LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
reportages

01/01/2014

Le Manoir de l'automobile...

... Le Paradis existe !

par Patrick RENZI

C’est un passage obligé, un détour non négociable, une réelle opportunité, un rendez-vous de tout premier plan. C’est aussi tout un village qui vous accueille avec ses boutiques, ses restos et le reste.



Le Manoir de l'automobile...
C’est un coin de Bretagne où il fait toujours beau ???

Lohéac... Village de l’automobile s’il en est ! A deux pas de la Forêt de Brocelliande, sur la route qui vous mène de Rennes à Redon, c’est là que s’étendent sur 14000 m2 d’exposition plus de 400 véhicules de collection dans un état de conservation ou de restauration extraordinaire, plus de 3000 modèles réduits parfaitement intégrés dans de nombreux décors judicieusement aménagés, un espace vidéo faisant revivre les Groupes B du Championnat du Monde des Rallyes, des personnages en costumes d’époque, des scènes de village avec les vieux métiers d’autrefois..

Le Manoir de l'automobile...
Le paradis automobile existe, je l’ai vu et je vous invite à en faire autant. Car ici, rien n’est comme ailleurs.

Tout d’abord, il y a l’espace. Quand Michel Hommel achète la ferme de la Cour Neuve en 1973, les bâtiments sont vétustes et notre homme sait qu’il lui faudra du temps pour parvenir à ses fins. Car Michel Hommel est un passionné d’automobile depuis toujours.

A 23 ans, il crée Echappement et un demi siècle plus tard! il est à la tête d’une impressionnante société d’édition, AutoHebdo, Auto Passion, 4x4 Magazine... Quand on évoque la passion...

Le Manoir de l'automobile...
Aujourd’hui, le Manoir de l’Automobile est un véritable centre auto avec le musée bien sûr, mais aussi une école de pilotage, une école de karting, un centre d’initiation au 4x4 et au Quad et tout un village, Lohéac, qui nous accueille aujourd’hui.

Dîner rapide, il est tard à La Manivelle, nuit et petit déj à La Gibecière, nous sommes prêt pour la visite du Manoir. C’est Gina qui nous accueille.

Nous sommes très agréablement surpris par la propreté des lieux, la beauté des pierres, le charme des poutres apparentes qui composent les nombreuses charpentes. L’endroit est beau, le charme que dégage cette bâtisse nous envoûte et la beauté qui rayonne au travers des véhicules qui l’habitent nous absorbe.

Le Manoir de l'automobile...
De pièce en pièce, d’étage en étage, d’espace en espace, l’histoire automobile se déroule devant nous, comme un livre magique que l’on feuillette au gré de la visite. Les voitures sont superbes, les indications précises, l’implantation soignée, rigoureuse et logique.

La plupart des voitures populaires sont ici, Panhard, Renault, Peugeot et bien d’autres. L’Espace F1 est une fantastique grille de départ. On y retrouve les voitures mythiques de nos envies, celles qui nous faisaient vibrer quand on les apercevait à la TV.

Ferrari, Larrousse, Ligier, Matra, Williams... et tout autour des portraits de champions, des objets, des pièces détachées, soigneusement déposées à l’intérieur de vastes vitrines éclairées.

La visite continue. On ne voit pas le temps passer tellement le spectacle est grandiose. Alphabétiquement de Abarth à Volkswagen et même Le Zèbre, les modèles sont alignés avec goût, distillant au hasard de nos propres passions le parfum enivrant de leur splendeur.

Le Manoir de l'automobile...
Nous nous sommes recueillis dans l’espace Ferrari impensablement riche, nous sommes restés nostalgiques devant tant de Renault Gordini et d’Alpine garés dans un lieu où Jean Redélé règne toujours en maître qu’il est, nous nous sommes souvenus au contact des 4CV, PL17, Dauphine, 404 et leurs copines de jeu de l’époque.

Et puis, il y a cette parenthèse dans l’histoire du championnat mondial des rallies et le règne des groupes B dont les plus élitistes représentantes figurent en bonne place dans les allées d’un espace réservé. Quattro S1, BX4TC, 5 Turbo Maxi, T16, 037, voilà bien des griffes qui ne laissent insensibles aucun des passionnés que nous sommes.

Dernier passage au travers de la légende des maquettes dans laquelle se mêlent avec bonheur l’âge d’or et le monde d’aujourd’hui, les conflits de guerre et les déjeuners sur l’herbe, la plupart merveilleusement installées dans des dioramas dont la véracité des agencements n’a d’égal que la beauté des décors et le rendu des scènes.

Cela n’empêche pas de nombreuses vitrines d’arborer des centaines de modèles réduits en de multiples échelles.

Et puis, on se souvient au Manoir que le vrai départ à l’ère de la locomotion a été donné par le cheval, l’ami de l’homme depuis 5000 ans. C’est dans cet esprit qu’un espace hippomobile a été aménagé avec la même rigueur dans le détail, le décor, la mise en scène.

Il est tard. Nous allons quitter ce lieu où la magie automobile opère sans nul doute. Merci Michel d’avoir osé ce pari fou que tu nous fais partager aujourd’hui. L’audace, le courage et la persévérance paient toujours. Tu en sais quelque chose.

Le Manoir de l'automobile...

Notez

Dans la même rubrique :

FCA à vendre - 01/11/2017

Mitsubishi 2017 - 01/05/2017

Rétromobile 2017 - 13/02/2017

RWB - 07/01/2017

Technopolys - 07/11/2016

Epoqu'auto Lyon 2016 - 07/11/2016

Mondial Auto 2016 - 02/10/2016

SKF France - 16/05/2016

Coyote Mini - 10/01/2016

1 2 3 4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile