 200. Les diesel sont secondés par une boite méca tradi ou une auto EDC 6, tandis que l'EDC 7 est réservée aux moutures essence. Au risque de choquer et de déclencher les avalanches, mais nous assumons... oubliez les boîtes EDC. Les boites encore testées aujourd'hui sur les Talisman ne poussent pas à retenir cette option qui plus est, onéreuse et lassante à l'usage…! Ca..., c'est fait! Autre critique à l'endroit des groupes moteurs assourdissants et on se dit que l'insonorisation et l'encapsulage doivent être des options… que nous n'avons malheureusement pas dénichées dans le catalogue... ! Par contre, vraiment au top de chez top: le 4 Control qui apporte encore une fois un bien fou en usage urbain pour les manœuvres, mais aussi en dehors des feux rouges, pour la tenue de cap. Là, Renault roule en tête. Beaucoup moins top,  le R-Link2 souvent gadget et pas franchement intuitif. Beaucoup moins top aussi, l'amortissement piloté qui n'offre pas toujours les résultats escomptés.

 

SUR LA ROUTE

Renault a judicieusement évité l'effet "sac à dos". Ce break est une réussite esthétique.
Renault a judicieusement évité l'effet "sac à dos". Ce break est une réussite esthétique.
Tout cela se ressent dès que le Talisman Estate prend la route. La nonchalante boîte EDC est une calamité et les bruits engendrés par les effets de cette transmission sont plus proches des Daf antiques que des références actuelles. On se surprend à passer en mode manuel pour tenter de soulager le moteur que l'on soupçonne à l'agonie. Et puisqu'on parle moteur, contrairement aux dires des uns et des autres qui voudraient vous faire prendre des vessies pour des lanternes, oubliez le dCi 110, le 130 est un minimum eu égard au segment de la voiture. Partant de là, chacun fait comme il veut, mais personne ne pourra dire qu'il ne savait pas... A force de diminuer les puissances, les cylindrées et le reste tout en ajoutant du poids par les accessoires et autres assistances embarquées, on finit par flirter avec le ridicule. On ne peut pas être et avoir été. Il faudra un de ces jours arrêter de faire croire aux clients qu'ils peuvent embarquer toujours plus en consommant toujours moins. CQFD. Une dernière brassée de lauriers pour  le 4 Control qui reste l'atout fort de la famille Talisman. La direction est douce et précise, le freinage endurant, l'habitabilité un poil au dessus de la normale, l'équipement complet pour peu que l'on pioche les finitions qui vont bien, mais gare au tarif final qui peut flirtiller avec les 45000 euros... Cela commence à compter...d'autant que nous ne sommes que dans un segment D généraliste et il faudra savoir raison garder pour ne pas sombrer vers le n'importe quoi.

 

ON SE RESUME

Echec en mat pour cette planche de bord qui mériterait une présentation plus classieuse.
Echec en mat pour cette planche de bord qui mériterait une présentation plus classieuse.
Avec sa belle gueule séduisante lissée avec un énorme savoir-faire, le Talisman Estate a quelques beaux jours devant lui pour peu que le réseau sache coucouner ses clients pour faire passer les additions que certains trouveront salées et qui les feront fuir vers des cieux où les anneaux côtoient les étoiles et les hélices. Le 4 Control est une merveille. Le châssis est une réussite et les prestations de ce break en chasse sont dans le ton. Reste que la finition est très en dessous et que les ingénieurs doivent sans délai reprogrammer leurs boîtes EDC sans oublier de soigner l'insonorisation. Ajoutez à ce cocktail la ferveur de 4 anneaux et la renommée d' une étoile, et le compte pourrait être bon. Que le capot d'une Twingo parte en sucette ou qu'un Captur soit assemblé comme une Lada, c'est grave, mais qu'une Talisman, haut de gamme actuel de Renault, dont l'ambition est de jouer dans la cour de récré des meilleurs, embarque autant de plastocs Gifi sans âme, ça nous gave !

NOTRE NOTATION

RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 500 459
EQUIPEMENT 800 691
COMMANDES DIVERSES 300 244
INSTRUMENTATION 400 358
SECURITE 800 743
PERFORMANCES 600 482
CONFORT DE CONDUITE 800 705
COTE PRATIQUE 500 367
COTE TECHNIQUE 800 609
BUDGET ET SAV 500 411
     
TOTAL GENERAL 6000 5069
MOYENNE 20,00 16.90
Mention spéciale pour la ligne cossue et travaillée de notre Talisman version Estate.
Mention spéciale pour la ligne cossue et travaillée de notre Talisman version Estate.

Que serait un break de chasse, même Estate, s'il n'avait pas la capacité d'accueillir les bagages de toute une famille. De 572 à 1681 litres... le pari est gagné.
Que serait un break de chasse, même Estate, s'il n'avait pas la capacité d'accueillir les bagages de toute une famille. De 572 à 1681 litres... le pari est gagné.
NOS COUPS DE COEUR
Esthétique superbe
Habitabilité généreuse
4 Control sensationnel
Tenue de route très saine

NOS COUPS DE GUEULE
Insonorisation déplorable
Boîte EDC désagréable
Trop de plastiques Gifi
Confort dégradé

ETOILES        *****                     
COEURS         ♥♥♥♥♥

Prix du modèle essayé (€) : 42820
Prix (à partir de/€) :              29100
Puissance fiscale (CV) : NC
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : GO
Cylindrée (cm3) : 1598
Alésage/course (mm) : 80x79.5
Puissance maxi (ch/tr) : 130/4000
Couple maxi (Nm/tr) : 320/1750
Transmission : AV
Boîte : EDC6
Freins AV : Disques V
Freins AR : Disques P
Diamètre de braquage (m) : 12.10
Long/Larg/Hauteur (cm) : 486/186/146
Empattement (m) : 281
Poids (kg) : 1536
Coffre (L) : 572/1681
Réservoir (L) : 47
Vitesse maxi (km/h) : 200
0 à 100 km/h (s) : 11.2
Rejet CO2 (g/km) : 115
Conso urbaine (L/100 km) : 5.0
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 4.0
Conso mixte (L/100 km) : 4.4
Conso de l’essai (L/100 km) : 7.8


Notez


au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile