LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

20/06/2016

Fiat Tipo 1.4 T-Jet 120 Lounge

Moins de poussière dans le carton


par Patrick RENZI

Toulouse - Pour tout dire, pour de sombres histoires relationnelles, nous étions passés à côté de la Tipo 4 portes présentée il y a quelques semaines à peine. Cette fois, Fiat remet le couvert avec une variante 5 portes beaucoup mieux adaptée aux exigences quotidiennes des futurs utilisateurs. Et cette fois, nous étions au rendez-vous. A l'heure où certains constructeurs font un pataquès pour un banal lifting, Fiat dégaine une gamme de carrosseries élargies de sa Tipo qui revient en force après tant d'années d'absence inexpliquées. Est-ce pour autant un vrai retour gagnant d'une auto qui a pris la poussière pendant plus de 20 ans?



QUELQUES GENERALITES

Ici, pas de vilaine malle disgracieuse, ni de sac à dos utilitaire, juste une compacité généreuse intégrée à des lignes spécialement rondouillardes.
Ici, pas de vilaine malle disgracieuse, ni de sac à dos utilitaire, juste une compacité généreuse intégrée à des lignes spécialement rondouillardes.
On a connu Fiat qui rouillait, Fiat qui grinçait, Fiat qui se déglinguait avec le temps. Mais aussi Fiat pas chère, ludique, latine, joviale, sportive, vitaminée, gagnante. Fiat et ses alliances scabreuses avec des concurrents peu scrupuleux, mais Fiat propriétaire de... Ferrari. Incontournable actrice de l'industrie automobile, la Turinoise a marqué les heures prestigieuses de l'Automobile. Et si le géant transalpin s'est longtemps perdu dans les déclinaisons sans fin de sa fétiche 500 pour se noyer dans les ténèbres de l'oubli, il semble que Fiat soit de retour et c'est tant mieux. Car au fond, aujourd'hui, à part une 500 certes rentable, une Panda fadasse et une Punto moribonde, on ne peut pas dire que la gamme Fiat brille par une présence attractive. En réinvestissant l'incontournable segment C, en conservant les gènes salutaires de l'ADN maison, Fiat mise gros avec sa Tipo.
 

LE TOUR DU PROPRIO

On retrouve dans cette proue latine, tout le tempérament du design transalpin.
On retrouve dans cette proue latine, tout le tempérament du design transalpin.
Un capot travaillé, des lignes fluides, quelques coups de gouge savamment donnés, une cinquième porte aussi utile que bienvenue, un style venu du Sud et une accroche séduisante, la nouvelle Tipo soigne sa venue. Un coffre modulable, des portières qui s'ouvrent à 80°, une signature visuelle à Led, des jantes alliage bicolores de 17 pouces présentes sur notre Lounge, la nouvelle Tipo est malicieuse. Malgré son statut de sage berline compacte, elle fait bonne figure sur ce parking toulousain où elle cohabite déjà avec le break... Ca pousse fort du côté de Turin. Fiat serait-t-elle sur le point de reprendre des couleurs?
 
 

ESPACE INTERIEUR

C'est là que vont résider l'essentiel des économies d'échelle avec l'abus de es plastiques quincaille. Le cuir partiel parait désuet.
C'est là que vont résider l'essentiel des économies d'échelle avec l'abus de es plastiques quincaille. Le cuir partiel parait désuet.
Ceci pouvant expliquer cela, ne vous attendez pas à une qualité de présentation intérieure au dessus de tout soupçon. Ici suinte la puissante influence du lowcost. Les plastiques de piètre qualité règnent en maitres, les assemblages ne sont pas au millimètre près et les finitions sont satisfaisantes, sans plus. Mais l'essentiel est présent, les équipements répondent à l'appel et l'instrumentation est lisible et de bon goût. Les graphismes sont réussis, le proéminent écran multimédia tactile ne passe pas inaperçu, mais les boutons foisonnent sur un volant suréquipé de fonctions multiples. Les sièges sont confortables, leur conception n'a pas été bâclée et ils accompagnent conducteur et passager en toute quiétude. Pour l'arrière, côté banquette, c'est moins fun. L'habitabilité est généreuse, les rangements prolifèrent et grâce à une ligne de pavillon creusée en son centre, la hauteur intérieure est généreuse, y compris à l'arrière ce qui est de plus en plus rare et mérite un satisfecit. Le coffre de 440 litres n'a pas d'équivalence dans cette catégorie.
 

ASPECT TECHNIQUE

Le bloc 1.4 litre 120 chevaux fait ce qu'il peut pour tirer les 1350 kg de la Tipo. Mais la boîte est vraiment mal étagée. Gourmandise et malus à la clé.
Le bloc 1.4 litre 120 chevaux fait ce qu'il peut pour tirer les 1350 kg de la Tipo. Mais la boîte est vraiment mal étagée. Gourmandise et malus à la clé.
Stabilisée sur la plateforme de la 500X et animée par des motorisations connues (2 blocs essence, 1 GPL cher aux italiens et 2 diesel MultiJet), la nouvelle Tipo n'a manifestement pas pris de risques techniques qui auraient pu mettre son retour en péril. Même au niveau boîte, il faudra attendre un peu pour qu'une DCT à double embrayage (1500 euros de supplément tout de même!) vienne seconder le groupe 1.6 de 120 ch. Pour ce qui nous concerne, si nous conservons notre préférence pour le MultiJet plus coupleux (320 Nm dès 1750 tr au lieu de 215 à seulement 2500 tr!) et moins gourmand (3.7 litres de gasoil en cycle mixte contre 6 litres de SP95... sur le papier!), effet de mode oblige, nous nous sommes pour une fois tournés vers le 1.4 T-Jet de 120 ch. Optez pour le diesel beaucoup plus performant et économique à l'usage.
 

SUR LA ROUTE

Pas splendide, mais agréable, cette Tipo mérite bien plus qu'un regard banal.
Pas splendide, mais agréable, cette Tipo mérite bien plus qu'un regard banal.
La Tipo des temps modernes se prend facilement en main et sa conduite se révèle agréable et sans surprise majeure dès les premiers tours de roues. On retrouve avec bonheur la surassistance City chère à la marque, les commandes tombent bien sous la main, le moteur est volontaire. Dommage que la boite 6 manuelle manifestement mal étagée multiplie les changements de rapports dès que le profil de la route impose quelques raidillons. A l'arrivée, ce sont les consommations théoriques qui s'envolent pour devenir réalité et mettre à mal les plus élémentaires notions d'économie écologique, au point d'afficher 11.1 litres sans exagérer le rythme ni épouvanter les radars. Justement puisqu'on en parle, on regrettera l'absence du limiteur une fois encore non couplé au régulateur. Economie mesquine puisque ce limiteur se fait un plaisir d'intégrer sur option de 500 €, le pack sécurité. Cherchez l'erreur... ou le profit et comptez-vous! Puisqu'on évoque la sécurité, force est de constater que la Tipo freine bien, demeure maniable en toutes circonstances et n'a jamais pu être prise en défaut au niveau de la tenue de route ou de cap. Rassurant!
 

ON SE RESUME

Ces sièges surprennent agréablement par leur confort et leur maintien. Bien vu!
Ces sièges surprennent agréablement par leur confort et leur maintien. Bien vu!
Garantie 3 ans ou 100000 kilomètres, la Tipo, malheureusement fabriquée en Turquie, s'affiche côté prix à des tarifs relativement accessibles. La version de base vous sera facturée 13990 € et l'addition pourra grimper au delà des 23000 euros dès lors que vous piocherez dans des finitions supérieures et dans un catalogue de packs et d'options un brin élitiste. 600 euros pour une peinture métal, nous sommes loin du lowcost revendiqué. Mais nous avons bien noté l'offre de lancement avec une baisse de 1000 euros sur les tarifs affichés et nous avons même entendu que votre concessionnaire préféré en avait encore un peu sous le pied pour satisfaire quelques unes de vos velléités de négociateurs avérés. Fiat a toujours été leader dans les joies du dumping, le réseau ayant pour mission première d'envahir son marché. Dans des conditions aussi favorables, pourquoi se priver de posséder une Tipo? A moins que l'effet Sandero ne joue à fond... Une affaire de goût et peut-être même de couleurs!

NOTRE NOTATION

Pataude et ramassée, la ligne de notre Fiat Tipo est passe partout. Pas révolutionnaire, juste banale et conventionnelle.
Pataude et ramassée, la ligne de notre Fiat Tipo est passe partout. Pas révolutionnaire, juste banale et conventionnelle.
RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 500 390
EQUIPEMENT 800 581
COMMANDES DIVERSES 300 222
INSTRUMENTATION 400 269
SECURITE 800 665
PERFORMANCES 600 438
CONFORT DE CONDUITE 800 566
COTE PRATIQUE 500 375
COTE TECHNIQUE 800 656
BUDGET ET SAV 500 421
     
TOTAL GENERAL 6000 4583
MOYENNE 20,00 15.28

Les 440 litres de contenance de ce coffre en font un des plus grands de la catégorie. Dommage que la modularité ne soit pas un modèle du genre.
Les 440 litres de contenance de ce coffre en font un des plus grands de la catégorie. Dommage que la modularité ne soit pas un modèle du genre.
NOS COUPS DE COEUR
Offres de lancement sympathiques
Espace intérieur généreux
Confort routier surprenant
Mécanique volontaire

NOS COUPS DE GUEULE
Consommation gargantuesque
Planche de bord quincaille
Boîte inappropriée
Options onéreuses

ETOILES        *****
COEURS         ♥♥♥♥♥

Les consommations ne sont pas des plus mesurées. Même si les afficheurs italiens annoncent pour notre essai 11.1 km/litre, traduit en français, ça nous donne tout de même 9 litres aux 100. Raison de plus pour opter pour le Diesel Multijet plus agréable et surtout plus économique à l'usage..
Les consommations ne sont pas des plus mesurées. Même si les afficheurs italiens annoncent pour notre essai 11.1 km/litre, traduit en français, ça nous donne tout de même 9 litres aux 100. Raison de plus pour opter pour le Diesel Multijet plus agréable et surtout plus économique à l'usage..
Prix du modèle essayé (€) : 13990
Prix (à partir de/€) :              20690
Puissance fiscale (CV) : 07
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : SP95
Cylindrée (cm3) : 1368
Alésage/course (mm) : 72.0x84.0
Puissance maxi (ch/tr) : 120/5000
Couple maxi (Nm/tr) : 215/2500
Transmission : AV
Boîte : BVM6
Freins AV : Disques P
Freins AR : Disques P
Diamètre de braquage (m) : 10.90
Long/Larg/Hauteur (cm) : 436/179/149
Empattement (m) : 263
Poids (kg) : 1350
Coffre (L) : 440
Réservoir (L) : 50
Vitesse maxi (km/h) : 200
0 à 100 km/h (s) : NC
Rejet CO2 (g/km) : 139
Conso urbaine (L/100 km) : 7.7
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 5.0
Conso mixte (L/100 km) : 6.0
Conso de l’essai (L/100 km) : 9.0

Notez

Tags : tipo

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile