LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
reportages

27/09/2014

Dans la famille Pirelli, nous aurions pu…

...et nous l'avons fait !

par Patrick RENZI

(Milan) - Dans l'illustre et grande famille Pirelli, nous aurions pu demander Alberto, Piero ou encore Giovanni ou plus près de nous, Leopoldo. On aurait pu souligner le temps où le nom Pirelli était spécialisé dans les articles en caoutchouc, les tuyaux, des courroies de transmission, les imperméables, les ballons. On aurait pu revenir sur le symbole fort de la première usine et ses 40 ouvriers, ils sont aujourd'hui 38000…



LES HORIZONS MULTIPLES

C'est ici que tout a commencé.
C'est ici que tout a commencé.
Sans oublier la diversification vers des domaines aussi surprenants que les câbles et conducteurs pour la transmission d'énergie électrique et la communication, les réseaux télégraphiques sous-marins, les systèmes d'optiques terrestres, les activités immobilières. Pour un peu, j'oubliais, mais comment ne pas y penser, les célébrissimes calendriers Pirelli que le monde entier des VIP pailletés se dispute chaque année depuis 1964. Le CAL fête ses 50 ans cette année…

THE CAL

Quelquefois sulfureux, souvent exceptionnel, toujours trop rare, le Calendrier Pirelli est devenu incontournable.
Quelquefois sulfureux, souvent exceptionnel, toujours trop rare, le Calendrier Pirelli est devenu incontournable.
Objet culte, véritable institution et phénomène de réussite dans le milieu de l'édition, le Calendrier Pirelli fête cette année ses 50 ans. C'est en effet en 1964, qu'à la demande de la filiale britannique de Pirelli, la 1ère édition de ce produit raffiné et rare fut réalisée par Robert Freeman, photographe des Beatles, toujours la présence de symboles forts et d'exception. En un demi-siècle et 40 éditions, l'univers du Calendrier Pirelli rassembla les pls photographes les plus en vue, les femmes les plus belles, les lieux les plus en vogue. Le calendrier n'est (malheureusement?) pas commercialisé, mais uniquement réservé par Pirelli, aux personnalités mondiales les plus représentatives de l'industrie, de la finance, de la culture et des institutions. Un choix de rareté extrême qui rend fou les collectionneurs avides de cet objet culte sur lequel la spéculation va bon train.

UN FORT ENGAGEMENT ARTISTIQUE

Et puis, il y a l'art, la littérature, le graphisme soutenus, tels Mulas, Mendini ou Guttoso, par le judicieux intermède du magazine "Rivista Pirelli", un publication d'entreprise grand public. Il y a aussi la Fondation dont l'objectif est de promouvoir et de diffuser la connaissance du patrimoine culturel, historique et documentaire du groupe. Chaque année, la Fondation parraine, contribue, soutient sous l'égide des 140 années de l'engagement Pirelli dans le domaine artistique.

C'est vrai que nous aurions pu oublier le reste, tout le reste, essentiellement désormais concentré sur l'activité du pneu après les restructurations successives des années 2000. Car désormais, après avoir un tantinet éparpillé ses actifs et multiplier les plaisirs, Pirelli, hors sa Fondation toujours très active et son calendrier toujours aussi prisé, Pirelli a recentré les débats sur ce qu'il sait faire de mieux, le pneumatique, dont il est 5ème manufacturier mondial.
Cette superbe mosaïque habille avec chaleur tout un mur d'un des vastes espaces de la Fondation.
Cette superbe mosaïque habille avec chaleur tout un mur d'un des vastes espaces de la Fondation.

RECENTRAGE DES ACTIVITES

C'est en vérité le P Zero qui permit à Pirelli de se relancer.
C'est en vérité le P Zero qui permit à Pirelli de se relancer.
Si la production de pneumatiques pour bicyclettes remonte à 1879, il faudra attendre 1901 pour que Pirelli fabrique enfin ses premiers pneus pour voitures et internationalise progressivement sa production en Angleterre, en Argentine, en Espagne et 1907 pour qu'un certain Prince Borghese gagne le Raid "Pékin-Paris" au volant de son "Itala", point de départ d'une longue et toujours actuelle série de victoires sportives internationales signées Pirelli.

Aujourd'hui, Pirelli est implanté dans 160 pays et son chiffre d'affaires annuel titille les 7 milliards d'euros. De quoi vivifier le poumon milanais de la maison mère dont les succès commerciaux se sont articulés autour de quelques dates importantes, telles 1974 et la naissance du P7 au profil bas et surtout 1987 et le devenu incontournable P Zero, premier pneumatique tourisme au profil ultra bas, directement dérivé de la technologie F1 et conçu au départ pour répondre aux exigences de la Ferrari F40. C'est en fait ce P Zero qui va redonner de l'élan à Pirelli en relançant la marque. Cette fin du XXème siècle verra une métamorphose totale du Groupe et une réorientation des activités qui se concentreront désormais sur l'univers du pneu, toutes tendances confondues. Enfin, il y a 2014 et la présentation du nouveau "Carrier", spécial utilitaires, lui aussi, fruit de la Haute Performance et destiné à un segment de plus en plus prisé dans lequel l'exigence tant au niveau client que constructeur est toujours plus élevée.

Réorganisation structurelle, mais aussi déploiement géographique mondial et rayonnement marketing vers de nouveaux horizons, de nouvelles contrées, sans jamais négliger cependant l'attachement au pôle milanais, Pirelli est avant tout italien et le restera.

CHALLENGES ET COMPETITIONS

Après chaque GP, chaque pneu, qu'il soit usé ou encore neuf, revient chez Pirelli pour être analysé, puis détruit.
Après chaque GP, chaque pneu, qu'il soit usé ou encore neuf, revient chez Pirelli pour être analysé, puis détruit.
Mais Pirelli, c’est surtout la compétition, véritable laboratoire de tests drastiques. Après 19 années d'absence, Pirelli retrouve la F1 en juin 2010 en remportant le contrat de fournisseur exclusif renouvelé récemment jusqu'en 2016. Il en est de même pour le Ferrari Challenge, le Lamborghini Blancpain ou le Trophée Maserati… 2014, c'est aussi le retour de Pirelli en WRC. De bien belles joutes en perspective, du beau spectacle comme nous l’aimons. L'aventure F1 et plus largement compétition (il y a aussi l'exclu sur le Championnat du monde de Superbike, le GP2, le GP3) permet à Pirelli de développer de nouvelles technologies toujours plus abouties, des protocoles de fabrication toujours plus rationnels, d'où la priorité et l'investissement accordés par Pirelli à son département Recherche et Développement, très abrité dans les premier et second sous-sols du siège milanais.

RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT

C'est sur des pneus à l'échelle 1/2 que sont faits la plupart des tests et essais préliminaires.
C'est sur des pneus à l'échelle 1/2 que sont faits la plupart des tests et essais préliminaires.
Une antre secrète où les collaborateurs les plus discrets, les ingénieurs les plus réservés, les scientifiques les plus pointus s'emploient à élaborer, tester, valider les produits de demain et même d'après-demain. Demain ne meurt jamais dirait James, mais déjà aujourd'hui, les mains s'activent à s'octroyer le coup d'avance qui permettra à Pirelli de faire face à la concurrence, parfois même de la devancer. Ici, dans ses repères surveillés, le moindre geste, le moindre mot, le moindre regard des invités sont suspectés d'allégeance à l'ennemi ou tout du moins de complicité tendancieuse. Alors, comme dans tous ces départements un brin sensibles et un rien parano, on se transforme en espion au service de sa Majesté.

EN QUETE D'INDICES

Sur une voiture, ce sont les roulages des pneumatiques qui émettent la plupart des bruits que Pirelli mesure ici, à vitesse réelle, dans une chambre acoustique dédiée.
Sur une voiture, ce sont les roulages des pneumatiques qui émettent la plupart des bruits que Pirelli mesure ici, à vitesse réelle, dans une chambre acoustique dédiée.
Et puis, il y a le fun…. utile pour créer l'ambiance et donner l'impression qu'au détour d'un couloir, d'un formulaire artificiellement laissé sur un coin de bureau, une info, un schéma, un brouillon d'esquisse viendront satisfaire les motivations invasives du visiteur. Ce jour là, c’était un indice sur la future McLaren. The show must go on. En français dans le texte. En fait, on y voit ce que l'on veut bien nous laisser voir, entendre ce que l'on nous laisse entendre et l’on nous dit au fond le minimum syndical, entrouvrant quelques portes, distillant quelques informations…banales. Rien de plus, rien de moins. Enrichissant malgré tout, même si nous restons sur notre faim, c'est le jeu, ma pauvre Lucette. Sans alcool, la fête est moins folle… C'est bien connu.

VOUS AVEZ DIT PREMIUM

Jaguar fait partie des constructeurs prestigieux qui confient ses premières montes pneumatiques à Pirelli sous un marquage constructeur.
Jaguar fait partie des constructeurs prestigieux qui confient ses premières montes pneumatiques à Pirelli sous un marquage constructeur.
Même si les produits d’accès ne sont pas à négliger, ils ne peuvent être que les dérivés de références plus nobles. La part du haut de gamme ne cesse de progresser et c’est dans cet axe providentiel que Pirelli investit des budgets astronomiques. Cela fait des lustres que Pirelli œuvre en Russie, marché stratégique, mais aujourd’hui, la Russie est le nouvel Eldorado du manufacturier italien qui développe ce marché « d’hiver » et parallèlement « de luxe » en misant sur l’avenir propice aux jolies marges opérationnelles et aux bénéfices structuraux idéaux pour rassurer les investisseurs potentiels.

LA CONFIANCE DES GRANDS

Il en est de même pour les spendeurs vitaminées siglées Audi, ici, la R8.
Il en est de même pour les spendeurs vitaminées siglées Audi, ici, la R8.
Les grands noms de l’industrie automobile valident de plus en plus l’empreinte Pirelli et l’on croise au gré de notre étude, les enseignes prestigieuses comme Jaguar, Ferrari, McLaren, Bentley, Aston Martin, Lotus, Maserati, Porsche, Mercedes, Audi, BMW et quelques autres qui ont résolument choisi Pirelli pour leurs pneumatiques avec marquage constructeur, partant du principe qu’un type de pneu correspond à un véhicule pour une sécurité optimale, une compatibilité parfaite avec les caractéristiques techniques, un fonctionnement idéal des aides électroniques, des performances maximales et une expérience de conduite unique. Et si 58% de la gamme a reçu une homologation constructeur (plus de 620 à ce jour), les 42% restants sont constitués de dimensions avec marquages constructeur. Un vrai symbole de confiance de la part de ces constructeurs souvent Premium toujours en quête d’exigences ultimes.

MAITRISE ET PUISSANCE

L'exclusité pour la fourniture de pneus en F1, GP2, GP3, Superbike et depuis cette année WRC va offrir à Pirelli l'occasion de dynamiser encore son image aux quatre coins du monde.
L'exclusité pour la fourniture de pneus en F1, GP2, GP3, Superbike et depuis cette année WRC va offrir à Pirelli l'occasion de dynamiser encore son image aux quatre coins du monde.
Eté comme hiver, du Cinturato P1 pour les citadines au P Zero dédié aux sportives sans oublier le P7 pour les routières, le Scorpion pour les SUV et autres Crossovers et enfin le Carrier récemment introduit dans le monde des utilitaires, Pirelli répond présent dans chacun des segments référents de la production automobile. Spécialiste du Premium et plus généralement de l'excellence pneumatique, Pirelli prend soin de signer son image. Sans maîtrise, la puissance n’est rien, chacun méditera ce slogan derrière lequel se cachent bien plus d’histoire et d’ambition qu’il n’y parait.

Notez


Dans la même rubrique :

FCA à vendre - 01/11/2017

Mitsubishi 2017 - 01/05/2017

Rétromobile 2017 - 13/02/2017

RWB - 07/01/2017

Technopolys - 07/11/2016

Epoqu'auto Lyon 2016 - 07/11/2016

Mondial Auto 2016 - 02/10/2016

SKF France - 16/05/2016

Coyote Mini - 10/01/2016

1 2 3 4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile