LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
nostalgie

01/04/2015

Citroën Traction

en avant toutes !


par Patrick RENZI

Quand André Citroën présente sa dernière née en avril 1934, le visionnaire qu'il est, sait qu'il va marquer son temps et celui de ses chevrons. Et l'affaire n'a pas trainé du côté du Quai de Javel. Une gestation ultra condensée de 12 mois, une usine totalement refondue, modernisée, agrandie, équipée, notre Homme fait appel aux meilleurs du moment, André Lefebvre, l'ingénieur et Flaminio Bertoni pour le style.



La Référence

Ces derniers sont rejoints par Raoul Cuinet (carrosserie), Jouffret et Alphonse Forceau (transmission), Maurice Julien (suspension), Maurice Sainturat (moteur). Ce petit monde se met rapidement au travail dès 1933 pour répondre point par point au cahier des charges soigneusement détaillées et dictées par André Citroën lui-même. L'aventure est en route avec en bout de chaîne, probablement la plus légendaire voiture de tous les temps.
 
Car la Traction comme on la surnomme, n'est pas banale et sa conception révolutionne le concept automobile de ces années 30. Traction avant tout d'abord avec ses roues avant motrices et directrices, une gageure technologique dans une industrie automobile qui fait la part belle aux arbres de transmissions, au pont arrière. Mais la Traction Avant, c'est aussi une carrosserie tout acier qui plus est monocoque autoportante sans châssis indépendant. Les suspensions sont confiées à des barres de torsion sur roues indépendantes et les freins abandonnent les câbles pour devenir hydrauliques à l'image des amortisseurs. La boîte de vitesses (3 rapports + marche arrière) offrent un nouvel agrément de conduite réel et les moteurs modernes sont à culbuteurs et les chemises des cylindres sont amovibles… Véritable vitrine du savoir faire technologique des chevrons, la Traction va devenir une référence incontournable dès sa première apparition.

Technologies d'avant-garde

Et l'on retrouve naturellement les bienfaits de ces apports  sur la route avec une voiture qui n'a plus rien à voir avec la concurrence du moment. La tenue de route a franchi une étape importante grâce à une meilleure répartition des charges. Lignes droites, virages, rien ne résiste à cette Traction qui devient vite l'objet des convoitises. Bien relayée par des campagnes publicitaires percutantes, la Traction s'affiche un peu partout. On y vante sa direction à crémaillère, ses freins hydrauliques, son accroche sur la route mouillée ou sèche. La communication sera un des meilleurs atouts du Quai de Javel

800 000 en 23 ans

En fait, la Traction s'est déclinée sous de multiples variantes, tant au niveau carrosseries que moteurs, équipements, évolutions. Il est vrai que presque 800000 Traction Avant auront été fabriquées pendant ses 23 ans de carrière, héritant même dès 1954 de la suspension hydropneumatique qui allait équiper la vraie DS  et quelques autres avant d'être rangées aux oubliettes des années plus tard pour des raisons troubles et peu convaincantes.
C'est la 7A qui ouvre le bal et qui évoluera jusqu'en 1941. En parallèle la célébrissime 11 offrira plus de prestance. Plus longue de 20 cm, plus large de 12, berline, coupé, cabriolet ou limousine, cette 11 innovera et adoptera de nouvelles modifications jusqu'en 1957.  La plus recherchée de nos jours, la  plus prestigieuse reste la 15 Six et son 6 cylindres de 3 litres. 77 ch en puissance maxi, 16 CV fiscaux, 135 km/h en vitesse maxi, la reine de la route représente ce qui se fait de mieux à l'époque au point de devenir un véritable mythe tout à fait justifiée.
 

15 et 7... 22

Aujourd'hui encore, conduire une 15 Six demeure un moment de grâce. Est-ce pour ce qu'elle a représenté en son temps ou pour ce qu'elle est encore aujourd'hui? On ne sait vraiment. Une tenue de cap souvent sans faille, un confort routier réel et une sérénité qui invite conducteur et passagers à une évasion vers avant-hier. Flashback, retour sur le passé, cette 15 Six a encore de beaux atouts et atours pour entretenir sa légende.
 
Et puis me direz-vous? Quid de cette 22 qui fait une courte mais intense apparition au Salon de Paris 1934. Prototype équipé d'un 8 cylindres en V de 3822 cm3, 100 ch en puissance maxi et 140 km/h en pointe, cette 22 se caractérise par un niveau de finition exceptionnelle et une présentation hors normes. Son capot allongé, ses pare-chocs double, ses phares encastrés dans les ailes, son monogramme 8 bien en vue, la 22 ne fera que passer et disparaitra sans aucune trace. Cette 22 restera une énigme qui aura donné l'occasion aux uns et aux autres d'avancer leurs propres versions des faits… C'est aussi cela, une légende.
 

L'accordéon d'Yvette

Nous l'avons dit, Citroën a porté beaucoup de soin à sa communication au point de mettre sa Traction en diverses situations, toujours avec la finalité de développer sa notoriété auprès des différentes catégories de clients. Un jour commerciale 11C avec ses 500 kg de charge utile, l'autre pimpante aux concours d'élégance, accompagnant les étapes du Tour de France cycliste ou portant les couleurs et l'accordéon d'Yvette Horner, la Traction saura aussi jouer la star dans la cour de l'Elysée ou la vedette en parcourant plus de 400000 km en un an sous la conduite François Lecot.
 

80 ans plus tard...

80 ans après son lancement, la Traction Avant reste la chouchoutte des collectionneurs qui voient en elle un des plus grands symboles de l'excellence automobile tricolore. Robuste et fiable, elle a su trouver sa place que ce soit avant la Seconde Guerre 39-45 que dans les 30 Glorieuses qui ont suivi.  C'était le temps où l'industrie française n'était pas moribonde, où l'innovation technologique n'avait pas besoin de copier certaines concurrences étrangères, où l'on savait faire des voitures, où les usines ne fermaient pas au profit de la néfaste mondialisation. C'était le temps où l'emploi n'était pas un gros mot.
 

Notez

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile