LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

19/02/2015

Nissan Pulsar dCi 110 Tekna

Place aux grands Hommes


par Patrick RENZI

Cela faisait presque 8 ans que Nissan avait abandonné l'Almera pour se concentrer ses effets marketing sur la famille des crossovers. Si la mission est réussie pour le bienveillant Qashqaï et le fabuleux Juke et sans renier pour autant les différents ADN aux yeux de moins en moins bridés, il était temps pour le japonais de revenir sur le marché très porteur des berlines compactes tout en mettant à profit ses acquis technologiques. C'est chose faite désormais avec la Pulsar.



QUELQUES GENERALITES

Avec son gabarit généreux, la Pulsar titille le segment B.
Avec son gabarit généreux, la Pulsar titille le segment B.
Quitte à revenir sur ce segment C déjà fort occupé par une concurrence féroce, Nissan se devait d'avancer de nouveaux arguments et c'est sous un concept un brin novateur que la Pulsar souhaite proposer une alternative. Conçue pour l'Europe et construite à Barcelone, berline 5 portes au gabarit généreux, elle affiche un look un tantinet décalé et se propose sous un choix simplifié de motorisations, un bloc essence 115ch et le dCi 110ch qui nous occupe ici.
 

LE TOUR DU PROPRIO

Pour revenir dans la famille des berlines compactes qui pèse plus de 300000 véhicules/an rien que pour la France, Nissan a opté pour la 5ème porte.
Pour revenir dans la famille des berlines compactes qui pèse plus de 300000 véhicules/an rien que pour la France, Nissan a opté pour la 5ème porte.
Dès le premier coup d'œil, la Pulsar est une Nissan à part entière. Elle arbore fièrement la calandre maison toujours en V, les blocs optiques arrière habillent une poupe en hayon, tandis que les flancs apparaissent cossus. Sans pour autant révolutionner les sphères stylistiques, la Pulsar nous gratifie d'une impression de sérieux sécurisant, une familiale bien née, une sorte de cocktail entre monospace au grand cœur et crossover domestique. Elle pourrait même venir titiller certaines voitures du segment B et rassurer quelques clients plus soucieux d'acheter utile que de jouer la fashion victim.

 

ESPACE INTERIEUR

Pas franchement risou, la planche de bord est toutefois fonctionnelle et globalement bien équipée.
Pas franchement risou, la planche de bord est toutefois fonctionnelle et globalement bien équipée.
Franchement, dedans, c'est Byzance. Cela faisait un bon bout de temps qu'on n'avait pas vu autant d'espace disponible sur une berline de ce type. Habitabilité maximale à l'avant, à l'arrière, coffre de belle capacité avec accès facilité par une 5ème porte prisée par les familles, visibilité quasi préservée, la Pulsar se démarque de la production actuelle et c'est bien. La planche de bord n'est pas spécialement risou, mais rien ne manque et l'instrumentation est complète avec une mention pour l'AVM-Vision 360 et ses 4 caméras qui relaient une image panoramique sur un écran malheureusement bien trop exigu. Dommage d'autant que la technologie embarquée répond à nos attentes…bouclier de sécurité, détection des objets en mouvement, surveillance des angles morts, alerte de franchissement de file, caméra autonettoyante, freinage autonome d'urgence, projecteurs à LED, contrôle de trajectoire actif ou NissanConnect. Mais, il faut vite revoir la taille de l'écran qui reste une hérésie.


 

ASPECT TECHNIQUE

Le groupe 4 cylindres dCi qui est un incontournable de l'Alliance Renault Nissan, a largement fait ses preuves.
Le groupe 4 cylindres dCi qui est un incontournable de l'Alliance Renault Nissan, a largement fait ses preuves.
La Pulsar n'est pas ce qu'il est convenu d'appeler un modèle d'avant-garde. Ici pas de moteur 3 cylindres pétillant et pétaradant, mais un bon 4 cylindres amorti depuis longtemps, efficace et robuste. Ici pas de châssis futuriste ni de suspension high tech. Juste du MacPherson universel à l'avant et une barre de torsion reconnue à l'arrière, le tout paramétré à la sauce européenne pour extraire de ces éléments mécaniques un compromis satisfaisant pour le conducteur et ses passagers, un poil encore trop sec tout de même, mais rien de rédhibitoire. Pas de boîte auto non plus, mais une boîte 6 méca au guidage perfectible, mais parfaitement bien étagée et adaptée aux performances distillée par le dCi. Il y a pourtant un autre domaine sur lequel Nissan aurait pu porter des efforts plus convaincants, l'insonorisation qui mériterait une meilleure attention.

SUR LA ROUTE

Comme ses concurrents, Nissan nous fait le coup des meurtrières imposées par les normes de sécurité. Des étoiles NCAP chèrement acquises au détriment d'une visibilité amputée heureusement compensée par l'AVM-Vision 360.
Comme ses concurrents, Nissan nous fait le coup des meurtrières imposées par les normes de sécurité. Des étoiles NCAP chèrement acquises au détriment d'une visibilité amputée heureusement compensée par l'AVM-Vision 360.
Conduire une Pulsar ne pose réellement aucun problème. Tout ce qu'on peut exiger d'une voiture actuelle figure sur ce modèle bien né. En premier lieu, il y a l'espace intérieur qui autorise des trajets au large. Ici pas de jambes recroquevillées ni de cous disloqués, les kilomètres défilent au compteur sans traumatisme. Certes, on pourra regretter la suspension encore trop nippone et l'insonorisation imparfaite. On peut même regretter la fadeur des habillages intérieurs un peu trop tristounets à nos goûts pour une voiture à vocation familiale. Mais, pour le reste, Nissan réalise un sans faute. Cette Pulsar a lus d'un atout dans ses gênes à commencer par des performances plus que satisfaisantes et un comportement routier des plus sécurisants. La voiture freine bien, se gare facilement, sa direction est douce et précise et les équipements, il est vrai en fonction de la finition retenue, agrémentent le quotidien du conducteur.

CONCLUSION

Les habillages de portuères sont en plastic dur, mais affichent un design agréable à l'oeil.
Les habillages de portuères sont en plastic dur, mais affichent un design agréable à l'oeil.
Au final, nous avons été bluffés par les prestations de notre Pulsar pour qui nous n'avions pas de coup de foudre particulier. Mais au fil des kilomètres, la Pulsar a su nous convaincre et sa conduite intuitive et facile a fait le reste. Peu gourmande, volontaire et fiable grâce à des éléments mécaniques éprouvés, docile, logeable et tarifé à la juste mesure en comparaison de ses concurrentes, la Nissan devrait être une sérieuse alternative lors de certaines négociations serrées. Une bien belle surprise de la part du constructeur japonais qui apporte ici la preuve d'un potentiel de développement ciblé en direction de notre vieille Europe. Plus que jamais, la question de savoir quand Nissan reprendra la main sur le losange reste posée… Sacré Carlos!


 

NOTRE NOTATION

Sellerie cuir noir sur la finition Tekna, inserts noirs, tout cela mériterait un peu de couleur. Heureusement, les sièges savent être avenants.
Sellerie cuir noir sur la finition Tekna, inserts noirs, tout cela mériterait un peu de couleur. Heureusement, les sièges savent être avenants.
RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 500 414
EQUIPEMENT 800 547
COMMANDES DIVERSES 300 222
INSTRUMENTATION 400 293
SECURITE 800 680
PERFORMANCES 600 469
CONFORT DE CONDUITE 800 652
COTE PRATIQUE 500 395
COTE TECHNIQUE 800 642
BUDGET ET SAV 500 433
     
TOTAL GENERAL 6000 4747
MOYENNE 20,00 15,82

Ces jantes au style pourtant réussi, mais de 17" très tendance, ne contribuent pas à offrir aux utilisateurs un confort optimal.
Ces jantes au style pourtant réussi, mais de 17" très tendance, ne contribuent pas à offrir aux utilisateurs un confort optimal.
NOS COUPS DE COEUR
Espace intérieur impérial
Mécanique fiable et robuste
Rapport prestations/prix
Equipements pléthoriques


NOS COUPS DE GUEULE
Ecran multimédia riquiqui
Insonorisation imparfaite
Guidage de boite perfectible
Absence de plancher plat

ETOILES        3.5                               COEURS        3.5

FICHE TECHNIQUE

Prix du modèle essayé (€) :  26790
Prix (à partir de/€) :               18790
Puissance fiscale (CV) : 05
Code moteur : NC
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : Gasoil
Cylindrée (cm3) : 1461
Alésage/course (mm) : 76.0x80.5
Puissance maxi (ch/tr) : 110/4000
Couple maxi (Nm/tr) : 260/1750
Transmission : AV
Boîte : BVM6
Freins AV : Disques V
Freins AR : Disques P
Diamètre de braquage (m) : 10.20
L / I / h (cm) : 438/176/151
Empattement (cm) : 270
Poids (kg) : 1345
Coffre (dm3) :  385/1395
Réservoir (L) :  46
Vitesse maxi (km/h) : 190
0 à 100 km/h (s) : 11.5
Rejet CO2 (g/km) : 94
Conso urbaine (L/100 km) : 4.1
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 3.3
Conso mixte (L/100 km) : 3.6
Conso de l’essai (L/100 km) : 6.4



 
Notez

Tags : nissan, pulsar, tekna

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile