LMA, le portail de l'actualité automobile
LMA le mag'

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

08/01/2016

Africa Eco Race 2016 - Etape 9

Promesse mauritanienne


Les habitués de l'AFRICA ECO RACE ne sont pas tombés de haut aujourd'hui en découvrant le premier cordon de dunes de cette étape Amojdar/Akjoujt longue de 444 km. Et pour cause, ils connaissaient déjà la difficulté de franchir les Ergs mauritaniens et d'ailleurs, les vainqueurs en moto, auto et camion sont des habitués de l'épreuve. En revanche, pour certains, cette 9ème spéciale aura été compliquée et ce soir, les classements généraux moto et auto-camion ont considérablement évolué, sans compter que les retours au bivouac risque de s'étaler une bonne partie de la nuit.



Africa Eco Race 2016 - Etape 9
Jeudi 7 janvier 2015
ÉTAPE 9 : AMODJAR / AKJOUJT : 493 km
LIAISON : AMODJAR / AOUT : 23 km
SPÉCIALE : AOUT / AKJOUJT : 445 km
LIAISON : AKJOUJT / BIVOUAC AKJOUJT : 25 km
 
     
     



LA MAURITANIE A ENCORE TENU
TOUTES SES PROMESSES
 
Encore un sans-faute de Pal Anders ULLEVALSETER
Pal Anders ULLEVALSETER est décidément trop fort pour ses adversaires. Pourtant, la rébellion s'organise et d'autres pilotes ont pris le relai aujourd'hui pour tenter de battre le pilote Norvégien. En vain puisque une fois encore, le pilote KTM remporte cette 8ème spéciale devant les MOREIRA DE SOUSA, père et fils, qui progressent à pas de géant et qui terminent à seulement 15'11''. Il faut dire que sur une étape comme celle d'aujourd'hui, rouler à deux est une vraie force qui permet de faire la différence. La preuve !
 
En 4ème position, on retrouve l'Italien Marco GANDINI, très loin jusqu'à présent au général après une série de galères en première semaine. Le Slovaque Martin BENKO, de plus en plus performant se classe 5ème devant Andrew NEWLAND qui a trouvé la navigation très compliquée. Une fois encore Dmitry AGOSHKOV s'en sort bien puisque le russe se classe 7ème en devançant le Français Stéphane HAMARD de seulement 1'02''.
 
De bons résultats qui leur permettent de grimper sérieusement dans la hiérarchie de la course puisque deux pilotes, jusqu'à aujourd'hui sur le podium virtuel, Anastasiya NIFONTOVA et Norbert DUBOIS, sont rentrés en hélicoptère suite à des pannes de leurs motos. Un coup dur pour les deux motards qui avaient, jusqu'ici, réalisés une course quasi parfaite.
 
Mention spéciale à Julien SANCHEZ, le seul motard à représenter le continent africain et plus particulièrement le Sénégal. Le pilote YAMAHA roule depuis le troisième jour avec un pied cassé et il entre aujourd'hui dans le top 10 au général.
 
Jean Antoine SABATIER toujours aussi performant dans le dur
René METGE n'avait pas spécialement insisté au briefing sur la difficulté des cordons de dunes que comportait cette 9ème spéciale car, lorsque José Maria SERVIA, l'ouvreur de l'AFRICA ECO RACE est passé voici deux jours, le sable était plutôt porteur. Or, avec la chaleur qu'il fait en ce moment dans cette partie de la Mauritanie, les conditions avaient changé et le passage des dunes s'est avéré extrêmement compliqué pour la majorité des concurrents sur quatre roues. Mais, un pilote affectionne particulièrement le sable et il l'a encore prouvé aujourd'hui. Il s'agit de Jean Antoine SABATIER, le vainqueur de l'AFRICA ECO RACE 2015 qui, parti en 8ème position ce matin, a réussi à se sortir de toutes les embuches du parcours sans problème, pour finalement s'imposer à Akjoujt avec 8'17'' d'avance sur le TAREK de Patrick MARTIN, auteur lui aussi d'un sans-faute. Curieusement d'ailleurs, les deux premiers du jour sont des fidèles de l'AFRICA ECO RACE et donc habitués à devoir gérer les difficultés des pistes africaines.

Derrière Jean Pierre STRUGO, véritable légende des rallyes tout terrain, a lui aussi fait parler son expérience pour placer son OPTIMUS en 3ème position, à seulement 11'31'', avec au passage une petite erreur de navigation qui faisait rager son copilote Christophe CRESPO à l'arrivée. Malgré cela, l'OPTIMUS N° 206 remonte en 5ème position au classement provisoire.
 
Derrière JP, à noter la très belle 4ème place du Portugais Ricardo LEAL DOS SANTOS sur NISSAN qui devance le métronome de l'épreuve, à savoir Pascal THOMASSE. Pour cet ex pilote de rallye, les 140 derniers kilomètres, après deux plantages, ont été un véritable régal au niveau pilotage, tout en lui permettant de ne pas finir trop loin, à 15'13''. Une excellente opération pour le pilote MD Rallye Sport, Mécénat Chirurgie Cardiaque, puisqu'il pointe à présent à seulement 8'37'' de Kanat SHAGIROV, leader du général et seulement 9ème de l'étape à 55'45''. Une contre-performance qui coûte cher au Kazakh et qui relance considérablement la course auto. D'autant plus que malgré une 10ème place dans la spéciale, Mathieu SERRADORI est à présent sur le podium provisoire avec à peine une quinzaine de minutes d'avance sur Jean Antoine SABATIER. La course est donc très loin d'être terminée et les deux derniers jours s'annoncent intenses.

Enfin une victoire pour Tomas TOMECEK
Comme le dit Anton SHIBALOV, le pilote du KAMAZ N°400, double vainqueur de l'AFRICA ECO RACE : " Nous sommes fiers de participer à ce qui est une vraie course dans le désert Mauritanien impitoyable car la victoire n'a de valeur que si elle est difficile."
Le pilote russe ne croit pas si bien dire car aujourd'hui, les KAMAZ ont certainement vécu une des plus difficiles étapes depuis qu'ils participent à l'AFRICA ECO RACE. En effet, dès le premier cordon de dunes, Sergey KUPRIANOV s'est ensablé jusqu'au pont. Il s'en est sorti avec l'aide de son co-équipier et leader du classement camion Anton SHIBALOV. Ils ont ensuite roulé ensemble toute la journée, sacrifiant la performance de SHIBALOV au général auto et moto, à la solidarité avec KUPRIANOV, afin d'amener les deux camions aux deux premières places de la catégorie. Ils ont aussi, au passage, remis Jean Noël JULIEN sur ses roues alors que son OPTIMUS était sur le toit.

Pendant ce temps, le Tchèque Tomas TOMECEK réalisait un sans faute avec son TATRA pour finalement l'emporter chez les camions en réalisant le 11ème temps de la spéciale, devant Elisabete JACINTO et son MAN, 15ème. Sergey KUPRIANOV termine 17ème et Anton SHIBALOV 18ème au classement auto et camion confondu. Les deux KAMAZ sont toujours en tête du classement camion devant Elisabete JACINTO.
 
Vendredi 8 janvier 2016, la boucle Akjoujt - Akjoujt constituera deux épreuves en une. En effet, parallèlement à cette 10ème étape, sera organisée la Baja de Mauritanie. Cette spéciale de 379 km, considérée comme la plus belle de ce Monaco - Dakar, devrait également être le juge de paix de l'épreuve.
Notez

le magauto magazine automobile