LMA, le portail de l'actualité automobile

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

20/11/2016

Citroën Grand C4 Picasso BlueHDi 150 EAT6 Shine

La bonne leçon du passé


par Patrick RENZI

Paris - Le Groupe PSA a souvent pris les trains en retard. Côté SUV, il aura d'abord fallu s'accoquiner avec Mitsu pour accoucher timidement de faux semblants sans grandes prétentions. Pour sa part, Peugeot aurait pu lancer l'Espace que lui avait proposé Matra avant de décliner l'offre et laisser stupidement le bébé à Renault. Le premier Picasso était franchement une horreur arrivée sur le tard et mal pensée. Il aura fallu attendre 2013, un bail, pour que l'ex Quai de Javel redresse la barre et gratifie son catalogue d'un monospace certes toujours bizarroïde, mais de bonne facture.



QUELQUES GENERALITES

Un peu cube, mais plus logeable que le petit Picasso un brin plus dynamique.
Un peu cube, mais plus logeable que le petit Picasso un brin plus dynamique.

LE TOUR DU PROPRIO

Cette calandre à double étage rappelle étrangement la nouvelle signature Citroën apparue sur le Cactus.
Cette calandre à double étage rappelle étrangement la nouvelle signature Citroën apparue sur le Cactus.
Pour se différencier des autres et conserver cette audace design qui n'a pas fait que des merveilles dans la production chevronesque, les designers ont cru bon doter leurs progénitures d'une surprenante calandre verticalisée ou à deux étages… c'est selon, à la mode Cactus dont on dit le plus grand mal dans nos rédactions. Toujours proposé en deux silhouettes plus ou moins logeables, notre meilleur goût est attribué à la version longue, moins pataude, plus fluide et surtout plus habitable. Les nouveaux feux arrière à effets 3D comme ils disent, les jantes alliage de 17 pouces et les arches de toit désormais Silver viennent agrémenter quelques teintes nouvelles de carrosserie.

ESPACE INTERIEUR

L'espace ne manque pas et les sièges savent accueillir leurs hôtes, l'harmonie en prime.
L'espace ne manque pas et les sièges savent accueillir leurs hôtes, l'harmonie en prime.
Comme nous l'avons déjà suggéré, le Grand C4 Picasso sait accueillir son monde dans un espace
bienveillant, vaste et modulable. Les ambiances intérieures retenues par Citroën contribuent à une réelle impression de bien-être tout en offrant à leurs hôtes, des équipements technologiques dont certains sont portion congrue chez les concurrents. La nouvelle navigation connectée 3D Citroën Connect Nav associée à la tablette tactile de 12 pouces, pour complexe et un brin fouillie qu'elle est, se révèle intéressante après un moment de formation que le réseau devra dispenser aux futurs clients pour ne pas avoir des mauvais retours. Epurer les planches de bord en rejouant la guerre des boutons n'a pas que des avantages pour accéder aux fonctions de manière rapide et intuitive. La fonction Stop du régulateur adaptatif est une réelle avancée, le pare-brise panoramique doublé de son toit vitré offrent une luminosité de tout premier plan et l'éclairage d'ambiance peaufine une quiétude rassérénante. Autre point fort: les sièges dont le dessin et le maintien sont au dessus de tout soupçon et dotent le C4 Picasso, qu'il soit Grand ou plus mesuré, d'un niveau de confort très abouti, signature entretenue de la marque depuis des lustres.

ASPECT TECHNIQUE

Rien de surprenant sous le capot de ce C4 Grand Picasso dont le 4 cylindres HDi 150 ch fait ce qu'il peut pour compenser les manques de la boîte EAT6.
Rien de surprenant sous le capot de ce C4 Grand Picasso dont le 4 cylindres HDi 150 ch fait ce qu'il peut pour compenser les manques de la boîte EAT6.
Nous ne reviendrons pas sur les différentes technologies et autres équipements embarqués qui devraient rencontrer un franc succès auprès d'une clientèle en mal de trouvailles plus ou moins superficielles. Force est néanmoins de constater que si certaines d'entre elles sont des gadgets marketing de circonstance, d'autres comme le hayon mains libres… améliorent grandement l'ordinaire… L'excellente plateforme sur laquelle repose les C4 Picasso est reconnue pour ses qualités dynamiques. Mais contrairement à beaucoup, nous ne partageons pas les compliments faits à l'encontre de la boîte EAT6, qui, malgré des progrès indéniables de programmation mieux adaptée, n'atteint toujours pas certains modèles teutons dont les performances demeurent à la pointe. Côté moteur, franchement, oubliez le nouveau 130 ch PureTech essence qui ne nous a pas convaincus et retenez le 150 ch BlueHDi nettement plus sociable et doté d'un couple plus conséquent. Nous n'avons aucune compassion pour les moteurs 3 cylindres qui n'existent que par la volonté des services marketing plus soucieux de contourner les extravagances de certaines réalités en avançant des données écologiques virtuelles et sans fondements réels.

SUR LA ROUTE

Un peu lourdaud, pas très esthétique, ce C4 Picasso version longue est destiné à emmener famille et petite famille au quotidien, en vanaces ou pendant les weekends. Et il le fait bien...
Un peu lourdaud, pas très esthétique, ce C4 Picasso version longue est destiné à emmener famille et petite famille au quotidien, en vanaces ou pendant les weekends. Et il le fait bien...
Si le confort et l'amortissement sont des qualités d'évidence, il n'en est pas de même pour l'insonorisation insuffisamment soignée. Notre variante diesélisée dispensait gaillardement les grondements de son bloc 4 cylindres dans des proportions d'un autre temps, surtout quand on grimpe un tant soit peu dans les tours. Cela est d'autant plus vrai que la boîte EAT6 qui est censée seconder ce moteur, n'est pas toujours à la hauteur de nos attentes. Cette boîte est trop lente pour aller titiller les performances de certaines boîtes venues d'outre-Rhin. Il est temps que nos ingénieurs dotent enfin leurs progénitures franco-françaises de transmissions dignes du nom. Pour le reste, franchement, le C4 Grand Picasso a atteint les sommets en proposant des prestations routières de tout premier plan. Tenue de route, agrément de suspension, performances, équipements, habitabilité sont au rendez-vous et contribuent à placer ce monospace mis à jour au sommet des meilleurs de sa catégorie. Dommage que cette fichue boîte dont les palettes volant demeurent mystérieusement figées, provoquent des passages de rapports hyperfréquents générant un sursaut de consommation inquiétant.

ON SE RESUME

On aurait aimé une ceinture de caisse plus basse, mais cette arche est superbement stylée.
On aurait aimé une ceinture de caisse plus basse, mais cette arche est superbement stylée.
Nous avons abondamment critiqué la boîte EAT6, l'insonorisation, la conso… mais que dire de la grille tarifaire un brin élitiste. Près de 40000 euros pour un C4 Picasso même haut de gamme et bien équipé, ça commence à chiffrer sévère et il faudrait que les services marketing de Citroën aient la main un tantinet moins lourde au moment de figer les prix de vente qui mériteront probablement d'être sérieusement rediscutés au moment de l'hypothétique signature de contrat afin de contrer un Scenic tout nouveau tout beau moins cher et tout aussi bien. Cela étant, il n'en est pas moins vrai que les C4 Picasso affichent de sérieuses qualités routières, des appuis technologiques multiples, une qualité de fabrication en progrès et une allure stylistique très identifiée qui plaira aux futurs clients… ou pas. Dommage qu'une fois de plus, au moment où les énarques décident de redonner la priorité à l'essence, le bloc 3 cylindres reste à la ramasse. Vivement le retour des vrais moteurs non dénaturés.

NOTRE NOTATION

Franchement, cette emboutissage au niveau des feux arrière est des plus indignes. A croire que les stylistes étaient en grève ce jour là.
Franchement, cette emboutissage au niveau des feux arrière est des plus indignes. A croire que les stylistes étaient en grève ce jour là.
RECAPITULATIF    
ASPECT EXTERIEUR 420 500
EQUIPEMENT 704 800
COMMANDES DIVERSES 243 300
INSTRUMENTATION 317 400
SECURITE 707 800
PERFORMANCES 444 600
CONFORT DE CONDUITE 672 800
COTE PRATIQUE 407 500
COTE TECHNIQUE 668 800
BUDGET ET SAV 388 500
     
TOTAL GENERAL 4970 6000
MOYENNE 16.57 20.00

La cinématique des essuie-glace avant permet un nettoyage large et sécurisant.
La cinématique des essuie-glace avant permet un nettoyage large et sécurisant.
NOS COUPS DE COEUR
Confort de suspension remarquable
Tenue de cap très saine
Equipements technologiques
Habitabilité bienveillante

NOS COUPS DE GUEULE
Boîte EAT6 mal programmée
Insonorisation insuffisante
Consommation abusive
Tarification optimiste

ETOILES        *****
COEURS         ♥♥

Prix du modèle essayé (€) : 39200
Prix (à partir de/€) :              27150
Puissance fiscale (CV) : 08
Nbre de cylindres/soupapes : 4/16
Carburant : GO
Cylindrée (cm3) : 1997
Alésage/course (mm) : NC
Puissance maxi (ch/tr) : 150/4000
Couple maxi (Nm/tr) : 370/2000
Transmission : AV
Boîte : EAT6
Freins AV : Disques V
Freins AR : Disques P
Diamètre de braquage (m) : NC
Long/Larg/Hauteur (cm) : 460/183/164
Empattement (m) : 284
Poids (kg) : 1476
Coffre (L) : 130/1110
Réservoir (L) : 55
Vitesse maxi (km/h) : 207
0 à 100 km/h (s) : 10.2
Rejet CO2 (g/km) : 112
Conso urbaine (L/100 km) : 5.0
Conso extra-urbaine (L/100 km) : 3.9
Conso mixte (L/100 km) : 4.3
Conso de l’essai (L/100 km) : 7.1

Notez

Tags : geartronic, v90, volvo

au hasard des essais déjà parus...
< >

Mercredi 1 Novembre 2017 - 15:44 Citroën Cactus EAT6 One Tone

Mardi 31 Octobre 2017 - 21:43 Isuzu D-Max Crew Quasar 4x4

édito | les news en live | focus | essais | les coups de Massu | reportages | nostalgie | éco green | évasion | biblio | kiosque


le magauto magazine automobile