LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

27/12/2015

Mitsubishi Outlander PHEV 2 Instyle

Onéreuse voie du futur


par Patrick RENZI

Fier de posséder dans ses rangs un modèle relevant le défi écologique, Mitsubishi ne s'endort pas sur ses lauriers et remet à niveau son fer de lance Outlander à la sauce PHEV. Plus qu'un banal lifting esthétique qu'imposerait le marketing, la mouture 2016 mérite un certain détour par quelques apports technologiques dignes d'intérêt.



QUELQUES GENERALITES

Synonyme de technologie du futur, le nouvel Outlander est griffé PHEV.
Synonyme de technologie du futur, le nouvel Outlander est griffé PHEV.
Après 11 années d'existence et 1 million d'exemplaires vendus dans ses deux  premières générations et 3 années de présence sur le segment D sous sa mouture PHEV (100000 immatriculations européennes), l'Outlander est le plus vendu des hybrides rechargeables. Sans avoir la prétention de devenir un constructeur de tout premier plan, conscient de ses volumes européens que certains qualifient de confidentiels, Mitsubishi affirme sa présence dans la voie écologique en peaufinant son PHEV.

LE TOUR DU PROPRIO

Nouveau modèle et nouvelle identité visuelle baptisée pompeusement "Dynamic Shield".
Nouveau modèle et nouvelle identité visuelle baptisée pompeusement "Dynamic Shield".
Apparue en avant-première au Salon de Paris 2014 sous la forme d'un Concept S, le nouvel Outlander PHEV hérite de la nouvelle identité visuelle "Dynamic Shield" de MMC. Cette proue sera progressivement adoptée sur l'ensemble de la gamme. Logo aux 3 diamants, effet tridimensionnel, projecteurs à LED effilés, la face avant 2016 contribue à donner à l'ensemble un élan de modernité bienvenu. Avec sa silhouette surbaissée et fluide, sa moulure de bas de caisse noire, ses blocs optiques arrière reliés par un jonc chromé, le dernier Outlander se présente sous son meilleur jour.
 

ESPACE INTERIEUR

Un cuir plus fin auréolé de magnifiques surpiqûres agrémente un habitacle de plus en plus soigné.
Un cuir plus fin auréolé de magnifiques surpiqûres agrémente un habitacle de plus en plus soigné.
Si l'on retrouve une cellule déjà vue sur les anciennes générations, c'est dans le détail qu'il faut chercher les évolutions. Plus luxueux qu'auparavant, le PHEV reçoit des matériaux plus nobles, une finition plus soignée et des assemblages mieux aboutis. Cuir fin naturel, nouveau matériau tissé pour la planche de bord, inserts rembourrés ou chromés ici et là, surpiqûres, placages façon bois teinté noir, nouvelle console centrale en vague, volant ergonomique très agréable et chauffant, tout cela entretient l'impression ressentie aux premiers abords.
 

ASPECT TECHNIQUE

Heureusement que le bloc thermique 2 litres est là pour recharger les batteries et prendre le relais dès que les feux rouges s'estompent...
Heureusement que le bloc thermique 2 litres est là pour recharger les batteries et prendre le relais dès que les feux rouges s'estompent...
Nous ne reviendrons que quelques instants sur la gestion du système de propulsion hybride rechargeable déjà analysée lors d'un essai précédent en saluant l'optimisation et l'amélioration du rendement énergétique du moteur électrique ainsi que la réduction des frottements du moteur thermique 4 cylindres essence de 2 litres, ce dernier recevant l'appui de 2 groupes électriques avant et arrière de 82 ch chacun. Nous continuons de penser que pour l'heure, l'hybridation demeure la meilleure des solutions en attendant que le problème de stockage durable soit définitivement solutionné… C'est en vérité sur les améliorations structurelles, le nouveau réglage du châssis, la qualité perçue et surtout les très nets progrès en termes de niveau de bruit et vibrations que les efforts de Mitsubishi se sont portés. Pas moins de 30 zones différentes du véhicule ont été acoustiquement analysées, carrosserie, moteur, suspensions, roues, vitrage, amortisseurs… jusqu'à la vitre arrière plus épaisse, le résonateur du conduit admission ou…la paroi intérieur du rétroviseur. Hélas, la boîte CVT, bien qu'un poil plus rapide et linéaire, n'est toujours pas un modèle de vertu. Idem pour le GPS dont on souligne à chaque fois les prestations archaïques.
 

SUR LA ROUTE

Plus cossu et racé que la génération précédente, l'Outlander 2016 s'affiche sous de meilleurs auspices.
Plus cossu et racé que la génération précédente, l'Outlander 2016 s'affiche sous de meilleurs auspices.
Le confort de suspension et l'insonorisation poussée sont les principales qualités de cet Outlander PHEV millésimé 2016. La position de conduite est excellente, les sièges sont accueillants et l'on apprécie l'hybridation optimisée. Une fois encore, ne vous attendez pas à des miracles. La capacité de charge des batteries ne permet pas plus qu'une vingtaine de kilomètres en mode électrique. Histoire de symboliser la chose, l'usage sera à privilégier pour les quelques cycles urbains du quotidien. Ici, pas de crises anxiogènes intempestives, car l'on sait que le vaillant bloc thermique est au secours des caprices du 100% électrique. Et c'est bien là que réside l'atout fort de l'Outlander PHEV. Break surélevé aux allures de 4x4 des villes et des champs, dynamique, nerveux, agréable à conduire malgré quelques roulis d'un autre temps, doté d'une direction précise et bien assistée et d'un freinage globalement peu endurant, c'est surtout cette fichue boîte CVT qui, une fois encore, joue les trublionnes. Léthargique au possible et mal programmée, elle pénalise les performances d'un groupe moteur très volontaire et le plaisir au gré des profils routiers. Dommage!
 

ON SE RESUME

L'ancienne génération était fade et Mitsu a anticipé la mise à niveau de son Outlander en le dotant d'un dynamisme jusque là insoupçonné.
L'ancienne génération était fade et Mitsu a anticipé la mise à niveau de son Outlander en le dotant d'un dynamisme jusque là insoupçonné.
Même dégrévé des aides gouvernementales, notre Outlander dépasse les 50000 euros dans sa variante hupée. C'est cher… beaucoup trop cher eu égard au produit proposé. D'ailleurs, Mitsubishi le sait bien, puisqu'ici comme ailleurs, l'on parle volontiers d'une mensualité beaucoup moins agressive, mais tout aussi conséquente au final. Et pour parfaire le tout, la branche française du constructeur nippon propose même un pack Outlander PHEV/ MieV pour 490 petits euros. Deux voitures pour le gros prix d'une en quelque sorte, histoire de montrer à tous et à toutes, que le champion des énergies durables, c'est Mitsu. A chacun, chacune de se faire son idée. A part quelques mordus de la protection environnementale et quelques bobos plus invétérés qu'écolos, la plupart s'orienteront vers des variantes thermiques plus accessibles. Et même si la délégation japonaise de la COP21 fut, il y a quelques semaines, la meilleure ambassadrice du PHEV, au-delà des frontières du Soleil Levant, va falloir chercher le client… Avec ce GPS, c'est mission impossible!

NOTRE NOTATION

Même si l'Outlander s'identifie comme un crossover, son allure rondouillarde rend l'ensemble sympathique.
Même si l'Outlander s'identifie comme un crossover, son allure rondouillarde rend l'ensemble sympathique.
RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 500 372
EQUIPEMENT 800 631
COMMANDES DIVERSES 300 222
INSTRUMENTATION 400 240
SECURITE 800 671
PERFORMANCES 600 515
CONFORT DE CONDUITE 800 612
COTE PRATIQUE 500 371
COTE TECHNIQUE 800 645
BUDGET ET SAV 500 312
     
TOTAL GENERAL 6000 4591
MOYENNE 20,00 15.30

Le coffre de l'Outlander PHEV n'est pas un modèle du genre, mais il contiendra malgré tout le nécessaire et même un peu de superflu.
Le coffre de l'Outlander PHEV n'est pas un modèle du genre, mais il contiendra malgré tout le nécessaire et même un peu de superflu.
NOS COUPS DE COEUR
Concept intéressant
Excellent confort de suspension
Insonorisation travaillée
Finition et assemblage en progrès

NOS COUPS DE GUEULE
Tarif éhonté
Boîte CVT léthargique
GPS archaïque
Gourmandise avérée

ETOILES        *****                     
COEURS         ♥♥♥♥♥

Prix du modèle essayé (€) : 57537
Prix (à partir de/€) :              46900
Puissance fiscale (CV) : 05
Motorisation thermique  
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : SP95/E10
Cylindrée (cm3) : 1998
Alésage/course (mm) : NC
Puissance maxi (ch/tr) : 121/4500
Couple maxi (Nm/tr) : 190/4500
Motorisation électrique  
Nbre de moteurs : 1 AV + 1 AR
Puissance maxi (ch) : 82 chaque
Couple maxi (Nm) : 137 et 195
Poids (kg) : 1845
Coffre (L) : 463
Réservoir (L) : 45
Vitesse maxi (km/h) : 170
0 à 100 km/h (s) : 11
Rejet CO2 (g/km) : 42
Conso urbaine (L/100 km) : 0.0
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 5.5
Conso mixte (L/100 km) : 1.8
Conso de l’essai (L/100 km) : 7.9

Notez

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile