LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

12/09/2015

Mitsubishi L200 Double Cab 2.4 Instyle

Enorme, le bestiau !


par Patrick RENZI

Conscient de ne pas être un géant de l'automobile, Mitsubishi ne joue pas les gros bras, préférant avancer sereinement l'atout de ses voitures propres avec la Miev d'un côté que le Groupe Emil Frey ressort de ses cartons à un prix totalement barré et l'Outlander de l'autre, déjà animé par une hybridation rechargeable et bientôt restylé, sans oublier le duo L200-Pajero qui accompagne la route des adeptes du offroad avec brio depuis plusieurs décennies. Dans un marché hexagonal du pick-up encore confidentiel (12000 immatriculations), en progression de 20% en 3 ans et au sein duquel, pour l'heure, seuls, 5 constructeurs se font la pige, le L200 se dévoile pour une 5ème génération. Plus qu'une banale mise à niveau, une nouveauté à part entière.



QUELQUES GENERALITES

Equipé de ses accessoires et autres éléments de style, avouez que le L200 5ème génération, a fière allure.
Equipé de ses accessoires et autres éléments de style, avouez que le L200 5ème génération, a fière allure.
Un peu plus de 400 000 Mitsubishi L200 sillonnent encore la Vieille Europe, beaucoup moins en France qui n'a pas encore entrevu l'intérêt de ces carrosseries pour les professionnels, mais aussi pour certains particuliers soucieux de privilégier les loisirs. Fabriqué en Thaïlande, le L200 revoit sa copie et si l'esprit général ne subit aucune révolution d'envergure, il n'en est pas de même pour les éléments mécaniques qui héritent de nombreuses nouveautés (moteur, transmission…). Reste que 122 concessionnaires souvent multimarques, couvrant 85% du territoire, ça reste un peu short pour afficher une vraie présence.


 

LE TOUR DU PROPRIO

En option onéreuse (2880 €), notre L200 a pu recevoir un hardtop avec fenêtres latérales pop up qui lui confère une stature encore plus affirmée.
En option onéreuse (2880 €), notre L200 a pu recevoir un hardtop avec fenêtres latérales pop up qui lui confère une stature encore plus affirmée.
Certains le disent athlétique. Force est de constater que si le bestiau reprend l'élégante signature J-Line de son prédécesseur, ses 5.20 mètres de long en font un joli bébé, surtout dans la config' Hardtop. Le L200 reprend le style maison qu'il adapte au pick-up avec un bloc cabine-plateau plus musclé, plus dynamique, plus moderne, plus élancé. Le nouveau Mitsu apporte un vent de fraicheur dans ce segment. La face avant bénéficie d'un relooking de bon aloi, tandis que l'ensemble est beaucoup plus harmonieux qu'auparavant. L'empattement revu a permis d'améliorer l'espace cabine sans pour autant amputer la benne désormais plus profonde. L'ensemble a une sacrée allure.



 

ESPACE INTERIEUR

Les sièges avant chauffants et à réglages électriques sont revêtus d'une sellerie cuir de belle facture.
Les sièges avant chauffants et à réglages électriques sont revêtus d'une sellerie cuir de belle facture.
Que ce soit à l'avant ou à l'arrière, l'accès dans l'habitacle est aisé. Un petit bémol pour les grands gabarits des places arrière qui devront faire attention à la tête dès que les terrains deviendront hostiles et ce, malgré quelques centimètres gagnés ici et là. Pour autant, on saluera l'efficacité des ingénieurs Mitsu qui ont su doter le L200 d'un confort de suspension remarquable, que ce soit sur route… ou en dehors. Il est vrai que les sièges avant sont parfaitement bien dessinés, plus larges, plus longs. Bonne habitabilité, bel agencement, trop de plastiques qui font quincaille, mais présentation soignée et bon équipement dont l'incontournable camera de recul indispensable pour faire face aux impondérables de la lunette arrière…


 

ASPECT TECHNIQUE

Sous le capot trône le nouveau moteur diesel 2.4 litres MIVEC dont le couple culmine à 430 Nm dès 2500 tr.
Sous le capot trône le nouveau moteur diesel 2.4 litres MIVEC dont le couple culmine à 430 Nm dès 2500 tr.
Sous le capot du L200 trône désormais une extrapolation 4N15 Diesel 2.4 litres, ici en 181 ch, des groupes déjà rencontrés sur l'ASX, la Lancer et même l'Outlander. Ce bloc est secondé par une nouvelle boîte manuelle à 6 rapports (boîte auto 5 disponible) qui contribue à améliorer performances, entretien et CO² (173 contre 199g auparavant).  Evidemment, nous n'oublions pas la sécurité active (rigidité en torsion, suspension optimisée, technologies embarquées, projecteurs Xénon…) ou passive (airbag genoux, renforcement structure…), mais il y a surtout la transmission intégrale avec boîte courte, désormais réglable par l'entremise d'une mollette sur la console centrale et le différentiel à glissement limité Torsen qui remplace avantageusement l'ancien système classique moins performant.


 

SUR LA ROUTE

Grâce au système Super Select 4WD-II et à des débattements de suspension conséquents, notre L200 se joue des terrains les plus hostiles.
Grâce au système Super Select 4WD-II et à des débattements de suspension conséquents, notre L200 se joue des terrains les plus hostiles.
Sauf cas particuliers, la plupart des L200 fréquentent les chemins à peu près carrossables et dans ce cas, les progrès de la 5ème génération sont fabuleux, tant au niveau de la maniabilité avec un rayon de braquage de moins de 6 mètres, le silence de fonctionnement sans pour autant atteindre les sommets des grandes routières, le confort et les performances avec un ensemble mécanique affichant un couple magistral de 430 Nm dès 2500 tr. A vide, on apprécie le différentiel qui compense le manque de poids dans la benne tandis que l'électronique fait merveille pour répartir le couple de manière optimale. En charge, le L200 réagit sainement. Dans un cas comme dans l'autre, évitez de bousculer le bestiau qui, à l'image de ses congénères, peut se rebiffer. Les pick-ups ne sont pas des bêtes de course, mais plutôt des utilitaires civilisés. Modérez certaines velléités…
 
OFFROAD
Les chemins des Causses réservent de bien agréables surprises qui nous retrouveront dans quelques semaines. Pour l'heure, nous profitons des fabuleuses capacités de franchissement du L200 pour atteindre des endroits improbables, dont un bout du monde qui nous offre un panorama ouvert sur plus de 270 degrés. Le rêve à portée des yeux. Le bonheur dans le pré. On grimpe, on dévale, on se joue des traverses accidentées et des pièges vicieux grâce aux performances de la transmission Super Select 4WD II. Selon le profil du terrain, nous pouvons, à loisir, opter pour le tout intégral, mais aussi s'adjoindre les bienfaits du Torsen qui gère tout cela avec talent. Dans son élément, le L200 aime manifestement les embûches qu'il franchit sereinement pour peu que l'on connaisse les notions élémentaires… à commencer par le respect de l'environnement et de cette merveilleuse et fragile nature dont on ne soupçonne souvent que peu de ses bienfaits.

 

ON SE RESUME

Une longueur de 5.20 m, un empattement de 3 mètres, ce double cabine et sa benne constituent un attelage énorme, mais étonnamment maniable.
Une longueur de 5.20 m, un empattement de 3 mètres, ce double cabine et sa benne constituent un attelage énorme, mais étonnamment maniable.
Imposant à l'extérieur, le L200 se révèle très maniable à l'usage. Sous un gabarit un brin opulent, le dernier né de Mitsubishi est un compagnon fidèle de tous les instants. Fiable et robuste, désormais athlétique et confortable, il répond présent dès qu'on le sollicite. Volontaire,  il sait mettre en valeur son châssis remanié, son nouveau Diesel MIVEC, sa boîte méca 6 elle aussi pimpante neuve et son Torsen bien plus efficace que l'ancien différentiel. Pour les doléances, le traitement des plastiques de la cabine mériterait plus de moelleux, l'antique GPS gagnerait à se moderniser, la consommation pourrait économiser quelques litres et cette fichue béquille de capot serait plus utile si 2 vérins venaient la remplacer. Pour le reste, le L200 est énorme… et c'est un sacré compliment.

 

NOTRE NOTATION

Plus que dans les feux rouges et autres parcmètres, c'est dans les chemins torturés de nos forêts que le L200 est le plus à l'aise.
Plus que dans les feux rouges et autres parcmètres, c'est dans les chemins torturés de nos forêts que le L200 est le plus à l'aise.
RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 500 371
EQUIPEMENT 800 649
COMMANDES DIVERSES 300 242
INSTRUMENTATION 400 297
SECURITE 800 678
PERFORMANCES 600 501
CONFORT DE CONDUITE 800 607
COTE PRATIQUE 500 382
COTE TECHNIQUE 800 702
BUDGET ET SAV 500 354
     
TOTAL GENERAL 6000 4783
MOYENNE 20,00 15.94

Comme quoi, on peut être utile et avoir le souci du détail.
Comme quoi, on peut être utile et avoir le souci du détail.
NOS COUPS DE COEUR
Look dynamique
Moteur vitaminé
Capacités tout terrain
Confort de suspension

NOS COUPS DE GUEULE
Qualité planche de bord
Consommation excessive
Tarif élitiste
Béquille du capot

ETOILES        3.0                      COEURS        3.0

FICHE TECHNIQUE

Prix du modèle essayé (€) : 43724
Prix (à partir de/€) :              27480
Puissance fiscale (CV) : 08
Code moteur : 4N15
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : GO
Cylindrée (cm3) : 2442
Alésage/course (mm) : NC
Puissance maxi (ch/tr) : 181/3500
Couple maxi (Nm/tr) : 430/2500
Transmission : 2/4WD
Boîte : BVM6
Freins AV : Disques P
Freins AR : Tambours
Diamètre de braquage (m) : 11.80
L / l / h (cm) : 520/181/178
Empattement (cm) : 300
Poids (kg) : 1875
Benne (cm) : 152x147x47
Réservoir (L) : 75
Vitesse maxi (km/h) : 179
0 à 100 km/h (s) : NC
Rejet CO2 (g/km) : 173
Conso urbaine (L/100 km) : 8.1
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 5.7
Conso mixte (L/100 km) : 6.6
Conso de l’essai (L/100 km) : 13.9

Notez

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile