LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

05/05/2017

Opel Astra 1.0 Turbo 105 Innovation

Parce qu'elle le vaut bien !


par Patrick RENZI

Cela fait plusieurs années que le géant Opel se bat pour sa propre survie. Après avoir été honteusement ponctionné par l'américain GM friand de ce type de hold-up, puis superficiellement perfusé par les institutions teutonnes, Opel vient de tomber malencontreusement dans l'escarcelle PSA. Que va devenir cet éclair allemand dont l'histoire est parsemé de bien jolies pages tant au niveau produit que compétition? Le lion sochalien sera-t-il le vrai sauveur d'Opel ou ne voit-il dans cette manoeuvre pernicieuse que l'opportunité de s'installer sur un marché teuton protectionniste au possible ?



QUELQUES GENERALITES

Cette onzième génération d'Astra est probablement la plus aboutie et mériterait bien plus que le succès commercial d'estime qu'elle rencontre en France. La faute probablement à une filiale d'importation engluée dans une léthargie chronique, la faute également à un réseau démotivé par une incertitude latente qui commence à dater. Au final, l'Astra qui pourrait titiller les meilleures berlines compactes du box office, se contente de miettes commerciales réservées à quelques fanatiques de la marque et autres chanceux aléatoires.

 

LE TOUR DU PROPRIO

Déjà essayée dans nos colonnes dans une mouture turbo dieselisée qui nous avait globalement convaincue, nous ne reviendrons que succinctement sur la ligne agréable de cette berline dessinée à la serpe et au crayon incisif. Soignée dans le détail de ses lignes, stylée au point d'accrocher le regard le plus fébrile, agrémentée d'artifices plastiques judicieusement implantés, cette Astra est une réussite esthétique de bon aloi. Sans bousculer les codes actuels, sans révolutionner un segment peu enclin à la fantaisie, l'Opel Astra actuelle mérite une attention particulière.


 

ESPACE INTERIEUR

Pas de grosses surprises à noter dans un habitacle de qualité moindre et que l'on peut facilement qualifier de conventionnel. On aurait préféré trouver des matériaux mieux choisis rehaussés de quelques pointes de fantaisie au sein de cette ambiance tristounette qui règne à bord. Pour passe partout qu'il peut être, le camaïeu de gris n'a rien de follichon. Dommage, car l'habitabilité est rendez-vous et l'équipement et l'instrumentation ne souffrent aucune critique particulière.


ASPECT TECHNIQUE

C'est surtout sous le capot que se trouve la réelle différence de cette variante. Généralement peu friands des petites motorisations amputées, nous n'étions pas pressés de tester ce 3 cylindres essence 1 litre Ecotec que nous avions déjà croisé sur l'Adam et la Corsa. Mais fort de ses 105 chevaux dopés par un turbo, ce bloc moteur est ici très à l'aise. L'Astra débarrassée de près de 200 kg de son ancien surpoids invalidant devient guillerette, joviale, nerveuse tout en soignant son silence et sa consommation.

 

SUR LA ROUTE

Ainsi animée de belles intentions, l'Astra devient une partenaire de route fort agréable. Dotée de qualités réelles, y compris au niveau du confort de suspension qui n'était pas jusque là un modèle du genre chez Opel, l'Astra offre une vraie alternative. La boîte mécanique aux 5 rapports bien étagés secondent le moteur avec efficacité. Mais le vraie miracle, c'est la nuit, quand le système d'éclairage adaptatif IntelliLux Led rarissime sur une compacte est à l'oeuvre. Redoutablement vif, il nous a permis de rouler 600 km de nuit en mode auto sans prendre le moindre appel de phares des véhicules que nous croisions. Mention très bien.



 

ON SE RESUME

Que va devenir l'Astra dans les futurs mois et années avec la prise en mains de PSA? Carlos Tavarès essaie de rassurer, mais on connait tous et toutes les mystères de la langue de bois de ces grands patrons plus souvent motivés par les actionnaires que par la survie d'un catalogue. Cette période transitoire ne va pas arranger le dynamisme du réseau et les clients demeurent interrogatifs. Il n'en est pas moins vrai qu'en ce qui concerne cette 11ème génération de l'Opel Astra en général, de la version 1 litre 105 ch en particulier, est un choix judicieux. Enfin, au niveau des vraies innovations, même s'il y a OnStar qui vous assiste au quotidien et transforme votre Astra en borne WiFi 4G, ne tombez pas dans le piège des sièges avant ergonomiques facturés 600 euros et sans réel intérêt.

NOTRE NOTATION

RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 428 500
EQUIPEMENT 541 800
COMMANDES DIVERSES 207 300
INSTRUMENTATION 291 400
SECURITE 704 800
PERFORMANCES 502 600
CONFORT DE CONDUITE 655 800
COTE PRATIQUE 344 500
COTE TECHNIQUE 611 800
BUDGET ET SAV 422 500
     
TOTAL GENERAL 4705 6000
MOYENNE 15.68 20.00

NOS COUPS DE COEUR
Ligne réussie
Moteur pétillant
Qualités routières
Phares adaptatifs IntelliLux Led

NOS COUPS DE GUEULE
Rachat PSA
Image à la revente
Matériaux Planche de bord
Options onéreuses

Prix du modèle essayé (€) : 28140
Prix (à partir de/€) :              16700
Puissance fiscale (CV) : 05
Nbre de cylindres/soupapes : 3/12
Carburant : SP95
Cylindrée (cm3) : 999
Alésage/course (mm) : 74.0x77.4
Puissance maxi (ch/tr) : 105/5500
Couple maxi (Nm/tr) : 170/1800
Transmission : AV
Boîte : BVM5
Freins AV : Disques V
Freins AR : Disques P
Diamètre de braquage (m) : 11.1
Long/Larg/Hauteur (cm) : 437/180/148
Empattement (m) : 266
Poids (kg) : 1263
Coffre (L) : 370/1210
Réservoir (L) : 48
Vitesse maxi (km/h) : 200
0 à 100 km/h (s) : 11.1
Rejet CO2 (g/km) : 104
Conso urbaine (L/100 km) : 5.2
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 3.9
Conso mixte (L/100 km) : 4.4
Conso de l’essai (L/100 km) : 6.6

Notez

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile