LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

05/09/2015

Hyundai Tucson 1.7 CRDi 115 Executive 2WD

Quand la Corée s'éveille


par Patrick RENZI

Longtemps stupidement exclu du marché français, puis marginalisé par des mandataires belges de piètre qualité, pour enfin réussir à s'implanter via un importateur haut en couleurs, Hyundai a mis à profit ces années de protectionnisme pour écouter les attentes européennes, développer un catalogue digne du nom, insuffler à un réseau plus ou moins docile, les recettes du succès et décliner une salve de produits nouveaux de bonne facture. De quoi affoler une concurrence hexagonale inerte et une flopée d'européennes toutes surprises de voir qu'à l'est… il pouvait y avoir du nouveau!



QUELQUES GENERALITES

Cette calandre est manifestement un sacré clin d'oeil aux 4 anneaux d'Audi. Ca..., c'est fait!
Cette calandre est manifestement un sacré clin d'oeil aux 4 anneaux d'Audi. Ca..., c'est fait!
Aujourd'hui, la stabilité est revenue dans la maison Hyundai France et les différentes directions ont été habilement remotivées ou désespérément karchérisées pour remettre la marque coréenne sur les rails du succès... et de la rentabilité. De son côté, Hyundai propose enfin à ses filiales des modèles capables de rivaliser avec les meilleurs, certes plus chers, mais dotés des meilleures technologies du moment. Désormais, le Tucson nouveau est arrivé, effaçant d'un revers de manche feu le iX35, lui-même meurtrier de l'ancien Tucson. Vous me suivez? Les marketings ont des raisons que la raison ne connait pas…

 

LE TOUR DU PROPRIO

Le nouveau Tucson a subi une sérieuse cure de remise en forme au point de titiller les meilleurs.
Le nouveau Tucson a subi une sérieuse cure de remise en forme au point de titiller les meilleurs.
Magnifique, beau, élancé, musclé, athlétique, cossu, les qualificatifs se bousculent pour exprimer notre ressenti devant un nouveau Tucson désormais séduisant, majestueux. Jolie calandre maison en clin d'œil aux 4 anneaux allemands, larges coups de gouge sur les flancs, élargisseurs de passages de roue comme à la belle époque, surfaces vitrées effilées rehaussées de chrome, optiques complexes de toute splendeur, toit ouvrant panoramique électrique et désormais du rouge, du bleu, histoire de répondre favorablement à certains clients peu disposés à choisir entre blanc, noir et gris… C’est aussi cela, respecter le client.

 

ESPACE INTERIEUR

Les places arrière bénéficient des quelques centimètres gagnés en empattement.
Les places arrière bénéficient des quelques centimètres gagnés en empattement.
L'habitacle est plus spacieux que sur le 35. Le nouveau venu profite pleinement des quelques centimètres d'empattement supplémentaires. Les sièges avant sont parfaitement dessinés, confortables et maintiennent bien les corps… tandis que la planche de bord occupe l'esprit avec une bonne lisibilité des informations, un mini écran déroulant diffusant à la demande les infos recherchées. Tout est sous contrôle et le nouvel écran multimedia, bien qu'auréolé de boutons multiples, est très intuitif et tactile. Comme pour les teintes extérieures, les habillages peuvent déroger au traditionnel noir vu et revu en optant pour un Red Wine à consommer avec modération et un Chai Beige lumineux.  Lumineux comme cet espace intérieur baigné par une lumière venue d'un toit panoramique ouvrant et électrique très appréciable. Les finitions sont plus que correctes et les assemblages n'appellent aucun commentaire mesquin. Ici aussi, on mesure le chemin parcouru par Hyundai pour venir titiller les meilleurs.

 

ASPECT TECHNIQUE

Sous ce capot trône l'ancien CRDi 115 ch... Préférez-lui le 2 litres 136 ch mieux adapté au Tucson.
Sous ce capot trône l'ancien CRDi 115 ch... Préférez-lui le 2 litres 136 ch mieux adapté au Tucson.
Hyundai fabriquant ses propres aciers Haute Résistance, le Tucson bénéficie d'une caisse rigide. Un soin particulier a été apporté au nouveau Tucson dans ce domaine particulier au point d'atteindre des prestations routières de haut vol. Il faut vraiment chatouiller la bête pour la faire réagir dans des lacets enfilés à des vitesses incompatibles avec la décence… Et puis, c'est un SUV, pas un coupé à vocation sportive… Côté équipements embarqués, ils sont pléthores y compris une reconnaissance piéton et toute une ribambelle d'appoints technologiques appréciables. Côté moteurs, si le cœur et le compte en banque vous en disent, faites main basse sur le 2 litres CRDi 136 ch plus vitaminé et mieux adapté. Il contribuera à votre plaisir de conduite tout en demeurant dans le respect du raisonnable.

 

SUR LA ROUTE

Au fond, l'époque iX n'aura duré que quelques années. Tous les modèles à vocation mondiale reprennent les appelations d'antan.
Au fond, l'époque iX n'aura duré que quelques années. Tous les modèles à vocation mondiale reprennent les appelations d'antan.
Après avoir été séduit par les lignes plaisantes, apprécié comme il se doit la générosité de l'habitable, voilà que le Tucson nous ravit sur la route. La planche de bord nous informe de la bonne marche des opérations, tandis que, et c'est un des points noirs de la voiture, le moteur se fait omniprésent dès que le régime s'envole. Pénible à la longue, d'autant que les gens de chez Hyundai ont insisté sur les efforts apportés au niveau des bruits et vibrations. Ici, c'est raté. Et ce sera là l'unique défaut rencontré sur la route. Les suspensions avalent la plupart des irrégularités des bitumes, la direction bien assistée est douce et précise, le maniement de la boite est un pur régal et l'étagement des 6 rapports est opportun, le freinage est endurant et d'une efficacité normale. Sur le plan des consos, ne vous attendez pas aux miracles des chiffres avancés. Comptez comme nous, 7,4 litres, ce qui est tout à fait louable pour un SUV d'une tonne et demie. Bien que volontaire et bosseur,  le 1.7 CRDi de 115 ch est un peu court au quotidien. Préférez-lui le groupe 2 litres qui respire mieux à tous les étages et permet au Tucson de s'exprimer au mieux de sa forme.
 

CONCLUSION

A grands coups de gouge, les designers ont su donner au Tucson une force et un dynamisme imparables.
A grands coups de gouge, les designers ont su donner au Tucson une force et un dynamisme imparables.
En reconsidérant son catalogue et en y insérant judicieusement des modèles de plus en plus séduisants, performants et fiables, Hyundai se positionne comme un constructeur automobile à part entière. Nous sommes loin des balbutiements des débuts européens, loin aussi des modèles importés il y a 15 ans à peine. Plus qualitatifs, mieux élaborés, finis et assemblés, embarquant les technologies les plus modernes, Hyundai a grimpé en gamme et donc… en tarifs. Les acheteurs qui pendant longtemps, entraient chez Hyundai en quête d'un low cost plus ou moins bâclé, doivent aller ailleurs. Les Hyundai ne sont pas si éloignés des premiums et cela se ressent, y compris sur le montant du chèque. Le nouveau Tucson en est un bon exemple. Et si son accès de gamme est vendu 22750€, l'addition peut se saler jusqu'à plus de 41000€ en CRDi 185 BVA 4WD… Si Hyundai France et son réseau savent saisir l'opportunité, le Kadjar n'a qu'à bien se tenir…

 

NOTRE NOTATION

Tiens, une aile de requin !
Tiens, une aile de requin !
RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 500 419
EQUIPEMENT 800 612
COMMANDES DIVERSES 300 257
INSTRUMENTATION 400 291
SECURITE 800 736
PERFORMANCES 600 431
CONFORT DE CONDUITE 800 701
COTE PRATIQUE 500 388
COTE TECHNIQUE 800 639
BUDGET ET SAV 500 396
     
TOTAL GENERAL 6000 4870
MOYENNE 20,00 16,23

Les blocs optiques arrière ont été retravaillé pour donner à la poupe du Tucson, un aspect plus cossu.
Les blocs optiques arrière ont été retravaillé pour donner à la poupe du Tucson, un aspect plus cossu.
NOS COUPS DE COEUR
Look réussi
Confort de suspension
Qualité de fabrication
Garantie 5 ans illimitée

NOS COUPS DE GUEULE
Moteur mal insonorisé
Tarif inflationniste
Pas de modularité AR assistée
Préférez le CRDi 136 ch

ETOILES        3.5                      COEURS        4.0

FICHE TECHNIQUE

Prix du modèle essayé (€) : 34100
Prix (à partir de/€) :              22750
Puissance fiscale (CV) : 06
Code moteur : U2
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : GO
Cylindrée (cm3) : 1685
Alésage/course (mm) : 77.2x90
Puissance maxi (ch/tr) : 115/4000
Couple maxi (Nm/tr) : 280/1250-2500
Transmission : 2WD
Boîte : BVM6
Freins AV : Disques V
Freins AR : Disques P
Diamètre de braquage (m) : 10.60
L / l / h (cm) : 448/185/165
Empattement (cm) : 267
Poids (kg) : 1500
Coffre (dm3) : 513/1503
Réservoir (L) : 62
Vitesse maxi (km/h) : 176
0 à 100 km/h (s) : 13.7
Rejet CO2 (g/km) : 119
Conso urbaine (L/100 km) : 5.4
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 4.2
Conso mixte (L/100 km) : 4.6
Conso de l’essai (L/100 km) : 7.4

Notez

Tags : tucson

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile