LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
reportages

15/06/2014

Munic Platinium Europe

dis, M'sieur Munic, tu peux pas l'faire plus grand?

par Raphaël OLIVIER

Depuis que les ex futurs fabricants de détecteurs de radars ont honteusement coïté avec les pouvoirs publics pour sauver leur propre existence en se soumettant cul sans chemise aux ordres étatiques sur le dos des usagers, les devenus assistants d'aide à la conduite ressemblent plus à de faux couteaux suisses dénués d'intérêts.



La France croit encore que la vitesse est responsable de tous les maux de l'insécurité routière et Bercy a bien compris que sans radar, point de salut pour les finances publiques… Alors tous les fabricants essaient honteusement de tirer la couverture en minimisant la perte d'intérêt de leurs modèles par l'ajout inconsidéré de prestations complémentaires souvent inutiles sur un produit susceptible d'être consulté en conduisant….!!!

De multiples références souvent peu engageantes sont passées entre nos mains et si les maîtres du jeu Coyote et Wikango dominent toujours les débats en ayant laissé sur le bord du chemin la moribonde famille Inforad, un petit dernier tente depuis quelques mois de bousculer quelques quilles: Munic!

Pour tout dire, nous avons eu la première pré série du modèle, puis les premiers produits destinés à la vente, les mises à jour qui ont suivi avec leurs quelques qualités et leurs nombreux défauts dus essentiellement à des états de jeunesse mal maîtrisés. Pour faire court, nous avons eu droit aux pannes inopinées, aux coupures surprises et aux échanges fructueux avec Mobile Devices au demeurant réceptif et très à l'écoute de nos remontées de terrain sans complaisance.

Et pour être franc, nous n'avons pas jugé utile de donner un écho particulier à un avertisseur qui n'avertissait pas toujours… Depuis quelques semaines, nous avons sur nos planches de bord, le Munic Platinium Europe, dernier boîtier en date de Munic, nouvelle boîte à outils multitâches, fruit des dernières recherches et autres apports technologiques divers, fruit également des nouveaux partenariats engagés. Du coup, le Munic reprend un nouvel intérêt et on peut redécouvrir son premier gros point fort: la qualité de sa présentation qui en fait une  sorte de petit bijou joliment caréné et agrémenté de surface aux aspects visuels et au toucher agréables.

Hélas, dès l'allumage effectif, on se remet à détester l'écran brillant et de bien trop petite taille pour la quantité d'informations à ingérer. D'autant plus regrettable que la résolution est excellente.

Il faut relativiser le potentiel des applis marketing plus souvent destinées à valider une grille tarifaire excessive. Et souvent, un smartphone remplit déjà fort bien ces offices… Pour le Munic, le GPS peut trouver une raison d'être, surtout avec la nouvelle cartographie intégrée. Il était temps car les moutures précédentes avaient fait l'impasse sur un nombre conséquent de ronds-points, de nouvelles routes, de zones 30 ou autres pièges à points. Mais franchement, les pages jaunes, météo…, la question peut se poser.
Un vrai plus à présent: le transmetteur FM qui permet normalement de passer directement sur les hauts parleurs du véhicule, les différents messages et la musique MP3 (par la carte SD). Belle initiative pour peu que le système fonctionne correctement, ce qui n'est pas évident. Il faut alors se rabattre sur le mini HP du Munic inadapté aux prétentions du produit. Le mode main-libre par le Bluetooth serait bien mieux apprécié s'il récupérait aussi les contacts du téléphone…

Bref, vous l'avez compris, le Munic Platinium aurait pu déloger ses copains de jeu. Quand il veut bien démarrer, il ne lui faut qu'une trentaine de secondes pour repérer les satellites qui vont bien et retrouver ses petits. Evidemment, aucune reconnaissance vocale, pas facile de choper les grilles de saisie à cause de l'écran minimaliste et un service des informations. L'info trafic est top, mais comme tout GPS qui se respecte, ne jamais faire totalement confiance.

Esthétiquement réussi, le Munic n'a pas pris le temps de parfaire sa copie malgré certaines bonnes volontés. Trop petit, un rien pagailleux et un tantinet récalcitrant, le Munic, s'il a progressé dans le bon sens, n'a pas encore atteint les performances de certains de ses concurrents récents. Heureusement, désormais, pour 229 euros, vous aurez droit à une cartographie Tom Tom (adieu Navteq) mise à jour gratuitement à vie. Pour le reste, il vous faudra accepter quelques défauts que nous avons jugés rédhibitoires. Chacun verra midi à sa portière…
Notez


Dans la même rubrique :

FCA à vendre - 01/11/2017

Mitsubishi 2017 - 01/05/2017

Rétromobile 2017 - 13/02/2017

RWB - 07/01/2017

Technopolys - 07/11/2016

Epoqu'auto Lyon 2016 - 07/11/2016

Mondial Auto 2016 - 02/10/2016

SKF France - 16/05/2016

Coyote Mini - 10/01/2016

1 2 3 4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile