LMA, le portail de l'actualité automobile

17/04/2018

Citroën DS Chapron Le Dandy

Metal-18


Au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, l'activité du carrossier Henri Chapron se réduit avec l'inéluctable déclin des marques pour lesquelles il produisait des carrosseries spéciales, comme Delahaye ou Delage. Aussi l'arrivée de la Citroën DS est-elle perçue comme une occasion salutaire : outre ses qualités techniques et son confort exceptionnel, elle présente le prestige et le statut qui répondent à ce que l'on attend d'une carrosserie artisanale.



Ainsi, dès 1958, Henri Chapron propose ses cabriolets et coupés auxquels il attribuera en fonction des versions les noms évocateurs de Croisette, Concorde, Caddy, Palm Beach ou Le Dandy. Outre leur forme particulière et leur pare-brise plus bas, ces voitures disposent d'une finition plus soignée que la DS de série, à base de baguettes et joncs chromés, d'enjoliveurs plus riches, de plaques de bas de caisse alors que l'intérieur reçoit des sièges Pullman en cuir Connolly. A l'époque, les versions Chapron coûtaient plus du double d'une DS normale.

Cette Le Dandy a été soigneusement sélectionnée par Metal-18 pour agrémenter sa collection de prestige. Qualité de fonderie, pièces rapportées parfaitement intégrées, choix du modèle digne d'intérêt, éclairage avant et arrière du plus bel effet, le tout vendu à un tarif somme toute très mesuré.

METAL-18 - CITROEN DS  CHAPRON LE DANDY BLEU TOIT CREME - REF 18001A - 1500 PIECES - ECHELLE 1/18
 


Notez

Minirama | Minitest | Miniscoop



Recherche





le magauto magazine automobile