LMA, le portail de l'actualité automobile
LMA le mag'

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

28/09/2014

Championnat GT - Nogaro

Henry Hassid et Mike Parisy prennent les commandes !


En Championnat de France GT, Mike Parisy et Henry Hassid ont rendu une copie parfaite à Nogaro. Premiers vainqueurs de la saison au Mans, ils avaient quitté cette première étape en tête du championnat. Grâce à la 3e place décrochée en première manche, mais surtout l'incontestable victoire obtenue le lendemain, voilà l'équipage de l'Audi R8 LMS ultra n°51 revenu dans le fauteuil de leader. Une belle opération dans son ensemble qui va permettre au duo d'aborder la finale, sur le circuit Paul Ricard les 25 et 26 octobre prochains, dans la position la plus avantageuse.



Peu en réussite à Magny-Cours où les faits de courses ne leur ont pas permis de transformer en bon résultat leurs excellentes performances, Anthony Beltoise et Roland Bervillé, au volant de la n°50, ont pour leur part réalisé une prestation des plus convaincantes en terre gersoise. Quatrième place et meilleur tour en course samedi, les deux hommes grimpent sur la troisième marche du podium ce dimanche.
 
Henry Hassid, 3e et 1er, Audi R8 LMS ultra n°51 : " La première course a été difficile. Nous avions en effet une bonne voiture durant les qualifications, mais elle s'est révélée plus difficile à piloter en course. J'ai donc fait ce que j'ai pu. Mike et nos principaux adversaires ont ensuite effectué une belle course, dont l'issue a resserré les positions en tête du championnat grâce à ce podium. Cela laissait entrevoir de belles manches à venir, et celle du dimanche a été d'entrée excellente pour nous, avec une deuxième victoire cette saison, et un leadership retrouvé au championnat. Je n'ai eu qu'à achever l'excellent travail de Mike à qui revient le plus gros du mérite pour avoir imprimé un rythme d'enfer durant son relais. Il m'a rendu une voiture parfaite avec laquelle j'ai pu fondre sur Jean-Luc Beaubelique qui a été très fair-play dans notre bagarre. Un succès magnifique ! "
 
Anthony Beltoise, 4e et 3e, Audi R8 LMS ultra n°50 : " Un super week-end pour notre équipage, mais plus encore pour tout le Sébastien Loeb Racing avec une pole position, une victoire, un meilleur tour et trois podiums. Roland a réalisé de très bonnes qualifications au regard des faibles écarts, et il a ensuite parfaitement géré sa progression jusqu'en 9e position, tout en me préparant les pneus pour un relais incisif. Grâce à ce facteur pneus, j'ai pu remonter rapidement huit secondes sur Panis et sur Abril pour décrocher cette 5e place, devenue la 4e après un déclassement. Dimanche, alors que j'avais qualifié la voiture en première ligne, j'ai pris un mauvais départ. Mais grâce à nos stratèges, j'ai adapté mon rythme en conséquence, et Roland a pu revenir en piste en 3e position. Il a réalisé un relais parfait, là encore, et nos excellentes performances ont été récompensées par ce podium. La voiture fonctionne vraiment bien, nous sommes très contents et c'est de bon augure pour le Castellet. "
 
Course 1
Henry Hassid affiche les prétentions du Sébastien Loeb Racing en qualifiant l'Audi R8 LMS ultra n°51 sur la première ligne de cette première manche. Roland Bervillé apparaît pour sa part sur la 5e ligne au volant de la n°50.
Le soleil brille dans le ciel du Gers lorsque les feux libèrent la meute. L'envol est également sans nuage pour Henry qui se cale en deuxième position, derrière la Ferrari n°1. Il mène ensuite un relais solide en tenant son rang et, s'il ne parvient pas à suivre le rythme du leader, il résiste vaillamment à l'Audi n°36 sur laquelle il creuse l'écart au fil des tours. Roland, de son côté, réalise plusieurs dépassements et occupe la 9e place lorsqu'il passe le témoin à Anthony Beltoise.
A l'issue de la valse de changements de pilotes, ce dernier occupe le 8e rang, tandis que Mike Parisy, désormais au volant de la n°51, figure en 4e position. Devant ses supporters, le Palois attaque et hisse son équipage sur le podium, dans le 31e tour, lorsqu'il se défait de l'Audi n°36.
Anthony ne ménage pas non plus son effort pour remonter dans la hiérarchie. Son meilleur tour en témoigne, il se révèle parmi les plus rapides en piste et trouve notamment l'ouverture sur la Ferrari n°10 d'Olivier Panis, à un quart d'heure de l'arrivée, avant d'accrocher une autre 458, la n°4, à son tableau de chasse. Il coupe ainsi la ligne d'arrivée en 5e position. Mieux, suite au déclassement du 4e, le duo qu'il forme avec Bervillé grimpe d'une place supplémentaire au classement.
La troisième place de la paire Hassid / Parisy constitue également une excellente opération au championnat Pilotes puisqu'ils figurent provisoirement à seulement 5 points du duo de la n°1.
 
Course 2.
Le Sébastien Loeb Racing marque de son empreinte la deuxième séance qualificative en monopolisant la première ligne de la grille de départ. Auteur de la pole, Mike Parisy s'élance depuis la position de pointe devant Anthony Beltoise, de retour en première ligne.
Si le Palois entame la rédaction d'un scénario parfait dans la course au titre en conservant son leadership au départ, Anthony perd trois places dans la ferveur du peloton. L'Audi n°50 ne parviendra jamais à se défaire de la Ferrari qui le précède.

L'écart qui le sépare de son équipier, en tête, laisse toutefois entrevoir une bonne position au sortir de la période de changements de pilotes. Devant, Parisy effectue une véritable démonstration en creusant l'écart au fil des tours. Après 34 minutes, lorsqu'il s'engouffre dans les stands pour passer le relais à Henry Hassid, son avance culmine à 7 secondes. Malgré le handicap-temps consécutif au podium de la n°51, la veille, Henry en ressort à une excellente 2e place, devant Roland Bervillé.
A un peu plus de dix minutes de l'arrivée, le pilote de pointe du Sébastien Loeb Racing a opéré la jonction et réduit à néant la confortable avance dont disposait la Ferrari n°20. Débute alors plusieurs tentatives d'intimidations de la part d'Henry, qui se concluent par une manœuvre victorieuse, dans le 36e tour, au freinage de l'épingle de l'aérodrome. Solide au poste, Roland Bervillé, en complétant le podium, apporte la cerise sur le gâteau de l'un des meetings les plus fructueux pour le team depuis le début de saison. Fructueux sur les deux tableaux, Pilotes et Teams !
Patrick RENZI
Notez

Tags : hassid, nogaro, parusy

le magauto magazine automobile