LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

31/10/2017

Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

L'assaut nippon


par Patrick RENZI

Biarritz - A l'heure où chaque apprenti généraliste se croit obligé d'intégrer souvent à la va-vite, un pick-up dans sa gamme, pour satisfaire la tendance marketing du moment, un constructeur centenaire mondialement réputé pour ses poids lourds et moyennes charges se met en tête d'imposer son savoir-faire avec un D-Max totalement remanié.



QUELQUES GENERALITES

Avec plus de 25 millions d'unités construites depuis la production de son premier moteur diesel à refroidissement à air, Isuzu, en pointe de la technologie en la matière, reste leader mondial du secteur. Fiables, efficaces, robustes et désormais malgré ce qu'on en dit, de plus en plus propres, les groupes diesélisés made in Isuzu sont renommés et pour ce qui concerne le D-Max, seul pick-up produit par un fabricant de véhicules utilitaires, il continue d'écrire l'histoire après 7.5 millions d'exemplaires produits depuis 1963. Invitation à bord de la génération 2017, 10ème du nom dans les dédales vertueux du Pays Basque. Nous y étions magnifiquement accompagnés et guidés par Adrian Payen, vrai Basque parmi les Basques, passionné de la société Pays Basque Expérience, qui connait son Pays comme sa poche et grâce à qui nous avons pu profiter de quelques coins préservés. Merveilleux pays basque enchanté...

LE TOUR DU PROPRIO

Disons le tout net, n'attendez pas une révolution esthétique du D-Max, qui contrairement à ses nouveaux copains de jeu, est plus connu pour ses réelles aptitudes et ses prestations tarifées que pour ses artifices superficiels. Il n'en reste pas moins vrai que le nouveau D-Max nous a conquis par une remise à niveau plus que convaincante de son design extérieur. Design de sa nouvelle calandre, des lignes des carénages, des pare-chocs, des optiques à LED, des jantes alliage de 18 pouces particulièrement musclées chaussées de pneus à empreinte large pour plus d'adhérence. L'ensemble a fière allure, donne dans le robuste et fait sérieux, à des années lumière des pâles copies nouvellement apparues sur le marché du pick-up.
 

ESPACE INTERIEUR

Pour moderniser son espace intérieur et lui donner un look actuel, le nouveau D-Max a revu l'intégralité de sa planche de bord mieux équipée et plus lisible, opté pour des matériaux et supports nouveaux et surtout modifié les sièges arrière passagers avec une assise inclinée, des espaces améliorés. Les couleurs des selleries auraient sans doute mérité plus de gaité et pour être honnête, Nicky se souvient encore des places arrière un tantinet hostiles. Il est vrai que les chemins empruntés n'avaient rien de bitumineux et que les rigoles tenaient plus des crevasses que des chemins de traverse aseptisés. Et puisque c'était notre véhicule d'essai, franchement, l'option double cab est un incontournable du pick-up à ne négliger en aucun cas.



ASPECT TECHNIQUE

Sous le capot, on trouve un nouveau petit 4 cylindres en ligne de 1.9 litre développant 164 ch dès 3600 tr et offrant un couple maxi de 360 Nm et tout cela aux normes Euro 6. Taille du moteur, meilleure consommation, performances sont les domaines sur lesquels Isuzu a particulièrement travaillé pour réduire le bruit et les vibrations, les émissions de CO², les fonctionnalités dont un filtre à huile écologique. La boîte auto 6 rapports est archaïque, plus proche des anciennes DAF Variomatic que des boîtes modernes actuelles. Et cela devient insupportable dès que l'on roule sur route. Au point que l'on conseillera la boîte manuelle essayée par ailleurs. Dommage! Au delà de la mécanique pure, Isuzu a équipé son D-Max de systèmes de sécurité avec assistant de démarrage en côte, régulateur de vitesse en descente. En fait, pour résumer cette revue de détails, il apparait que le D-Max s'est doté de l'essentiel pour lui permettre de faire le job pour lequel il est initialement conçu, a priori très loin des beaux quartiers.

SUR LA ROUTE

Le propriétaire d'un D-Max n'a pas acheté son protégé pour faire joli devant les copines. Et si le progrès a apporté au monde du pick-up, son lot de modernité, de civilisation, de confort, ce sont avant tout des engins de franchissement, baroudeurs au possible, capables de fréquenter des terrains hostiles, par tous les temps, en toutes circonstances. 4WD par nature, ils doivent devenir 2 roues motrices en marche tout en proposant des rapports courts pour les conditions extrêmes et les charges élevées et plus quand les affinités sont au rendez-vous. Le D-Max est un pur joyau dès qu'on l'emmène hors des sentiers battus. Mieux, plus le terrain est délicat, plus le D-Max est à son affaire apportant un zeste de brio et deux doigts de savoir-faire. Hélas, car il faut bien un mais, quand il retrouve le bitume, la boîte auto est un calvaire et reste indigne d'une production actuelle. Quel gâchis!




 

ON SE RESUME

Il est surprenant de voir Isuzu en pleine concurrence dans ce segment des tout-terrains avertis. Si le produit proposé dans cette mouture 2017 peut se frotter aux meilleurs sans rougir, il n'en reste pas moins vrai que le réseau de distribution est encore marginal et que l'image Isuzu souffre d'un certain déficit pour le commun des mortels. La boîte auto proposée n'a pas sa place sur un véhicule moderne au demeurant très efficace dès qu'il quitte les routes traditionnelles. Car c'est bien dans les terrains merdiques que le D-Max prend son pied et apporte le meilleur à ses utilisateurs pour une offre tarifée somme toute raisonnable eu égard aux prestations fournies. Ce D-Max a une belle gueule et devient un compagnon fidèle et fiable dès qu'on le sollicite.

NOTRE NOTATION

RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 382 500
EQUIPEMENT 653 800
COMMANDES DIVERSES 241 300
INSTRUMENTATION 289 400
SECURITE 702 800
PERFORMANCES 510 600
CONFORT DE CONDUITE 581 800
COTE PRATIQUE 391 500
COTE TECHNIQUE 704 800
BUDGET ET SAV 366 500
     
TOTAL GENERAL 4819 6000
MOYENNE 16.06 20.00

NOS COUPS DE COEUR
Belle gueule
Construction sérieuse
Performances hors routes
Tarif mesuré

NOS COUPS DE GUEULE
Boîte auto archaïque
Réseau minimaliste
Image déficitaire
Confort moyen

Prix du modèle essayé (€) : 37476
Prix (à partir de/€) :              20592
Puissance fiscale (CV) : 06
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : GO
Cylindrée (cm3) : 1898
Alésage/course (mm) : 80.0x94.4
Puissance maxi (ch/tr) : 164/3600
Couple maxi (Nm/tr) : 360/2000
Transmission : 4x4
Boîte : BVA6
Freins AV : Disques
Freins AR : Tambours
Diamètre de braquage (m) : 13.20
Long/Larg/Hauteur (cm) : 529/183/185
Empattement (m) : 309
Poids (kg) : 1959
Coffre (L) : NC
Réservoir (L) : 76
Vitesse maxi (km/h) : 180
0 à 100 km/h (s) : NC
Rejet CO2 (g/km) : 205
Conso urbaine (L/100 km) : 9.3
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 6.9
Conso mixte (L/100 km) : 7.8
Conso de l’essai (L/100 km) : 11.9

Notez

Tags : d-max, isuzu, quasar

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Lundi 22 Mai 2017 - 10:45 Opel Mokka X Color Edition 1.4 Turbo 140

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile