LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

29/09/2016

Renault Mégane Estate TCe 130 EDC Intens

Pas assez de couple mon Fils !


par Patrick RENZI

Paris - Afin de satisfaire l'exigence des clientèles européennes et contrer les offensives d'une concurrence allemande ou asiatique férue en la matière, Renault poursuit son offensive Estate en déclinant la variante break de la Mégane, quelques semaines à peine, après l'Estate Talisman… De quoi inonder les showrooms des concessions qui n'étaient plus habituées à pareilles déferlantes de nouveaux produits depuis des lustres.



QUELQUES GENERALITES

Les designers du losange ont parfaitement su intégrer l'effet Estate pour accoucher d'une ligne générale fluide et réussie.
Les designers du losange ont parfaitement su intégrer l'effet Estate pour accoucher d'une ligne générale fluide et réussie.
Reprenant l'esprit qui fait les nouvelles heures du losange, utilisant la plupart des artifices stylistiques et mécaniques de la berline 5 portes, Renault nous offre un break de nouvelle génération, très éloigné des productions passées, dans un segment de marché relativement stable, pas encore atteint de plein fouet par la vague SUV. Quoique...!

LE TOUR DU PROPRIO

Tout naturellement, on retrouve la face avant de la berline dont la personnalité affirmée et lumineuse demeure identifiable.
Tout naturellement, on retrouve la face avant de la berline dont la personnalité affirmée et lumineuse demeure identifiable.
Avec une longueur revue à la hausse de 27 cm et un empattement de +4 au profit des places arrière, des barres de toit désormais incontournables et une parfaite intégration de la poupe à vocation plus utile qu'utilitaire, notre Mégane Estate se présente sous un aspect dynamique bien identifiable. C'est une Renault signée Laurens Van der Acker avec ses surcharges stylistiques, ses chromes abondants et ses jeux de courbes et de galbes qui offrent à l'ensemble une bien jolie silhouette soulignée des signatures lumineuses reconnaissables entre toutes tant à l'avant qu'à l'arrière.

ESPACE INTERIEUR

On ne change pas une équipe qui gagne? A force de retrouver l'esprit de cette planche de bord sur la quasi totalité de la nouvelle gamme, le losange ne va-t-il pas lasser???
On ne change pas une équipe qui gagne? A force de retrouver l'esprit de cette planche de bord sur la quasi totalité de la nouvelle gamme, le losange ne va-t-il pas lasser???
L'esprit Mégane se retrouve bien entendu dans un cockpit ergonomique et tellement épuré que l'on est toujours dans l'attente du retour des fonctions directes et de quelques boutons fonctionnels pratiques au quotidien. Certes, l'écran TFT 7 pouces d'une part et la tablette centrale 8.7 pouces R-Link 2 apportent un bien-être visuel, mais il faut un temps certain pour s'adapter à un mode pas toujours intuitif. Les niveaux de finition et d'assemblage ont quasi atteint le must de la production automobile actuelle et Renault a rattrapé tout le retard engrangé durant ces dernières années. Il reste encore un effort pour les parties basses un peu trop envahies de ces plastiques durs désagréables. L'espace ne manque pas et le siège passager qui se rabat autorise une longueur de charge de 2.70 m. Enfin, la fameuse option Bose forte de ses 11 HP et de son intégration adaptée à l'habitacle est un régal.

ASPECT TECHNIQUE

Pourquoi diable cette boite EDC ternit-elle à chaque fois les performances des moteurs qu'elle est censée seconder?
Pourquoi diable cette boite EDC ternit-elle à chaque fois les performances des moteurs qu'elle est censée seconder?
Contrairement à notre voiture d'essai, ne vous privez pas de la fabuleuse prestation procurée par le système à 4 roues directrices 4-Control. C'est à coup sûr la plus belle trouvaille du losange depuis belle lurette, tellement agréable à l'usage tant au niveau maniabilité que sécurité. Naturellement, la Mégane Estate ne se prive pas des équipements maison tels le Multi-Sense, centrale de personnalisation des différents facteurs de conduite, l'ensemble de la famille ADAS (régulateur adaptatif, freinage d'urgence, alerte de franchissement, le parking mains libres et j'en passe...). Un travail particulier a été fait par les ingénieurs au niveau de la suspension, de l'insonorisation, mais la boite EDC pénalise le moteur avec un étagement mal adapté, et ce quel que soit le mode de pilotage retenu par le Multi-Sense.

SUR LA ROUTE

Equilibre des lignes parfait, harmonie des galbes soignée, le style de la Mégane Estate s'avère élancé et dynamique.
Equilibre des lignes parfait, harmonie des galbes soignée, le style de la Mégane Estate s'avère élancé et dynamique.
Et le résultat se fait se sentir dès les premiers kilomètres. Notre Estate n'est pas à l'aise et manifeste son désarroi par des bruits de transmission qui ressemble plus à un vieux Variomatic de chez DAF qu'à une boite auto actuelle. Heureusement que parfaitement calés dans des sièges anatomiques étudiés avec soin, nous apprécions le confort de suspension, bien qu'encore trop typé germanique pour notre goût. Une spécificité teutonne dont on peut se passer. La direction est douce. La maniabilité satisfaisante, mais nous conservons une attache particulière au 4-Control hélas absent sur notre véhicule et dont il ne faut pas se priver. Le freinage est incisif et notre monture ne rechigne devant aucun effort pour peu que l'on bouscule la boite et que l'on voit la conso s'affoler. Oubliez les puissances inférieures qui ne vous apporteront que déception et désolation et qui n'économiseront aucun litre de carburant ni gramme de CO². Le minimum syndical reste notre 130 ch dont le couple peu enjôleur de 205 Nm n'autorise que des fantaisies limitées. Préférez lui le dCi 130 secondé par une boite méca 6 réétagé dont le couple de 320 Nm dès 1750 tr vous comblera.

ON SE RESUME

Il est impératif que les ingénieurs repensent la logique des fonctionnalités du système R-Link 2 qui, pour être des plus complets, s'avère dénué de toute intuition à l'usage.
Il est impératif que les ingénieurs repensent la logique des fonctionnalités du système R-Link 2 qui, pour être des plus complets, s'avère dénué de toute intuition à l'usage.
Evitant avec soin l'effet sac à dos que l'on peut croiser sur certains breaks dessinés aux forceps, le Mégane Estate s'affiche comme une réussite esthétique, malgré quelques traits de crayon un peu trop appuyés ici et parfois là. Le moteur 1.2 litre 130 ch doublé de sa boite EDC pourtant à 7 rapports ne convainc pas, entrainant des performances largement insuffisantes pour l'usage du quotidien. Le coffre modulable de 580 litres dont la charge peut atteindre 1695 litres répond à la quasi totalité des attentes, tant au niveau des volumes que des longueurs. C'est donc une fois de plus vers le diesel que se tournera le choix final, un groupe 4 cylindres 1.6 litre de 130 ch, de quoi donner à la Mégane Estate de sérieux atouts face à une concurrence fournie, mais pas toujours séduisante.

NOTRE NOTATION

Sans être un must au niveau de ses volumes, le coffre pêche par l'absence d'un plancher plat, une fois les banquettes repliées.
Sans être un must au niveau de ses volumes, le coffre pêche par l'absence d'un plancher plat, une fois les banquettes repliées.
RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 500 415
EQUIPEMENT 800 645
COMMANDES DIVERSES 300 231
INSTRUMENTATION 400 302
SECURITE 800 692
PERFORMANCES 600 461
CONFORT DE CONDUITE 800 659
COTE PRATIQUE 500 330
COTE TECHNIQUE 800 512
BUDGET ET SAV 500 333
     
TOTAL GENERAL 6000 4580
MOYENNE 20,00 15.27

Une mention pour les vérins qui soutiennent le capt des Mégane. Certains concurrents feraient bien de s'en inspirer pour remplacer leur ridicule béquille.
Une mention pour les vérins qui soutiennent le capt des Mégane. Certains concurrents feraient bien de s'en inspirer pour remplacer leur ridicule béquille.
NOS COUPS DE COEUR
Intégration Estate réussie
Longueur de charge
Habitabilité satisfaisante
Sièges accueillants

NOS COUPS DE GUEULE
Intuition R-Link2 désastreuse
Gourmandise avérée
Boite dépassée
Fabrication Espagne

ETOILES        *****
COEURS         ♥♥♥

Comme sur la plupart des productions actuelles, la visibilité arrière est réduite à sa plus simple expression. Qui a dit que la sécurité était une priorité nationale?
Comme sur la plupart des productions actuelles, la visibilité arrière est réduite à sa plus simple expression. Qui a dit que la sécurité était une priorité nationale?
Prix du modèle essayé (€) : 30200
Prix (à partir de/€) :              19900
Puissance fiscale (CV) : NC
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : SP95
Cylindrée (cm3) : 1198
Alésage/course (mm) : 72.2x73.1
Puissance maxi (ch/tr) : 130/5500
Couple maxi (Nm/tr) : 205/2000
Transmission : AV
Boîte : EDC7
Freins AV : Disques V
Freins AR : Disques P
Diamètre de braquage (m) : 12.0
Long/Larg/Hauteur (cm) : 462/181/145
Empattement (m) : 271
Poids (kg) : 1324
Coffre (L) : 580/1695
Réservoir (L) : 47
Vitesse maxi (km/h) : 198
0 à 100 km/h (s) : 10.6
Rejet CO2 (g/km) : 103
Conso urbaine (L/100 km) : 6.8
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 4.7
Conso mixte (L/100 km) : 5.4
Conso de l’essai (L/100 km) : 8.6

Notez

Tags : clio, intens

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile