LMA, le portail de l'actualité automobile
LMA le mag'

Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager

03/01/2016

Africa Eco Race 2016 - Etape 5

Dernière étape marocaine


Cette ultime étape marocaine de l’AFRICA ECO RACE était la plus longue au niveau de la spéciale avec 453 km au programme. C’était aussi une des plus compliquée en terme de navigation et, si tout s’est plutôt bien déroulé sur quatre roues, certains motards en ont fait les frais. Quoi qu’il en soit, tous les concurrents sont arrivés au bivouac de Dakhla installé au bord de l’Océan Atlantique où la journée de repos de ce dimanche sera la bienvenue, après une semaine marocaine plutôt dense.



Africa Eco Race 2016 - Etape 5
Samedi 2 janvier 2016
ETAPE 5 : REMZ EL QUEBIR / DAKHLA : 695 km
DÉPART DEPUIS LE BIVOUAC
SPÉCIALE : REMZ EL QUEBIR / JREIFIFA : 453 km
LIAISON : JREIFIFA / DAKHLA : 242 km


Un classement moto inédit
René METGE avait prévenu au briefing que la navigation serait prépondérante sur cette spéciale entre Remz El Quebir et la station pétrolière de Jreififa. Une fois encore, le Directeur Sportif de l'AFRICA ECO RACE avait raison puisqu'une séance de jardinage géante avant le CP1 a engendré un classement de secteur sélectif totalement inédit et plutôt surprenant. Même le grand Pal Anders ULLEVALSETER est tombé dans le piège en partant dans une mauvaise direction. Malgré cela, le Norvégien a remporté sa 4ème spéciale d'affilée avec plus de 40 minutes d'avance.

Mais le plus surprenant dans tout cela, c'est que ce sont les pilotes partis dans les profondeurs du classement qui sont les bénéficiaires de la situation. En effet, alors que les 20 premiers étaient tous partis dans une mauvaise direction et qu'ils perdaient beaucoup de temps pour retrouver la trace, les derniers étaient rattrapés par les premières autos parties 30 minutes après les motos. Ils n'ont plus eu qu'à suivre de loin la poussière de toutes les voitures ou camions qui les rattrapaient au fur et à mesure pour trouver la bonne trace tout au long de la spéciale. Résultat, la pilote Kazakh Yevgeniya NESTEROVA, abonnée au camion balai depuis le début de l'épreuve, termine en 2ème position, devant le portugais José Fernando MOREIRA DE SOUSA JR, Stefano CHIUSSI et Joakim LUNDBY, victime d'une grosse chute il y a deux jours et qui reprenait la course aujourd'hui.

Celui qui fait la plus mauvaise opération est le motard britannique Andrew NEWLAND en ne terminant que 23ème à plus de trois heures. Du coup, il perd sa 2ème place au général, au bénéfice d'Anastasiya NIFONTOVA, pourtant retardée par une petite chute et le disfonctionnement de ses instruments de navigation. Son compatriote russe Dmitry AGOSHKOV est désormais 3ème à 4 minutes de sa co-équipière alors que les Français Stéphane HAMARD et Norbert DUBOIS sont respectivement 4ème et 5ème. A noter que de la 4ème à la 9ème place, les pilotes se tiennent en une trentaine de minutes. Voilà qui promet pour la suite !
 
Kanat SHAGIROV prend le pouvoir en auto
Depuis le début de cette 8ème édition de l'AFRICA ECO RACE, l'équipe Kazakh MOBILEX est sur tous les fronts avec deux victoires de spéciales pour le HUMMER de Yuriy SAZONOV et celle dans cette 5ème étape du TOYOTA de Kanat SHAGIROV. Un succès qui propulse ce dernier en tête du général.
 
Très belle spéciale pour l'OSCAR d'Anton GRIGOROV parti loin dans le classement et auteur d'une remontée incroyable puisque le Russe s'est battu une grande partie de la spéciale avec Mathieu SERRADORI, 3ème de l'étape. Avec ce podium, le Français réalise la bonne opération du jour puisqu'il revient au général en 4ème position, une petite quinzaine de minutes derrière l'OPTIMUS de Pascal THOMASSE, toujours aussi performant puisqu'il termine 5ème du secteur sélectif.
 
Toujours parmi les animateurs de la course, le Hongrois Balazs SZALAY réalise le 6ème temps du jour, juste devant Jean Pierre STRUGO qui continue sa petite remontée tranquille au classement puisque son OPTIMUS est à présent 5ème en auto.
 
Et comme le Team MD Racing est venu en nombre, il y a toujours plusieurs buggies OPTIMUS dans le top. Sur cette ultime étape Marocaine, c'est cette fois celui de Philippe GOSSELIN qui s'est illustré en terminant 8ème et en devançant son co-équipier Dominique HOUSIEAUX.
 
Enfin, en T2, le FORD Raptor du Russe Alexander TERENTYEV s'est à nouveau octroyé la victoire d'étape en terminant 18ème au scratch. Il devance de nombreux T1 mais également Joseph ROSSO sur NISSAN et Gilles GARD qui réalise un joli podium sur son MITSUBISHI du Team " Un Dakar pour la vie ".

Les camions marquent le pas
Une fois n'est pas coutume, les camions, n'ont pas été à la fête sur cette 5ème spéciale puisque Anton SHIBALOV, le leader du général, ne termine que 12ème à un peu plus de 30 minutes de SHAGIROV, suivi comme son ombre par son coéquipier du Team KAMAZ Sergey KUPRIANOV. Une petite contre-performance qui lui fait perdre le leadership du classement auto/camion mais qui ne remet toutefois pas en cause sa suprématie sur les mastodontes du désert.

Tomas TOMECEK, visiblement remis de ses problèmes mécaniques de la veille, complète le podium au volant de son TATRA. Au général camion, le MAN de la Portugaise Elisabete JACINTO est toujours installé confortablement en troisième position du " Monaco Dakar ", derrière les deux KAMAZ Russes.

Après une journée de repos sous le magnifique soleil de Dakhla, cette langue de sable sur l'Océan Atlantique de l'extrême sud Marocain, la caravane de l'AFRICA ECO RACE passera en Mauritanie ce lundi 4 janvier avec, après le passage des deux frontières, la traditionnelle petite spéciale de 174 km entre Boulanouar et Chami. De quoi prendre la mesure des sables mauritaniens qui accompagneront les participants jusqu'au terme de la course.

 
 
 
Notez

le magauto magazine automobile