LMA, le portail de l'actualité automobile

édito

08/05/2017

Putain... 5 ans !


par Patrick RENZI

Voilà! C'est fait! Les Français ont élu leur nouveau Président de la République. Démocratie oblige, loin de moi l'idée de remettre en question le résultat de ce scrutin pour le moins particulier et qui devait permettre de placer à l'Elysée un visage nouveau.



Certes, les vieux partis traditionnels élimés ont explosé en vol, mais gageons que leur reconstruction est déjà "En Marche!".  Les législatives et leurs soifs de vengeances opportunistes doublées cette fois d'une chasse aux places devenues chères, promettent des querelles de campagne peu réjouissantes auréolées de joutes verbales dignes des plus dégoutants caniveaux. Il parait que ça s'appelle la politique...  A tous les niveaux de notre République bananière, les sièges éjectables sont armés et la chasse aux sorcières ne va pas tarder à faire ses premières victimes. Attention les yeux! Le spectacle va commencer.
Pour ce qui nous concerne,  les automobilistes que nous sommes ne voient pas dans le projet d'Emmanuel Macron de quoi les rassurer. Plaidant tout et son contraire selon qu'il était à Bercy ou en meetings de campagne, les incohérences étaient au programme.  Vache à lait par nécessité de principe et praticité budgétaire, l'automobiliste va de plus en plus raquer au nom de la sacro-sainte sécurité routière dont les élites se foutent éperdument. Cela fait des lustres que l'Etat ponctionne nos porte feuilles pour combler les déficits orchestrés par les nombreuses poches percées des dirigeants peu regardants qui se sont succédés ces dernières décennies et cela ne devrait pas changer.
Avec Emmanuel Macron, on va privatiser à tout va. A commencer par les voitures radars dont les objectifs de rentabilité vont se multiplier au point de ressembler à l'arnaque des fourrières déjà organisées sur le même principe. Les nouvelles technologies embarquées par des nouveaux moyens financiers privés vont radariser jusqu'à 12 véhicules en même temps, les points vont valser par dizaines de milliers et les ponctions financières vont se multiplier à outrance. Tout cela est d'autant plus injuste que contrairement aux dires de la Sécurité Routière, la vitesse n'est pas la première cause de mortalité sur nos routes. Mais c'est tellement plus facile de flasher sans risque des hommes et des femmes au volant de leur voiture. C'est l'alcool et les stupéfiants qu'il faut combattre. Mais la lâcheté légendaire des élus sous la pression des puissants lobbys, interdit toute législation efficace en la matière.
Emmanuel Macron ne fera pas de miracle, englué qu'il va être dans une France déçue et revencharde. Elu par défaut par des voix hostiles face à un Front National qui n'a pas su faire valoir sa légitimité, le nouveau Président va devoir composer au sein d'un Parlement déchiré et comploteur. Trop de figures usées du socialisme en quête de futures opportunités, sont venues rejoindre ce Président qui n'en demandait pas temps. Il y a toujours une ardoise à régler et un ascenseur à renvoyer.
Initiateurs et fervents défenseurs du projet de réforme du Permis gratuit pour tous développé à cette adresse www.permisgratuitpourtous.com , nous avons demandé à Emmanuel Macron de se positionner sur le sujet. Sans réponse à ce jour. C'est dire l'intérêt de notre homme sur un vrai sujet de Société... Lui qui a tout fait pour que la Poste gère l'examen du code de la route... on croit rêver.
Bref! Je suis inquiet, nous sommes inquiets. Pendant 5 nouvelles longues années, alors que les pays qui nous entourent font ce qu'il faut pour progresser, la France ne va pas avancer d'un iota. Putain... 5 ans à payer pour rien... c'est long !
 

Notez


édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile