LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

15/05/2014

Mitsubishi Outlander PHEV Instyle

La prise tendance


par Patrick RENZI

Chacun sait que nous avons globalement une aversion pour le tout électrique et nous avions dit, en son temps, tout le mal que nous pensions de la MIev et sa faible autonomie anxiogène. Nous soutenons en revanche le concept hybride qui plus est rechargeable, la meilleure option pour franchir cette probablement très longue période transitoire entre le fossile et le renouvelable. Mitsubishi surprend agréablement en dégainant une mouture PHEV (Plug-in Hybrid Electric Vehicle) de son Outlander.



QUELQUES GENERALITES

Premier véhicule électrique hybride rechargeable 4WD permanent à charge autonome grâce à l'appoint de deux moteurs électriques de 82 ch chacun dont un à l'arrière, le PHEV reprend pour l'essentiel, l'esprit de l'excellente base de la famille Outlander dont nous avions déjà testé la mouture diéselisée 2.2 DiD 150 ch très convaincante. Ici, les 2 blocs électriques viennent selon le cas en appoint du 4 cylindres 2 litres essence ou en charge des 12 kWh de la batterie. Une sorte de mixte série/parallèle bien dans l'esprit tendance du moment.

Une jolie réussite technologique venue d'un Extrême-Orient toujours aussi ingénieux.
Une jolie réussite technologique venue d'un Extrême-Orient toujours aussi ingénieux.

LE TOUR DU PROPRIO

Entre SUV compact des villes et 4x4 des champs, l'Outlander, un tantinet rondouillard, n'en boude pas pour autant les rues et ruelles de la cité.
Entre SUV compact des villes et 4x4 des champs, l'Outlander, un tantinet rondouillard, n'en boude pas pour autant les rues et ruelles de la cité.
Notre Outlander fait partie de cet intermède conceptuel dont le gabarit se situe entre les SUV compactes des villes et les généreux 4x4 des champs. Un compromis équilibré qui offre à ses utilisateurs un esprit pratique pour se glisser sans ombrage au cœur des cités les plus tortueuses tout en embarquant la petite famille avec les armes et bagages. Esthétiquement fluide, agrémenté de ci de là d'artifices très tendance verte ou bleue en l'occurrence, voir transparents, un brin rondouillard père tranquille, mais au fond très rassurant, le PHEV affiche une bonhomie bienveillante sous sa robe exclusive Technical Silver, bleu glacier métal dans le texte. Les jantes de 18 pouces auraient mérité une taille de plus. Les chasses au gaspi sont souvent exigeantes.

ESPACE INTERIEUR

Quelques aménagements de circonstance, quelques équipements et animations spécifiques, rien de plus, rien de moins.
Quelques aménagements de circonstance, quelques équipements et animations spécifiques, rien de plus, rien de moins.
Dès que l'on franchit le seuil de l'habitacle, on retrouve un univers connu. Pas de grands bouleversements hormis quelques pointes de détail comme les inserts crystal fiber, la sellerie cuir beige, le sélecteur de vitesses joystick ou la jauge de puissance et l'affichage multi-information spécial PHEV… rien de bien original en fait. L'espace ne manque pas, la position de conduite est bonne et les rangements sont satisfaisants. Sans atteindre la performance ni la lisibilité de certains de ses rivaux, le GPS est en progrès par rapport aux premières générations et le son est assuré par un système Rockford Fostgate devenu incontournable chez Mitsu et qui se démarque par son gros caisson intégré dans le coffre. L'équipement est particulièrement complet sur cette finition Instyle à près de 55000 euros, tout de même… ça jette un froid. Heureusement, une version "low-cost!" un bien dénudée, mais pas trop, est désormais disponible à partir de 39900 euros… A méditer!

ASPECT TECHNIQUE

Bien entendu, c'est là que réside l'essentiel de ce qui constitue le cœur du PHEV. Sans entrer dans les détails techniques poussés dignes du technicien ingénieur aux yeux bridés, disons pour ne faire fuir personne que sont implantés à l'avant, un moteur électrique de 82 ch-137 Nm, son inverseur,  un générateur, un groupe thermique essence 2 litres de 121 ch-190 Nm et un bloc électromécanique, au milieu sous le plancher, la batterie lithium-ion 300V-12 kWh et un réservoir réduit à 45 litres de carburant, enfin à l'arrière sous le plancher de charge un brin rehaussé, un second moteur électrique de 82 ch-195 Nm, son inverseur et une unité de contrôle. Voilà pour la théorie mécanique. En pratique, ces différents organes communiquent et optimisent en permanence les performances du véhicule, sans heurts, en pure transparence pour les usagers. Trois modes sont proposés au conducteur: le mode tout électrique, vitesse maxi limitée à 120, une toute petite cinquantaine de kilomètres en autonomie, le mode hybride série, toujours priorité à l'électrique, mais cette fois, engagement ou non du thermique pour entraîner le générateur qui recharge les batteries en conduisant et enfin mode hybride parallèle, priorité au thermique plus efficace avec soutien des blocs électriques. C'est ce mode qui devient prioritaire en cas de demande de puissance prolongée ou insuffisamment satisfaite. Et c'est là que l'hybride prend le net avantage sur le tout élec, car à aucun moment, la peur de manquer ne vient ternir la balade.
D'un côté le thermique, de l'autre l'électrique, haut symbole d'une hybridation raisonnable.
D'un côté le thermique, de l'autre l'électrique, haut symbole d'une hybridation raisonnable.

AU VOLANT

Des sièges XXL confortables destinés sans doute à compenser une suspension parfois léthargique.
Des sièges XXL confortables destinés sans doute à compenser une suspension parfois léthargique.
Du coup, le plaisir de conduire l'Outlander PHEV devient réel, sans l'angoisse. En permanence, selon les modes retenus, l'électronique travaille en arrière-plan pour offrir au conducteur, le meilleur du moment. Tranquillement, quand on jette un œil de plus en plus discret sur l'animation dédiée, l'énergie passe allégrement du thermique à la batterie via le générateur, des blocs électriques aux essieux ou à cette même batterie, de la batterie aux essieux… tout cela en permanence, sans aucune sensation transitoire. Bien sûr, en théorie, le principe est acquis. En conso normée, Mitsu annonce 1.9 litre aux 100 pour une émission de 44 petits g/km de CO²… nous avons bien précisée en conso normée, car la réalité est toute autre selon l'utilisation que l'on en fait. Disons que pour être honnête, on ne descend pas en dessous de 6 litres réels et que notre 2 litres peut même avoir un penchant pour la bibine dès qu'on le titille un tantinet. Faut pas rêver. La route n'est pas un long fleuve tranquille et les aléas troublent plus que de raison les normes établies dans les bureaux bien pensants. Ceci étant, même 6 litres, c'est bien eu égard du bestiau qui flirtille avec la double tonne…mine de rien.... Encore faut-il tenir compte des 3h30 de charge électrique, certes bon marché, autour de 4 euros tant que nos gouvernements ne taxeront pas cette énergie à l'image des TTIP qui ne flottent plus, mais nous submergent. Il y a bien un énarque mal froqué, qui a un moment ou à un autre, aura une idée lumineuse…

CONCLUSION

La charge est un problème. Inutile de chercher une borne en bas de votre immeuble, il n'y en a pas et dérouler une rallonge du haut du 10ème étage, ça peut faire désordre. Reste votre garage, pourquoi pas? A condition de prévoir la prise qui va bien et au bon endroit. Certes, il y a bien le câble fourni et ses 5 m de long, mais rien de trop en réalité pour contourner la voiture et rejoindre la prise messie. Gageons que la plupart de ces véhicules feront le plein comme tout le monde. Pas franchement le but recherché. On pourrait aussi prétendre que les bornes vont rapidement fleurir ici et surtout là? Mais n'y comptons pas trop. Et puis, il y a le prix qui va en freiner plus d'un. 55000 euros, ça fait un paquet de billets… et même le ticket d'entrée à 40000 ne donne pas franchement dans le style promo. Il y a bien les 4000 de bonus… et les entreprises qui bénéficient avec ce PHEV d'aides bienvenues. En fait, notre Outlander hybrid est une belle réussite technologique qui confirme que ce mixte énergétique est la solution de demain, et même après-demain, les tarifs s'érodant avec le temps. Ayez cependant toujours un œil sur l'énarque… il pense déjà pour vous… et gageons que ses pensées ne vont pas aller dans le bon sens.

Comme un certain Port-Salut,... c'est écrit dessus... en bleu, forcément!
Comme un certain Port-Salut,... c'est écrit dessus... en bleu, forcément!

FICHE TECHNIQUE

Prix du modèle essayé (€) :  54480
Prix (à partir de/€) :               39900
Puissance fiscale (CV) : NC
Code moteur : NC
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16 + 2 Elec
Carburant : SP95+Elec
Cylindrée (cm3) : 1998
Alésage/course (mm) : NC
Puissance maxi (ch/tr) : 120/4500+164(élec)
Couple maxi (Nm/tr) : 190/4500+137 et 195
Transmission : 4WD
Boîte : RED MECA
Freins AV : Disques 16" ventilés
Freins AR : Disques 16" pleins
Diamètre de braquage (m) : 10.60
L / I / h (cm) : 465/180/168
Empattement (cm) : 267
Poids (kg) : 1810
Coffre (dm3) :  463
Réservoir (L) :  45
Vitesse maxi (km/h) : 170
0 à 100 km/h (s) : 11.0
Rejet CO2 (g/km) : 44
Conso urbaine (L/100 km) : NC
Conso extra-urbaine (L/100 km) : NC
Conso mixte (L/100 km) : 1.9
Conso de l'essai (L/100 km) : 7.3
Le hayon électrique fait partie de la panoplie pléthorique de l'équipement. Pour 55000 euros, c'est le moins que l'on puisse offrir au client.
Le hayon électrique fait partie de la panoplie pléthorique de l'équipement. Pour 55000 euros, c'est le moins que l'on puisse offrir au client.

Des prises, un câble de 5 m, c'est bien... encore faut-il trouver cette fichue borne.
Des prises, un câble de 5 m, c'est bien... encore faut-il trouver cette fichue borne.
NOS COUPS DE COEUR
Jolie perf' technologique
Equipement pléthorique
Agrément de conduite réel
Concept tendance


NOS COUPS DE GUEULE
Tarif trop élitiste
Suspension léthargique
Aptitudes 4x4 surestimées
Réseau toujours un peu light

Notez


au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile